Tim Drummond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Drummond (homonymie).
Tim Drummond
Nom de naissance Timothy Lee Drummond
Naissance
Illinois
États-Unis
Décès (à 74 ans)
Comté de Saint Louis, Missouri
États-Unis
Activité principale musicien de studio
Genre musical rock, country, folk, rhythm and blues
Instruments guitare basse

Tim Drummond est un bassiste et percussionniste américain, né le dans l'Illinois et mort le dans le Comté de Saint Louis.

Durant sa carrière, Drummond participe à l'enregistrement de plusieurs albums de Neil Young, Bob Dylan et Ry Cooder. Il accompagne de nombreux musiciens sur scène ou en studio, dont James Brown, JJ Cale et Miles Davis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tim Drummond est né à Bloomington ou à Canton selon les sources[1],[2]. Il joue de la guitare dans son premier groupe avant d'adopter la guitare basse pour accompagner le chanteur Conway Twitty. Le musicien s'installe à Cincinnati. Il joue notamment avec Lonnie Mack et Hank Ballard, puis rejoint le groupe de James Brown, qu'il accompagne en tournée à travers le monde[1]. Il vit ensuite à Nashville, où il travaille comme musicien de studio pour des artistes jouant du rhythm and blues, comme Joe Simon (en) et Fenton Robinson, et des musiciens country, dont Jimmy Buffett et Charlie Daniels[1],[3].

Tim Drummond fait partie des Stray Gators, le groupe accompagnant Neil Young sur son album Harvest. En 1973, il prend part à la tournée Time Fades Away. Drummond joue sur tous les albums du chanteur réalisés entre On the Beach et Hawks and Doves, sortis respectivement en 1974 et 1980. Au cours des années 1980, il fait partie des International Harvesters et des Shocking Pinks, de nouvelles formations assemblées par Neil Young. En 1992, il participe à l'enregistrement de l'album Harvest Moon avec les autres membres des Stray Gators[4].

Tim Drummond fait la connaissance de Bob Dylan en 1974 durant une tournée de Crosby, Stills, Nash & Young[3]. Entre 1979 et 1981, le bassiste accompagne Dylan en studio sur les albums Slow Train Coming, Saved et Shot of Love, qui composent sa « trilogie Chretienne ». Drummond joue également sur plusieurs disques de Ry Cooder. Au cours de sa carrière, il travaille avec d'autres musiciens, comme les Beach Boys, John Lee Hooker, JJ Cale, ou encore Miles Davis[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Biographie de Tim Drummond », Allmusic
  2. (en) Scott Young, Neil and Me, Music Sales,‎ , 276 p. (ISBN 9780952954026, lire en ligne), p. 227
  3. a et b (en) Phil Gallo, « Tim Drummond, Bassist for Neil Young, CSNY, Dylan, Dies at 74 », Billboard,‎
  4. a et b (en) Daniel Kreps, « Tim Drummond, Bassist for Neil Young and Bob Dylan, Dead at 74 », Rolling Stone,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]