Festival d'orgues Forbach-Völklingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festival d'orgues Forbach-Völklingen
Orgel-Festival Forbach-Völklingen
Lieu Forbach et Völklingen
Période annuel
Date de création 2001
Site web festivaldorgues.org

Le festival d'orgues Forbach-Völklingen[1],[2],[3] est un festival de musique classique transfrontalier, ayant lieu annuellement depuis 2001 principalement à Forbach et à Völklingen.

Origine[modifier | modifier le code]

Il est né de la volonté de concrétiser le jumelage de deux communes : l'une Mosellane (Forbach), et l'autre Sarroise (Völklingen) par un projet culturel[non neutre]. La présence de quatre orgues remarquables dans ces villes constitue un patrimoine culturel et musical important[réf. nécessaire], d’autant que ces quatre instruments se complètent d’un point de vue stylistique[4]Le premier Festival a eu lieu en 2001. Une quinzaine de manifestations autour de l’orgue (concerts, visites, masterclasses, audition, projet pédagogique, exposition…) compose sa programmation tous les ans.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les principales manifestations du Festival d’orgues Forbach-Völklingen sont les concerts où l’orgue et le plus souvent accompagnés par d’autres instruments, chanteurs[5],[6], ensembles instrumentaux ou vocaux. Ils ont lieu majoritairement sur les quatre grands instruments des villes de Forbach et Völklingen, c’est-à-dire en l’église protestante de Forbach, à l’église Saint-Rémi de Forbach, à l’église Saint-Eligius de Völklingen ou encore à la Versöhnungskirche (église de la Réconciliation) de Völklingen.

Régulièrement, un concert est organisé dans d’autres lieux, tel la Chapelle Sainte-Croix de Forbach, l’église Saint-François de Stiring-Wendel, l’église Saint-Joseph de Petite-Rosselle, la chapelle du Lycée Albert-Einstein de Völklingen.

Chœur transfrontalier[modifier | modifier le code]

Dès la deuxième édition du festival d’orgues, les organisateurs ont souhaité associer un chœur pour étendre le répertoire proposé au public. Un chœur transfrontalier a été créé et placé sous la direction de Thierry Ferré et d’Andreas Mehs, respectivement organistes dans les villes de Forbach et Völklingen[7].

Ce chœur existe depuis 2002 et il est formé d’une trentaine de choristes amateurs venus des régions de Forbach et de Völklingen. Exemple de coopération transfrontalière[non neutre], les répétitions ont lieu tantôt à Forbach, tantôt à Völklingen.

Le chœur participe aux concerts du festival et donne aussi un concert en début d’année. Son répertoire est constitué d’œuvres religieuses, souvent encore inconnues ou méconnues.

Masterclasse[modifier | modifier le code]

Orgue de l'église protestante de Forbach
Orgue de l'église protestante de Forbach.

Dès le commencement, le Festival d’orgues Forbach-Völklingen a souhaité proposé aux organistes de tous niveaux de se perfectionner auprès de grands organistes. Chaque année, un musicien réputé et spécialiste d’une thématique musicale est invité pour partager ses connaissances au cours d’une masterclass, classe de maître. Voici la liste des masterclass organisées : 2001 : « Max Reger et les romantiques allemands » (Ludger Lohmann, Stuttgart), 2002 : « La musique baroque française » (Norbert Petry, Metz), 2003 : « L’ œuvre pour orgue d’Olivier Messiaen » (Almut Rössler, Düsseldorf), 2004 : « L’Orgelbüchlein de Johann Sebastian Bach » (Wolfgang Zerer, Hamburg), 2005 : « Franck, Brahms, Liszt » (Louis Robillard, Lyon), 2006 : « Buxtehude et Bruhns » (Francis Jacob, Saessolsheim), 2007 : « L'école de Sainte Clothilde : César Franck et Jean Langlais » (Marie Louise Langlais, Paris), 2008 : « L’œuvre pour orgue de Max Reger » (Gerhard Weinberger, München/Detmold), 2009 : « La musique d’orgue de Mendelssohn » (Liesbeth Schlumberger, Lyon), 2010 : « Franck, Vierne, Widor » (Daniel Roth, Paris), 2011 : « Musique anglaise pour orgue » (David Saint, Birmingham"), 2012 : « La musique d'orgue italienne » (Mauricio Salerno, Milano), 2013 : « Musique pour orgue contemporaine » (Dominik Susteck, Köln), 2014 : « Le style galant » (Johannes Geffert, Köln), 2015 : « Musique pour orgue aux environs de 1600 en Allemagne du Nord » (Friedhelm Flamme, Detmold), 2016 : « Max Reger et les grands romantiques » (Bernhard Haas)[réf. nécessaire][8], 2017 : "Titelouze - Boëly : prémices et chant du cygne de l'orgue classique français" (François Ménissier, Rouen) [9]

Visite d'orgues[modifier | modifier le code]

.

Chaque orgue est unique et possède sa personnalité, son caractère, sa taille, son style, son environnement[réf. nécessaire]. Depuis le début du Festival est programmée, chaque année, une visite d’orgues pour découvrir des orgues remarquables de par leur facture instrumentale, leur valeur historique ou leur qualité sonore.

Musique contemporaine[modifier | modifier le code]

Le Festival d’orgues Forbach-Völklingen soutient la création contemporaine. Il a permis la composition de plusieurs œuvres : Magnificat d’Andreas Mehs für Chor und Orgel, créé le 19 septembre 2003, Suite d’Olivier Schmitt, pour violoncelle, créé le 14 octobre 2007, Méandres d’Alain Baltès pour flûte à bec et orgue, créé le 3 octobre 2008, L’hymne du jumelage Forbach-Völklingen de Victoria Lescalier, créé le 27 septembre 2014[10],[11]

Présentation pédagogique de l'orgue[modifier | modifier le code]

En 2009, le Festival d’orgues Forbach-Völklingen décide de lancer un grand projet pédagogique de l’orgue auprès des jeunes. Depuis, chaque année, une centaine d’enfants participe à cette découverte de l'orgue à travers plusieurs étapes : la découverte en classe du fonctionnement d’un orgue et la découverte sonore grâce à l’orgue-pieuvre, la visite d’un orgue et l’exploration sonore des différents registres, la visite d’une manufacture d’orgue pour comprendre comment on construit un orgue, la participation à un conte musical avec orgue écrit par Annette Philipp et joué en partenariat avec la médiathèque de Forbach[12]

.

Ces quatre temps permettent une approche assez complète de l’instrument et l’intérêt des enfants, et même des enseignants, montre l’importance de ce volet pédagogique.

Exposition "un orgue, comment ça marche ?"[modifier | modifier le code]

Après avoir lancé le projet pédagogique à destination des enfants, le Festival s’est intéressé aux autres publics. En 2010, un grand projet voit le jour, l’exposition « un orgue, comment ça marche ? ». À double lecture, adultes/enfants, et bilingue, cette exposition est complétée chaque année et se compose aujourd’hui de plusieurs chapitres : l’histoire de l’orgue, le fonctionnement de l’orgue, les quatre grands-orgues de Forbach et Völklingen, les principes de l’acoustique, le lien entre l’orgue, ses registres et l’acoustique[réf. nécessaire].

Pour mettre cette exposition en musique, les organisateurs imaginent une maquette qui pourrait être actionnée par les visiteurs pour créer de la musique. C’est la naissance de l’orgue-pieuvre. Un ensemble de 25 tuyaux chromatiques sur deux octaves reliés à des embouts en plastique dans lesquels on peut souffler pour jouer des mélodies et de la polyphonie[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LRL, « 16 manifestations à l'affiche du festival d'orgues », Le Républicain Lorrain,‎ , p. 2
  2. LRL, « 16 manifestations à l'affiche du festival d'orgues », Le républicain Lorrain,‎ , p. 3
  3. (de) SZ, « Menschen mit Musik zusammenführen », Saarbrücker Zeitung,‎
  4. « Orgues », sur www.festivaldorgues.org (consulté le 25 janvier 2017)
  5. « Chants et orgue réglés à l’unisson en l’église Saint-Rémi de Forbach », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2017)
  6. « Chants et orgue réglés à l’unisson en l’église Saint-Rémi de Forbach », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2017)
  7. (de) Saarbrücker Zeitung, « Sie könnten ruhig mehr trommeln », sur www.saarbruecker-zeitung.de (consulté le 25 janvier 2017)
  8. « Une après-midi d’orgue avec un professeur reconnu », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2017)
  9. « Forbach et Völklingen : le 17e Festival d’orgues transfrontalier ouvre vendredi », sur Le Républicain-Lorrain, (consulté le 13 février 2018)
  10. « Un hymne pour les 50 ans du jumelage », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2017)
  11. Anan6, « | Mairie de Forbach », sur www.mairie-forbach.fr (consulté le 25 janvier 2017)
  12. « A la découverte du monde inconnu de l’orgue », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2017)
  13. « Il n’y a pas d’âge pour s’ouvrir à la musique », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 25 janvier 2017)