EndemolShine France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

EndemolShine France
logo de EndemolShine France

Création 1995 sous le nom Endemol divertissements
Dates clés 24-01-2007 immatriculation société actuelle
Forme juridique Filiale
Siège social Aubervilliers
Drapeau de France France
Direction Nicolas Coppermann
Actionnaires Endemol Shine Group
Activité Télévision
Produits Production audiovisuelle
Société mère Endemol Shine Group
Filiales Voir ici
Siren 493 793 236
Site web www.endemolshine.fr

Chiffre d'affaires 21 962 700 € en 2017
Résultat net 13 363 500 € en 2017

EndemolShine France est la filiale française du groupe de production télévisuelle hollandais Endemol Shine Group, dirigée par Nicolas Coppermann depuis juin 2012[1],[2]

Historique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2010)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'histoire en France démarre le [3], lorsque l'émission Je passe à la télé est diffusée sur France 3. Coproduite par Télé Images et Endemol divertissements, l'émission disparaît le [4].

En 1998, Endemol, groupe de production audiovisuelle néerlandais, décide de s’implanter sur le marché français, en rachetant 50 % du capital de la société de production audiovisuelle ASP Productions de l'animateur Arthur et du producteur Stéphane Courbit[5].

En , Endemol Group devient propriétaire à 100 % d'ASP Endemol[5]. En , la nouvelle entité acquise par Endemol Group devient Endemol France. Stéphane Courbit est alors nommé président de la filiale. En 2001, la société crée l'évènement en produisant la première émission de télé-réalité pour M6, Loft Story. L'émission est programmée en face d'émissions produites également par Endemol (Exclusif et Le Bigdil)[5]. L'activité des différentes sociétés du groupe atteint un volume horaire hebdomadaire de 32 heures sur les chaînes hertziennes en 2002.

En 2001, Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, signe un contrat d'exclusivité avec Endemol pour racheter les droits concernant toutes les futures émissions de télé-réalité produites par Endemol[6].

En 2007, Stéphane Courbit quitte la direction d'Endemol France et revend ses parts au groupe Endemol[7].

Incarnée depuis 2007 par Virginie Calmels, la politique du groupe marque un tournant en 2009, avec la création d’un groupe travaillant sur l’élaboration d'une charte éthique, afin de répondre aux critiques soulevées par certains programmes de télé réalité.

Le , plusieurs sources indiquent que Geneviève de Fontenay a adressé le à Endemol France et à la Société Miss France une lettre de récrimination, à la suite de plusieurs scandales qu'elle n'aurait pas supportés. Le même jour, Geneviève de Fontenay confirme son intention de quitter la Société Miss France et de créer Miss Nationale, un nouveau concours de Miss en . Elle attaque Endemol France aux prud'hommes le , considérant que son contrat de travail a été rompu « sur le plan de l'éthique et de la morale »[8].

Le , Endemol France fusionne avec la société de production Shine France et fondent EndemolShine France[9].[10].

Sociétés[modifier | modifier le code]

En France, Endemol possède les sociétés[11],[5] :

  • Endemol Liban

Productions[modifier | modifier le code]

Jeux
Divertissement
Télé Réalité
Docu-réalité
Information, Talk Show
Concours

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Benoit Delmas et Véronique Richebois, L'histoire secrète d'Endemol, Paris, éditions Flammarion, coll. « EnQuête », , 269 p. (ISBN 978-2-08-068663-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nicolas Coppermann nommé Président d’Endemol France | Endemol France », sur www.endemol.fr (consulté le 15 mars 2017)
  2. Nicolas Coppermann, directeur général d'Endemol, Stratégies, consulté le 18 mars 2017
  3. « France 3 04/12/1995 17:43:18 00:30:06:00 Je passe à la télé : [émission du 4 décembre 1995] », sur http://inatheque.ina.fr
  4. « France 3 30/08/1998 20:10:05 00:30:15:00 Je passe à la télé : [émission du 30 Août 1998] », sur http://inatheque.ina.fr
  5. a b c et d (fr) Raphaël Garrigos, « Arthur concurrent de lui-même », sur liberation.fr,
  6. « Les dessous douteux de la tele-realite », sur http://television.telerama.fr/, (consulté le 8 janvier 2017)
  7. Stéphane Courbit, l'enfant pressé du capitalisme français
  8. http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/genevieve-de-fontenay-organisera-ses-propres-concours-de-miss-31-03-2010-869516.php
  9. Bonhomme, « Naissance d’EndemolShine France : Nouvel acteur de la production audiovisuelle et digitale », sur Endemol (consulté le 6 juin 2017)
  10. Information fausse
  11. (fr) « Cinéma et audiovisuel, les liens financiers mai 2008 », sur cnc.fr
  12. Siren 407 775 840 dissoute le 06/06/2014
  13. Siren 397 721 648 radiée le 03/09/2010
  14. Siren 429 592 082 radiée le 01/09/2010
  15. Siren 498 541 614 radiée le 18/07/2018
  16. Siren 413 493 230 radiée le 01/09/2010
  17. Non identifiée
  18. Siren 413 493 305 radiée le 01/09/2010
  19. Siren 409 177 540
  20. Siren, 414 154 237
  21. Siren 524 416 690 dissoute le 23/10/2014
  22. Siren 443 818 240 radiée le 01/09/2010
  23. Siren 433 344 432 radiée le 01/09/2010
  24. Siren 414 956 623 en liquidation judiciaire depuis le 27/04/2009
  25. Siren 424 152 064 dissoute le 01/09/2010
  26. Siren 421 328 220 dissoute le 29/11/2012
  27. Siren 443 512 843 dissoute le 31/07/2008
  28. Entreprise non identifiée
  29. Siren 498 541 614 radiée le 03/12/2012
  30. Siren 429 931 314 dissoute le 06/06/2012

Liens externes[modifier | modifier le code]