Dionýsios Kásdaglis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Denys.
Dionýsios Kásdaglis
Dionýsios Kásdaglis
Rencontre entre John Boland et Dionýsios Kásdaglis (Athènes, Lawn Tennis Club)
Nationalité Drapeau de la Grèce Grèce
Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance 10 octobre 1872
Drapeau : Royaume-Uni Salford
Décès 1931
Palmarès
Médailles olympiques
Simple 1
Double 1

Dionýsios Kásdaglis (en grec : Διονύσιος Κάσδαγλης), né le 10 octobre 1872 à Salford au Royaume-Uni et décédé en 1931 est un joueur de tennis vice-champion olympique lors des Jeux olympiques d'été de 1896 à Athènes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2008 il a été connu sous le nom de Dionýsios Kásdaglis mais suite a des recherches puis confirmation par des proches il s'avère que son vrai nom est Dimitrios E. Kasdaglis (parfois transcrit Casdagli) né dans le Lancashire, en Angleterre. Sa famille d'origine russe marchande de coton s'était installé avec lui en Égypte pour les affaires puis est retourné en Angleterre en 1895. Son petit frère Xenofon Kasdaglis y est né, à Alexandrie en 1880, puis est décédé à Manchester au Royaume-Uni. Dans le rapport officiel des Jeux de 1896 il est grec domicilié en Égypte, alors qu'il était citoyen britannique[1],[2].

Kásdaglis inscrit comme grec en simple participe au double messieurs avec Dimítrios Petrokókkinos, l'équipe apparaît comme mixte dans la base de donnée officiel du Comité international olympique. Petrokókkinos qui n’a pas de médaille en simple n'est pas référencé et n'a donc pas de nationalité connue, ce qui pourrait signifier que Petrokókkinos n'est pas grec ou bien plus probablement que Kásdaglis est cette fois bien inscrit comme britannique (voire égyptien)[3]. La Fédération internationale de tennis donne la nationalité grecque à cette paire[4]. Kásdaglis apparaît également comme Égyptien pour d'autres sources. Une source de l'époque parle de six Grecs sur les quinze joueurs dans les tournois de simple et double alors qu'au vu du tableau 7 joueurs joueurs grecs jouent le simple (aucun autre dans le double) ce qui encore une fois laisse songer que l'un d'eux, sans doute Kásdaglis, n'est peut être pas grec[5].

Xenophon Kásdaglis enregistré comme Britannique a remporté le tournoi de double du Championnat de France en 1895.

Ses club d'affiliation sont le Alexandria Sporting Club et le Ifitos Kairou.

Carrière[modifier | modifier le code]

Kásdaglis dispute le tournoi de tennis en simple, l'emportant sur le français J. Defert au premier tour, Konstantínos Akratópoulos au second, Momcsilló Tapavicza en demi-finale, avant de s'incliner contre le britannique John Pius Boland.

Avec Dimítrios Petrokókkinos en double, ils battent Konstantínos Paspátis et Evángelos Rállis au premier tour, puis George Stuart Robertson et Teddy Flack en demi-finale, avant d'affronter en finale la paire John Pius Boland-Friedrich Traun. C'est une nouvelle défaite qui donne toutefois la médaille d'argent à Kásdaglis.

Il participe également aux jeux olympique intercalé et non reconnu par le CIO en 1906, il joue en mixte avec Euphrosine Paspati (défaite au 1er tour/quart de finale).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]