Dominique Garcia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dominique Garcia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
Nationalité
Activités

Dominique Garcia, né le à Clermont-l'Hérault, est un archéologue et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dominique Garcia est docteur en Histoire des civilisations (Archéologie méditerranéenne) de l'université Paul-Valéry (Montpellier III), président de l'Inrap[1] (Institut national de recherches archéologiques préventives) et professeur d’archéologie (chaire d'Antiquités nationales et de Protohistoire européenne) à l'Université d'Aix-Marseille où il a dirigé, jusqu'en 2014, l’École doctorale pluridisciplinaire « Espaces, Cultures et sociétés » et où il a été directeur du centre Camille Jullian[2] (UMR, unité mixte de recherche Aix-Marseille université/CNRS/Ministère de la Culture) à la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme. En 2011, il a été nommé membre senior de l’Institut universitaire de France (spécialité Protohistoire méditerranéenne).

Il est Chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur (janvier 2014)[3] et Chevalier dans l'Ordre des Arts et lettres (septembre 2016)

De 2012 à 2014[4] il a assuré la vice-présidence du Conseil national de la recherche archéologique (CNRA). En mars 2013, il a rendu à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication un Livre Blanc au nom de la commission qu'il présidait sur l'évaluation scientifique, économique et sociale de l'archéologie préventive[5]. Ce document a permis d'alimenter le volet Patrimoine du projet de loi « Création, Patrimoine, Architecture » qui a été promulguée en juillet 2016.

Par décret du Président de la République en date du 24 juin 2014, il a été nommé président de l’Institut national de recherches archéologiques préventive. L'Inrap est un établissement public à caractère administratif de recherche français créé par la loi du 17 janvier 2001 relative à l'archéologie préventive qui est placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Culture et de la Recherche. Il a pour mission de réaliser les opérations d’archéologie préventive (opérations de diagnostics comme de fouilles). Il assure également l'exploitation scientifique des opérations d'archéologie préventive et la diffusion de leurs résultats. Il concourt à l'enseignement, à la diffusion culturelle et à la valorisation de l'archéologie (article L.523-1 du code du patrimoine).

Archéologue et historien spécialiste de la Protohistoire européenne et de la Gaule préromaine, ses recherches portent sur les sociétés de la Méditerranée nord-occidentale au Ier millénaire av. J.-C. (ethnogenèse, économie, cultures, sociétés, habitats et territoires des Celtes, Gaulois, Ibères et Ligures) et les relations qu'elles entretiennent avec les sociétés classiques (Étrusques, Grecs et Romains). Il a participé à des fouilles archéologiques en Grèce (Délos), Italie (Rome, Naples, Viterbe) et Syrie (Bosra) mais ses travaux de terrain sont essentiellement centrés sur le Languedoc, la Provence et les Alpes.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Entre Ibères et Ligures. Lodévois et moyenne vallée de l'Hérault protohistoriques, Paris, CNRS Éditions, 1993, 358 p.
  • Espaces et monuments publics protohistoriques de Gaule méridionale, Adam éditions, 1993, 242 p.
  • Exploration archéologique de la ville portuaire de Lattes. Les îlots 2, 4-sud, 5, 7-est, 7-ouest, 8, 9 et 16 du quartier Saint-Sauveur, Lattara, 7, 1994, 448 p.
  • Sur les pas des Grecs en Occident. Hommages à André Nickels, Paris, Errance, Collection Études Massaliètes, 4 (1995), 492 p., textes réunis et édités en collaboration avec P. Arcelin, M. Bats, G. Marchand et M. Schwaller.
  • Techniques et économie antiques et médiévales. Le temps de l'innovation, actes du colloque d'Aix-en-Provence (mai 1996), Paris, Errance, 1997, 240 p. (direction de l'ouvrage en collaboration avec D. Meeks)
  • Carte archéologique de la Gaule, département de l'Hérault, arrondissement de Lodève, Paris, Académie des Inscriptions et Belles lettres, 1998, 300 p. (en coll. avec L. Schneider)
  • Territoires celtiques. Espaces ethniques et territoires des agglomérations protohistoriques d’Europe occidentale Paris, Errance, 2002, 420 p. (direction de l’ouvrage en collaboration avec Fl. Verdin)
  • L’Espace portuaire de Lattes antique, Lattara 15, 2002, 223 p. (direction de l’ouvrage en collaboration avec L. Vallet)
  • La Céramique (La poterie du Néolithique aux temps modernes), Paris, Errance, 2003, 286 p. (en collaboration avec A. d’Anna, A. Desbat, A. Schmitt, F. Verhaeghe),réed. 2011.
  • Bronzes protohistoriques du Musée Calvet à Avignon, Avignon, fondation Calvet, 2004, 128 p. (en collaboration avec S. Campolo)
  • La Celtique méditerranéenne. Habitats et sociétés en Languedoc et en Provence du VIIIe au IIe siècle av. J.-C., Paris, Errance, 2004, 208 p. (réédition, revue et augmentée, en 2014).
  • Le Peuplement de l’Arc alpin. 131e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Grenoble, 2006, Paris, CTHS, 2008, 420 p. (direction de l’ouvrage en collaboration avec H. Richard)
  • L'Âge du bronze en Méditerranée. Recherches récentes, Paris, Errance, 2011, 192 p. (direction de l’ouvrage)
  • L'Habitat en Europe celtique et en Méditerranée préclassique, Paris, Errance, 2013, 200 p. (direction de l’ouvrage)
  • Histoire de la Provence, des Alpes à la Côte d'Azur (bande dessinée), T1 Les premiers humains, scénario de Jean-Marie Cuzin et Dominique Garcia, dessins de Serge Fino, Éditions du Signe, 2012 (ISBN 2-74682-799-9), T2, scénario de Jean-Marie Cuzin et Dominique Garcia, dessins de Michel Spinosa, Éditions du Signe, 2012 (ISBN 2-74682-799-9).
  • Les territoires de Marseille grecque, Paris, Errance, 2014, 200 p. (direction de l’ouvrage en collaboration avec Sophie Bouffier)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]