Jesus Volt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jesus Volt
Description de l'image JV2016_300DPI_500px.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock, hard rock, blues
Années actives Depuis 1998
Labels DixieFrog
(avant 2013)

Grounded Music (2013)

Note A Bene/Wagram (2016)
Influences Motörhead
AC/DC
Site officiel www.jesusvolt.com
Composition du groupe
Membres Lord Tracy; Jacques Méhard-Beaudot; Julien Boisseau; Olivier Hurtu

Jesus Volt est un groupe de rock français fondé en 1998 et originaire de Paris. Fortement influencée par le blues, leur musique est un mélange de divers courants musicaux des années 1970 (funk, soul, hard rock, southern rock...), agrémentée sur certains albums de sons électro et hip-hop.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Xavier Cottineau (alias "Lord Tracy") au chant et à l'harmonica et Jacques Méhard-Beaudot à la guitare sont dans le groupe depuis son origine.
  • Julien boisseau à la basse est venu remplacer Lenine Mc Donald, parti faire une carrière solo.
  • Olivier Hurtu à la batterie depuis 2011

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1998, le groupe rencontre un bon accueil dès la sortie de son premier album Always Drunk, Never Sad, paru sur le label Oustide Records en 2000. Remarqué par les amateurs de blues et de blues rock[1], le groupe intègre l'agence Magic Blues de Patrick Verbeke fin 2001 et gagne la même année le Trophée France Blues de la « Meilleure Révélation française ».

À chaque album, le groupe gagne en évolution musicale et en notoriété auprès d'un public de plus en plus large, ouvert à un style somme toute très personnel et inclassable, ce qui ne manque pas de faire couler de l'encre parmi les médias spécialisés, parfois déstabilisés par l'impossibilité de marquer la musique de Jesus Volt d'une confortable et rassurante étiquette[2].

Le second album, réalisé en 2003 par Jean-Marie Aerts, conduit le groupe à un succès qui dépasse alors l'Hexagone et l'emmène tout droit vers une rencontre avec Tony Cohen (en) lors d'une tournée en Australie. Le producteur de Nick Cave leur concocte en 2006 In Stereo, qualifié d'« indispensable », « captivant, hanté, habité, sublime »[3].

Fort de ce succès critique et commercial, Jesus Volt enchaîne les tournées, participant à de grands concerts en France et à l'étranger. Car c'est surtout hors de France que Jesus Volt rencontre son public. Le groupe tourne régulièrement en Allemagne, Hollande, Belgique, Pologne, et même en Australie, où sa musique est accueillie à l'affiche de grands festivals. C'est ainsi qu'il sera l'un des rares groupes français à se produire dans le show télévisé allemand Rockpalast en 2005[4], habituellement consacré aux stars américaines du Blues et du Rock.

En 2008, Jesus Volt se produit à l'Estrado, en Hollande.Il ressort de ce concert un album live, Hallelujah Mother Fuckers!, et c'est un nouveau succès critique qui conforte le groupe sur la place importante qu'il tient sur la scène rock française. Feu le magazine XroadS classe le cd en 2011 parmi les 98 albums Live essentiels[5].

La fin des années 2000 représente un tournant pour les musiciens du groupe. L'arrivée d'un nouveau batteur va relancer la machine, de nouvelles compositions émergent et sont envoyées à Mark Opitz (en), producteur australien reconnu notamment pour son travail avec les groupes AC/DC, KISS, INXS... Ce dernier a un tel coup de cœur pour la musique qui lui est proposée qu'il accepte de venir passer un mois en France pour enregistrer l'album au studio BlackBox de Peter Deimel, l'un des plus grands studios d'enregistrement européens équipé du meilleur matériel Vintage, qui a accueilli des groupes aussi connus que Deportivo, HushPuppies, Les Wampas, Miossec ou encore The Kills...

Le 5e album, Vaya Con Dildo, y voit le jour et sort en mars 2013 sur le label Grounded Music, distribué en France (Socadisc), mais aussi au Benelux, en Allemagne et en Autriche. Dès le mois de février 2013, avant même sa sortie officielle, l'album se retrouve n°1 sur la Féralist, la playlist du réseau de radios Ferarock.

Au printemps 2015, le groupe reprend le chemin du Studio BlackBox, de nouveau accompagné de Mark Opitz pour la direction musicale. Ce 6e album, éponyme, sort en février 2016 sous le label Note A Bene/Wagram.

Tournées et Concerts[modifier | modifier le code]

Et plus de 1000 concerts en France et à l'International, dont La Maroquinerie, La Flèche d'Or, L'Antirouille à Montpellier, le Hard Rock Cafe à Paris, Le Rocksane à Bergerac, Le Forum de Vauréal...

Albums[6][modifier | modifier le code]

Always Drunk, Never Sad[modifier | modifier le code]

Electro Button Funky Coxxx[modifier | modifier le code]

In Stereo[modifier | modifier le code]

Hallelujah Motherfuckers![modifier | modifier le code]

Vaya Con Dildo[modifier | modifier le code]

Jesus Volt[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]