Saessolsheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saessolsheim
Saessolsheim
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Blason de Saessolsheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Saverne
Canton Saverne
Intercommunalité C.C. de Saverne-Marmoutier-Sommerau
Maire
Mandat
Dominique Muller
2014-2020
Code postal 67270
Code commune 67423
Démographie
Population
municipale
563 hab. (2016 en augmentation de 7,65 % par rapport à 2011)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 32″ nord, 7° 30′ 50″ est
Altitude Min. 172 m
Max. 259 m
Superficie 6,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Saessolsheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Saessolsheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saessolsheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saessolsheim

Saessolsheim [sɛsɔlsaɪm] est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saessolsheim est citée en 1050 parmi les localités qui furent attribuées au couvent de Hohenbourg par le pape Léon IX. Entre 1120 et 1130, l'abbaye de Marmoutier et le couvent de Sindelsberg y avaient également des biens fonciers. Le village relevait du bailliage épiscopal du Kochersberg. La cour domaniale appartenait au chapitre cathédral. Une famille de ministériaux qui portait le nom du village apparut dans le conseil de la ville de Strasbourg aux XIVe et XVe siècles.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Saessolsheim

Les armes de Saessolsheim se blasonnent ainsi :
« D'or aux deux léopards de gueules, passant l'un sur l'autre. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Dominique Muller[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 563 habitants[Note 1], en augmentation de 7,65 % par rapport à 2011 (Bas-Rhin : +2,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
477480502585633710693695687
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
607601593580567575566589578
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
562576590576591533514462433
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
452457415416410478489490530
2016 - - - - - - - -
563--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jean-Baptiste

L'église d'origine très ancienne était dédiée à Notre-Dame, a conservé sa tour-porche romane qui date peut-être du XIIe siècle, et est construite sur un point élevé. Cette tour élancée comporte quelques décors sculptés en bas reliefs et plusieurs sculptures animalières (têtes saillantes) particulièrement intéressantes.

La nef a été reconstruite de 1749 à 1753 en style baroque (date gravée sur un arc du mur Nord, partiellement caché par un porche néo-classique de 1936). Les rampants du toit de l'ancienne nef sont visibles sur le mur est de la tour.

Un premier orgue a été construit en 1845 par le maître facteur d'orgues de Seltz, Stiehr-Mockers. Il a été plusieurs fois remanié, notamment par Wetzel, puis reconstruit en traction pneumatique sur deux claviers et une pédale par Joseph Rinckenbach.

En 1936, la nef est agrandie par l'ajout de deux travées vers l'est, le remplacement de la charpente en bois (typique des églises de ce type de villages dans la région) par une charpente métallique laissant l'espace nécessaire pour agrandir l'église en hauteur, par le remplacement du plafond plat (également typique des églises de ce type de villages dans la région) par une voûte en berceau à pénétrations ; un nouveau chœur a été construit et couvert d'une voûte d'arêtes à plusieurs voûtains rayonnants. Ces travaux furent effectués par l'architecte Paul-Ernest Zigan de Saverne et l'entrepreneur Bock de Saessolsheim. La première pierre (de l'agrandissement) a été bénite par monseigneur Ruch. L'église est alors dédiée à saint Jean-Baptiste.

L'orgue de l'église Saint-Jean-Baptiste (Bernard Aubertin, 1995).

De 1979 à 1983, l'église a été rénovée. La rénovation fut divisée en trois phases :

  1. L'intérieur de l'église, réfection du chauffage, le dallage du sol, la rénovation du plancher, la peinture, l'électricité, l'isolation de la voûte, l'adduction d'eau, etc.
  2. L'amélioration des abords de l'église (réfection des allées, etc.)
  3. La rénovation du mobilier classé monument historique (autels, chaire, boiseries du chœur et stalles).

L'église a été inaugurée le par monseigneur Elchinger, évêque de Strasbourg.

En 1995, un nouvel orgue a été construit par Bernard Aubertin, à l'initiative de l'Association des Amis de l'Orgue de Saessolsheim. Cet instrument de style baroque allemand comprend 30 jeux répartis sur deux claviers et un pédalier. En 2000, un orgue de chœur de 5 jeux, également de Bernard Aubertin, a été acquis par l'Association des Amis de l'Orgue de Saessolsheim.

L'ancien orgue Stiehr / Rinckenbach a été vendu à l'église de Montbron (près d'Angoulême).

Le , la tour de l'église a été inscrite en totalité à l'inventaire des monuments historiques.

En 2003, de nouveaux travaux ont été effectués (électricité, chauffage, peinture).

L'inauguration de ces derniers travaux a eu lieu le .

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Antoine Lechner, ancien maire du village.
  • Alice Marie-Therese Hamm, (1930-2014), créatrice de mode à Chicago, USA (Alyce Paris).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :