Douglas Skyrocket

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
D-558-2 Skyrocket
D-558-II sur la base d'Edwards AFB.
D-558-II sur la base d'Edwards AFB.

Constructeur Drapeau : États-Unis Douglas Aircraft Company
Rôle Avion expérimental
Statut Programme terminé
Premier vol
Nombre construits 3
Équipage
1
Motorisation
Moteur Westinghouse J34-WE-40
Reaction Motors XLR8-RM-5
Nombre 1 + 1
Type Turboréacteur
Moteur-fusée
Poussée unitaire 13 kN
27 kN
Dimensions
Envergure 7,6 m
Longueur 12,8 m
Hauteur 3,8 m
Surface alaire 16,2 m2
Masses
À vide 4 273 kg
Maximale 6 923 kg
Performances
Vitesse maximale 2 010 km/h
Vitesse de décrochage 257,7 km/h
Plafond 5 030 m
Vitesse ascensionnelle 6 830 m/min
Douglas Skyrocket largué depuis un B-29 modifié.

Le Douglas Skyrocket (D-558-2 ou D-558-II) était un avion expérimental supersonique propulsé par moteur-fusée et construit par la Douglas Aircraft Company pour la marine des États-Unis, dont le premier vol eut lieu le . Successeur du D-558-I Skystreak, il est le premier avion à franchir Mach 2.

Développement[modifier | modifier le code]

Bien que le Skyrocket partage la même désignation que le Skystreak (D-558), les deux avions étaient en fait complètement différents. Le D-558-I Skystreak était un appareil aux ailes droites, alors que le Skyrocket disposait d'ailes en flèche. Le D-558-II était propulsé à l'origine par une combinaison d'un turboréacteur Westinghouse J34-WE-40 et d'un moteur-fusée Reaction Motors XLR8-RM-5.

Au commencement des tests, le Skyrocket décollait par ses propres moyens à condition d'être muni de fusées d'appoint, mais le but étant d'obtenir un record de vitesse, le réacteur fut démonté et le D-558-II était alors transporté et largué par un Boeing P2B, variante marine du Boeing B-29 Superfortress[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Trois exemplaires de cet avion furent construits. Le premier vol eut lieu le . Ils opéraient depuis le Muroc Flight Test Unit dans le désert du Mojave.

Le Douglas D-558-II Skyrocket, successeur du Bell X-1, était exploité par la NACA, l'ancêtre de la NASA. Il fut utilisé pour des tests de stabilité dans le domaine transsonique, ainsi que dans la recherche de la configuration optimale des ailes pour les régimes supersoniques et la dynamique des vols à haute vitesse. Le , le Douglas Skyrocket devint le premier avion à voler à deux fois la vitesse du son, en atteignant Mach 2,005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Yenne 1992, p. 196-197

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :