Cuzorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cuzorn
Cuzorn
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Villeneuve-sur-Lot
Canton Le Fumélois
Intercommunalité CC Fumel Vallée du Lot
Maire
Mandat
Didier Caminade
2014-2020
Code postal 47500
Code commune 47077
Démographie
Gentilé Cuzornais
Population
municipale
854 hab. (2015 en diminution de 2,73 % par rapport à 2010)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 32′ 45″ nord, 0° 56′ 56″ est
Altitude 92 m
Min. 76 m
Max. 242 m
Superficie 23,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Cuzorn

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Cuzorn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cuzorn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cuzorn

Cuzorn est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Fumel située aux portes de la Bouriane dans la vallée de la Lémance sur l'ex-route nationale 710 et la ligne de Niversac à Agen (la gare de Cuzorn est fermée) entre Sauveterre-la-Lémance et Fumel.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cuzorn[1]
Blanquefort-sur-Briolance Saint-Front-sur-Lémance
Gavaudun Cuzorn
Salles Monsempron-Libos Fumel

Le département du Lot n'est qu'à 200 mètres du territoire communal à l'est (commune de Soturac)[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
1789 1790 Guillaume Ballande    
1790 1792 Jean-François Aillaud    
1792 1810 Antoine Bel    
1810 1818 Pierre Joseph Bel de Roudigou    
1818 1833 François Austruy    
1833 1834 Jacques Vierge    
1834 1840 Casimir Ballande    
1840 1865 Mauvezy Jean Blot    
1865 1870 Jean Baras    
1870 1871 Émile Austruy    
1871 1876 Jean Baras    
1876 1877 Jean Émile Austruy    
1877 1896 Pierre Bergues    
1896 1906 Émile Austruy    
1906 1919 Henri Austruy    
1919 1925 Jean Fabre    
1925 mars 1977 François Delpon    
mars 1977 mars 2001 Robert Carnejarc    
mars 2001 mars 2008 Christian Rabot   Agriculteur
mars 2008[3] en cours Didier Caminade DVD Chef d'entreprise[4]
Président de la Communauté de Communes
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2015, la commune comptait 854 habitants[Note 1], en diminution de 2,73 % par rapport à 2010 (Lot-et-Garonne : +0,69 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 175 1 247 1 184 1 257 1 373 1 439 1 418 1 378 1 451
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 474 1 435 1 401 1 380 1 360 1 303 1 267 1 151 1 081
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 048 949 914 889 810 747 740 694 800
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
823 822 786 837 901 870 834 878 854
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte IGN sous Géoportail
  2. Les maires du canton de Fumel, p. 802, dans La vallée de la Lémance et sa région, Revue d'histoire de Lot-et-Garonne et de l'ancien Agenois, Académie des sciences, lettres et arts d'Agen, juillet-septembre 2006, no 3
  3. https://www.ladepeche.fr/article/2008/01/23/428598-cuzorn-christian-rabot-dans-le-sillage-de-didier-caminade.html dans la Dépêche du Midi du 23 janvier 2008
  4. http://www.adm47.asso.fr/annuaire.php?fiche=122&type=0 sur le site de l'Amicale des Maires de Lot-et-Garonne
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. Notice no IA47000545, base Mérimée, ministère français de la Culture Église paroissiale Saint-Martin
  10. Notice no IA47000544, base Mérimée, ministère français de la Culture Château de Cuzorn
  11. Jiddu Krishnamurti, The years of fulfilment, 2002, préface, Mary Lutyens. Les Commentaires sur la vie ont été publiés en 1959, puis en français chez Buchet Chastel en 1973, 3 volumes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Le bourg s’est développé sous le rocher qui porte les ruines de son château. Cuzorn eut la première forge à la catalane de la région en 1504, inaugurant ainsi la vocation industrielle de la vallée de la Lémance. Un circuit de randonnée est disponible à l’office de tourisme. En savoir + : http://www.tourisme-fumel.com/

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]