Theria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Thériens)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Theria (homonymie) et Thérien (homonymie).

Les Thériens (Theria) (du grec ancien thêrion, animal sauvage) sont un clade de mammifères correspondant dans certaines classifications au rang de sous-classe Il correspond au groupe-couronne comprenant à la fois les placentaires et les marsupiaux[1],[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La caractéristique phare de ce clade : ils portent leurs petits dans une matrice utérine durant tout ou partie de leur développement puis les mettent au monde, c'est-à-dire qu'ils sont vivipares au lieu d'ovipares -- en cela ils diffèrent des protothériens comme l'ornithorynque et l'échidné. Il semble que l'endogénisation de virus ait permis le développement de la placentalisation par l'acquisition de protéines clés connues sous le nom de syncytines[3].

D'un point de vue squelettique, la disparition du coracoïde est un autre trait distinctif des thériens.

De même, les pavillon auriculaires sont un trait synapomorphe exclusif aux thériens[4].

Listes des infraclasses[modifier | modifier le code]

Ce groupe se subdivise en deux branches (ou infra-classes) :

  • les Euthériens (Eutheria), constitués de taxons éteints (Juramaia, Eomaia, etc), et de la cohorte des placentaires chez qui le développement des petits prend place dans la matrice maternelle grâce au placenta pendant la majeure partie du développement.
  • les Métathériens (Metatheria), constitués de taxons éteints (notamment les sparassodontes), et de la cohorte des marsupiaux chez qui le développement des petits débute d'abord succinctement dans la matrice maternelle grâce à un placenta rudimentaire, mais se déroule en grande partie après la naissance à un stade encore larvaire ; notamment dans un marsupium pour les espèces qui en possèdent.

Phylogénie[modifier | modifier le code]

Place des thériens au sein du groupe-couronne des mammifères, d'après Rowe (1988) et McKenna et Bell (1997)[5],[6]:

Mammalia 
Prototheria

 Monotremata


Theriiformes

 †Allotheria



 †Triconodonta


Holotheria

 †Kuehneotheria


Trechnotheria

 †Symmetrodonta


 Cladotheria 

 †Dryolestoidea


Zatheria

 †Peramura


Tribosphenida

 †Aegialodontia


 Theria 
Eutheria

 Placentalia


Metatheria

 Marsupialia










Phylogénie simplifiée des thériens d'après Luo et al, 2011[7]:

 Theria
 Eutheria

 Juramaia



 Montanalestes




 Eomaia



 Murtoilestes



 Prokennalestes




  autres euthériens avec Placentalia



 Metatheria

 Holoclemensia



 Sinodelphys





 Atokatheridium



 Deltatheridium




 autres métathériens avec Marsupialia





Voir aussi[modifier | modifier le code]

Histoire évolutive des mammifères

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « "Genome analysis of the platypus reveals unique signatures of evolution" »(en)
  2. « Marsupials and Eutherians reunited: genetic evidence for the Theria hypothesis of mammalian evolution" »(en)
  3. « "Retroviral envelope gene captures and syncytin exaptation for placentation in marsupials" »(en)
  4. « "Theria-Specific Homeodomain and cis-Regulatory Element Evolution of the Dlx3–4 Bigene Cluster in 12 Different Mammalian Species" »(en)
  5. (en) Timothy Rowe, « Definition, diagnosis, and origin of Mammalia », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 8, no 3,‎ , p. 241–264 (ISSN 0272-4634, DOI 10.1080/02724634.1988.10011708)
  6. (en) Malcolm C. McKenna et Susan K. Bell, Classification of Mammals Above the Species Level, Columbia University Press, , 9–10 p. (ISBN 978-0-231-11012-9, lire en ligne)
  7. (en) Zhe-Xi Luo, Chong-Xi Yuan, Qing-Jin Meng et Qiang Ji, « A Jurassic eutherian mammal and divergence of marsupials and placentals », Nature, 476, p. 442–445, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :