Festival international Théodore Gouvy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festival international Théodore Gouvy
Rencontres musicales
Genre Musique classique
Lieu Hombourg-Haut Drapeau de la France France
Période Six concerts durant l'année
Date de création 1995
Fondateurs Sylvain Teutsch et Chœur d'hommes de Hombourg-Haut
Statut juridique Association sans but lucratif
Site web Institut Théodore Gouvy

Le Festival international Théodore Gouvy est un ensemble de concerts de musique classique qui se tiennent annuellement à Hombourg-Haut une ville de Moselle en Lorraine (région administrative du Grand Est).

Il a pris le nom de Théodore Gouvy (1819 - 1898) en hommage au musicien franco-allemand qui séjourna régulièrement à Hombourg-Haut entre 1869 et 1897 où il écrivit une grande partie de son œuvre qui comporte plus de 180 opus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce sont d'abord des « Rencontres musicales » qui sont créées en 1990 par le Chœur d'hommes de Hombourg-Haut[1] et mettent à leur programme des œuvres de Théodore Gouvy (Requiem, Cantate le Printemps...).

L'Institut Théodore Gouvy est créé en 1995 avec le soutien de la ville, du Conseil départemental de la Moselle et de la région Lorraine. Son but est d'éditer du matériel orchestral pour les œuvres de Gouvy dont les partitions ont disparu, de valoriser la musique du compositeur, de gérer les archives et d'organiser le festival.

Pour la plupart, les concerts ont lieu en l'église collégiale Saint-Étienne[2].

Programmation[modifier | modifier le code]

De nombreuses œuvres de Théodore Gouvy ont été recréées en concert dans le cadre du festival, en particulier plusieurs des symphonies, des cantates et des œuvres de musique de chambre. Le festival a ainsi accueilli des chefs d'orchestre comme Pierre Cao, Jacques Mercier, Joachim Fontaine, des solistes comme Jean-Efflam Bavouzet, Françoise Pollet, Jean-Pierre Wallez… ; des chœurs (Chœur du monastère Alexandre Nevski, Chœur de femmes Rimsky-Korsakov de Saint-Petersbourg, Ensemble Oxford Voices, Psalette de Lorraine… ; des ensembles de musique de chambre comme Ricercare, les quatuors Varèse, Denis Clavier etc.

En 2014, le festival est intégré dans une opération plus vaste « Théodore Gouvy et son temps » à travers tout le département de la Moselle[3] en relation avec le Palazzetto Bru Zane – centre de musique française à Venise.

En 2016, un concert exceptionnel est programmé "Viva Italia" avec notamment la "symphonie italienne" de F. Mendelssohn et la symphonie n°1 de Gouvy (composée lors de son voyage en Italie) pour marquer le Xème anniversaire du jumelage Hombourg-Haut/San Giorgio di Pesaro[4].

Soutenu depuis sa création par la région Lorraine et le Conseil départemental de la Moselle, le festival doit aussi beaucoup à l'Orchestre national de Lorraine qui s'y produit chaque année.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Créé en 1865 par les établissements métallurgiques Gouvy, le chœur est à présent l'ensemble choral masculin le plus ancien de Lorraine. Il est composé de 65 choristes dirigés par Norbert Ott.
  2. Photo de l’église collégiale de Saint-Étienne
  3. Théodore Gouvy et son temps: une saison dédiée au patrimoine musical mosellan
  4. Avec l'Orchestre nationale de Lorraine sous la direction de Jacques Mercier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]