Troodontidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Troodontidae (en français troodontidés) forment à une famille éteinte de petits dinosaures théropodes ressemblant à des oiseaux, ayant vécu du Jurassique supérieur jusqu'à la fin du Crétacé. Cette famille érigée en 1924 par Charles Whitney Gilmore est restée mal connue jusqu'à la fin du XXe siècle. C'est alors que de nombreuses découvertes réalisées essentiellement en Chine ont fourni des squelettes souvent complets de plusieurs nouveaux genres avec, pour certains spécimens, une préservation de plumes, d'œufs, d'embryons et d'individus juvéniles.

Les études anatomiques conduites sur les Troodontidae, en particulier les plus primitifs comme Sinovenator, montrent de grandes similarités avec sa famille groupe frère des Dromaeosauridae, mais aussi avec les dinosaures volants du clade des avialiens comme Archaeopteryx. Ceci conduit à regrouper ces trois taxons au sein du clade des Eumaniraptora, lui-même inclut dans le clade des Paraves[2].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Griffe en faucille sur le deuxième orteil de la patte arrière gauche chez un dromaeosauridé du genre Deinonychus (présente également chez les troodontidés).
Dessin du crâne d'un troodontidé : Saurornithoides mongoliensis.

Les Troodontidae sont de petits théropodes de forme gracile, ressemblant à des oiseaux. Leurs mandibules portent de nombreuses dents rapprochées. Les mains des troodontidés se terminent par des griffes en forme de faucille. Ils possèdent des pattes particulièrement et, comme les dromaeosauridés, leurs seconds orteils rétractables portent une « griffe-faucille ».

Leur coefficient d'encéphalisation est parmi les plus importants parmi les dinosaures non-aviens, ce qui pourrait indiquer des capacités comportementales avancées et des sens aiguisés[4].

Leurs crânes sont de grande taille, faisant penser à ceux des oiseaux coureurs actuels, avec de grandes orbites pointant vers l'avant ce qui indique une bonne vision stéréoscopique[5].

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

La plupart des paléontologues pensent qu'ils étaient des prédateurs carnivores. Cependant, leurs nombreuses petites dents à peine dentelées et la forme en « U » des mâchoires chez certains genres (en particulier chez le plus grand des troodontidés, Troodon) suggèrent que certains peuvent avoir été omnivores ou herbivores.

Classification[modifier | modifier le code]

Position des troodontidés, des dromaeosauridés et des avialiens au sein des Eumaniraptora[modifier | modifier le code]

Dans ce cladogramme établi par Ulysse Lefèvre et ses collègues en 2017[2], les troodontidés sont placés en groupe frère des dromaeosauridés et, avec le clade des avialiens, ils sont regroupés parmi les eumaniraptoriens et plus globalement dans le clade des Paraves.

Pennaraptora

Oviraptorosauria


Paraves


Scansoriopterygidae




Xiaotingia



Yixianosaurus








Pedopenna



Aurornis





Serikornis



Eosinopteryx






Anchiornis


Eumaniraptora


Troodontidae



Dromaeosauridae




Avialae > vers les oiseaux







Classification phylogénétique des troodontidés[modifier | modifier le code]

La classification phylogénétique des troodontidés de Lefèvre et de ses collègues en 2017[2] diffère assez peu de celle réalisée la même année par Cai-zhi Shen et ses collègues[6] et de celle de S. L. Brusatte et ses collègues en 2014[7].

Cladogramme de Lefèvre et al. en 2017[2] :

Eumaniraptora

Avialae > vers les oiseaux


Deinonychosauria

Dromaeosauridae


Troodontidae


Jinfengopteryx



Mei





Sinovenator




Sinusonasus




Sinornithoides





Byronosaurus



Gobivenator






Troodon



Borogovia




Saurornithoides



Zanabazar










Cladogramme simplifié de Cai-zhi Shen et al. en 2017 également, intégrant plus de genres, dont Liaoningvenator[6] (antérieur à la création de la famille des Anchiornithidae par Christian Foth et Oliver Rauhut[8]) :

Deinonychosauria 

Dromaeosauridae


 Troodontidae 

Sinovenator






Eosinopteryx



Liaoningvenator





Anchiornis



Xiaotingia






Talos




Mei




Byronosaurus




IGM 100/140



SPS 100/44



Sinornithoides




Gobivenator




Linhevenator



Philovenator





Troodon




Saurornithoides



Zanabazar












Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Charles Whitney Gilmore, « On Troodon validus, an orthopodous dinosaur from the Belly River Cretaceous of Alberta, Canada », Department of Geology, University of Alberta Bulletin, vol. 1,‎ , p. 1-43
  2. a, b, c et d (en) Ulysse Lefèvre, Andrea Cau, Aude Cincotta, Dongyu Hu, Anusuya Chinsamy, François Escuillié & Pascal Godefroit (2017). A new Jurassic theropod from China documents a transitional step in the macrostructure of feathers. The Science of Nature, 104: 74 (advance online publication). DOI:10.1007/s00114-017-1496-y
  3. http://www.futura-sciences.com/magazines/terre/infos/actu/d/paleontologie-dinosaures-avaient-capacites-neuronales-requises-voler-48149/
  4. (en) Junchang Lü, Li Xu, Yongqing Liu, Xingliao Zhang, Songhai Jia et Qiang Ji, « Un nouveau troodontidé (Theropoda: Troodontidae) du Crétacé supérieur de la Chine centrale, et la radiation des troodontidés asiatiques. », Acta Palaeontologica Polonica, vol. 55, no 3,‎ , p. 381-388 (DOI 10.4202 / app.2009.0047, http: //www.app.pan.pl/archive/published/app55/app20090047.pdf)
  5. (en) P. J. Currie, « Cranial anatomy of Stenonychosaurus inequalis (Saurischia, Theropoda) and its bearing on the origin of birds », Canadian Journal of Earth Sciences, vol. 22,‎ , p. 1643–1658 (DOI 10.1139/e85-173)
  6. a et b (en) Cai-zhi Shen, Bo Zhao, Chun-ling Gao, Jun-chang Lü et Martin Kundrát, « A New Troodontid Dinosaur (Liaoningvenator curriei gen. et sp. nov.) from the Early Cretaceous Yixian Formation in Western Liaoning Province », Acta Geoscientica Sinica, vol. 38, no 3,‎ , p. 359–371 (DOI 10.3975/cagsb.2017.03.06)
  7. (en) S. L. Brusatte, G. T. Lloyd, S. C. Wang et M. A. Norell, « Gradual Assembly of Avian Body Plan Culminated in Rapid Rates of Evolution across the Dinosaur-Bird Transition », Current Biology, vol. 24, no 20,‎ , p. 2386 (PMID 25264248, DOI 10.1016/j.cub.2014.08.034)
  8. (en) C. Foth et O.W.M. Rauhut, « Re-evaluation of the Haarlem Archaeopteryx and the radiation of maniraptoran theropod dinosaurs », BMC Evolutionary Biology, vol. 17,‎ , p. 236 (DOI 10.1186/s12862-017-1076-y, lire en ligne)