Famille de Mouxy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille de Mouxy.

Famille de Mouxy
Armes de la famille.
Armes de la famille : Famille de Mouxy

Blasonnement Échiqueté d'or et d'azur de quatre tires
Branches Mouxy de Loche
Période XIVe siècle
Pays ou province d’origine Savoie
Fiefs tenus Arlod, Ballaison, Boussy, Cessens, la Chapelle, Charosse, Châtel, Clermont, Féternes, Hauteville, Loche[Lequel ?], Lupigny, Mognard, Montfalcon, Montfort, Montréal, Mouxy, Pérouse, Planchamp, Pontchy, Saint-Paul, Saint-André, Saint-Jeoire, Thônes.
Demeures Château-Neuf, Château-Vieux, la Rive, Longefan, Montfalcon, Montfort, Verdun-Dessus.

La famille de Mouxy est une famille originaire du Duché de Savoie, de noblesse d'ancienne extraction de 1507, rattachée aux Familles subsistantes de la noblesse française depuis 1860, année de l' Annexion de la Savoie à la France[1].

Titres et charges[modifier | modifier le code]

Les sires de Mouxy portèrent suivant les périodes les titres de :

  • marquis d'Hermance (1596) ;
  • comtes d'Arlod, de Loche (1683), de Montréal, de Mognard (1683)[2] ;
  • barons de Lupigny, de Montfalcon, de Montfort, de Saint-Jeoire ;
  • seigneurs de Boussy, de Cessens, de la Chapelle, de Charosse, de Châtel, de Féternes, de Lupigny, de Mouxy, de Pérouse, de Planchamp, de Pontchy, de Saint-Paul, de Saint-André, de Thônes ;
  • coseigneurs de Ballaison, de Clermont, d'Hauteville, de Montfalcon.

Jacques de Mouxy est bailli de Faucigny pour la période de 1376 à 1386[3]. Ses héritiers conservent la charge jusqu'en 1392[3].

Certains membres ont été châtelains de[4] :

Historique[modifier | modifier le code]

La famille de Mouxy est apparue vers le XIVe siècle. En 1575, Georges de Mouxy hérite de son oncle Louis Oddinet, baron de Montfort, président du Sénat de Savoie, et reçoit en héritage les châteaux de Longefan et de Montfalcon. À sa mort en 1595, Georges de Mouxy ne laisse qu'une fille, Julienne Gasparde qui apportera le fief en dot, en 1607, à son mari Louis de Seyssel, marquis d'Aix.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Maison de Mouxy

Les armes de la Maison de Mouxy se blasonnent ainsi :

échiqueté d'or et d'azur de quatre tires[5].

Branches
  • Blason fr Francois Mouxy de Loche(de foras).svg Famille de Mouxy de Loche
écartelé, aux 1 et 4 échiquetés d'or et d'azur de quatre traits ; aux 2 et 3 de gueules, au sautoir d'or[6].
Devise: Honor aut mors ; Honneur ou mort ; Pacta Tuentur[7].
  • Famille de Mouxy de Charrière.
  • Famille de Mouxy de Lupigny (1344-1608)
  • Branche de Mouxy de Grésy-(subsistante en ligne masculine) [8].

Filiation[modifier | modifier le code]

Possessions[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive des possessions tenues en nom propre ou en fief de la famille de Mouxy :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éric Gaudiez, « Château de Longefan », revue Kronos, no 2.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française: chapitre Savoie, Robert Laffont, Paris, 2007. p. 144-374-375
  2. L'ancienne seigneurie de Mognard est érigée en comté en 1683, Michèle Brocard, Lucien Lagier-Bruno et André Palluel-Guillard, Histoire des communes savoyardes : Aix-les-Bains et ses environs - Les Bauges - La Chartreuse - La Combe de Savoie - Montmélian (vol. 2), Roanne, Éditions Horvath, , 463 p. (ISBN 978-2-7171-0310-6), p. 93.
  3. a et b Jean-Marie Lavorel (1846-1926), « Cluses et le Faucigny », Mémoires & documents publiés par l'Académie salésienne, no 11,‎ , p. 213-216 (lire en ligne).
  4. « SA - Comptes des châtellenies, des subsides, des revenus et des judicatures », sur le site des Archives départementales de la Savoie - enligne.savoie-archives.fr (consulté en février 2018), p. 3
  5. François de Mouxy de Loche, Histoire d'Aix-les-Bains, Chambéry, Imprimerie savoisienne, ou encore précisé dans Jean Aubert, Pierre Dumas, Catalogue des collections du Musée de Chambéry : sculptures, XIe-XXe siècles, Chambéry, Musée de Chambéry, , p. 20.
  6. Sur de Foras, gaso.fr ou encore les Mémoires de l'Académie de Savoie. Il est inversé sur Borel d'Hauterive, Annuaire de la Noblesse de France et des Maisons souveraines de l'Europe, , p. 384.
  7. François de Mouxy de Loche, Histoire d'Aix-les-Bains, .
  8. Amédée de Foras , Armorial et Nobiliaire de l'ancien duché de Savoie, T.4-p. 224 (descendants de Charles-Julien de Mouxy -marié le 6 octobre 1761 à Josephte du Four et de leur fils, Jean-Claude-Gaspard de Mouxy
  9. Michèle Brocard, Les châteaux de Savoie, Cabédita, 1995 (ISBN 9782882951427) p. 199.
  10. a et b Michèle Brocard, op. cit., p. 62.
  11. a b c et d Michèle Brocard, op. cit., p. 138.
  12. Michèle Brocard, op. cit., p. 63
  13. Fiche sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques.
  14. a et b « Etat des Membres de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Savoie depuis sa fondation (1820) jusqu'à 1909 », sur le site de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie et « Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques - cths.fr.
  15. Fiche sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques.
  16. A. Rouget, A. Vachez, Monuments historiques de France publiés par départements : Haute-Savoie, Lyon, 1895, 61 planches, 24,5 × 31,5 cm, Archives départementales de la Savoie.
  17. Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 423.
  18. Marie-Reine Jazé-Charvolin - Joël Lagrange, « Maison forte de Saint Paul ou maison-forte de Saint-Hippolyte-sur-Aix », sur site de la Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel en lien avec l'Assemblée des Pays de Savoie - patrimoine.rhonealpes.fr, .