Vizzavona (navire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vizzavona.

Vizzavona
Image illustrative de l’article Vizzavona (navire)
Le Finneagle en 2013.
Autres noms Finneagle (1999-2017)
Euroferry Corfù (2017-2018)
Type Navire mixte
Histoire
Chantier naval Astilleros Españoles, Puerto Real, Drapeau de l'Espagne Espagne (#79)
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut en service
Caractéristiques techniques
Longueur 188 m
Maître-bau 28,70 m
Tirant d'eau 6,21 m
Déplacement 9 452 t
Port en lourd 8 111 tpl
Tonnage 30 114 UMS
Propulsion 4 moteurs Sulzer 8ZAL40S
Puissance 23 050 kW
Vitesse 19 nœuds
Caractéristiques commerciales
Pont 11
Capacité 2 500 mètres linéaires de fret
800 passagers
Carrière
Armateur Youngstar Ltd (1999)
Poseidon Schiffahrt AG (1999-2002)
Rederi Ab Nordö-Link (2002-2007)
Finnlines AbP (2007-2017)
Grimaldi Lines (depuis 2017)
Affréteur Finnlines (1999-2007)
B&N Hornet (1999)
Grimaldi Lines (2015-2017)
Corsica Linea (depuis 2018)
Pavillon Drapeau de l'Allemagne Allemagne (1999)
Drapeau de la Suède Suède (1999-2012)
Drapeau de la Finlande Finlande (2012-2017)
Pavillon civil italien Italie (2017-2018)
Drapeau de la France France (depuis 2018)
Port d'attache Lübeck (1999)
Stockholm (1999-2012)
Helsinki (2012-2014)
Mariehamn (2014-2017)
Palerme (2017-2018)
Marseille (depuis 2018)
Indicatif SKUH (1999-2012)
OJPY (2012-2017)
IBTT (2017-2018)
FLBX (depuis 2018)
IMO 9138006

Le Vizzavona est un navire mixte de Corsica Linea. Mis en service en 1999 pour le compte de Finnlines sous le nom de Finneagle, il était à l'origine destiné à naviguer pour la compagnie suédoise Stena Line. Au début de sa carrière, le navire assurait le transport du fret ainsi que des passagers en mer Baltique. Affrété en 2015 et 2016 par Grimaldi Lines, celle-ci le transfère sous ses couleurs en 2017 afin de le faire naviguer entre l'Italie et la Grèce. À partir de juin 2018, il est affrété par Corsica Linea sous le nom de Vizzavona

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines et construction[modifier | modifier le code]

La commande du navire est, à l'origine, passée par l'armateur suédois Stena Line le 6 octobre 1995 aux chantiers Astilleros Españoles de Puerto Real en Espagne en même temps que celle de son sister-ship, mais le 25 juin 1997, les contrats de construction des deux navires sont vendus à la compagnie finlandaise Finnlines.

La construction du Finneagle débute le 26 juin 1997 et le navire est lancé le 18 avril 1998. Il est ensuite livré inachevé à la société irlandaise Youngstar Ltd le 5 octobre 1999. Transféré ce même jour au sein de Poseidon Schiffahrt AG, entité gérant la flotte de Finnlines en Allemagne, le Finneagle rejoint Lübeck le 17 octobre pour ses finitions. Une fois sa construction achevée, le navire prend la direction de la Finlande le 30 octobre.

Service[modifier | modifier le code]

Le Finneagle est mis en service le 1er novembre 1999 entre Kapellskär et Naantali.

À partir de 2002, il est transféré au sein de Rederi Ab Nordö-Link et navigue sous la marque Finnlink.

En juillet 2005, le navire est immobilisé pour des travaux aux niveau de ses moteurs.

Le 29 juin 2006, il endommage un de ses safrans à Kapellskär mais est rapidement réparé et reprend son service le lendemain.

En 2007, il est transféré au sein de Finnlines AbP.

Le 15 avril 2009, le Finneagle est déplacé sur la ligne Travemünde - Malmö jusqu'en 2011 lorsqu'il est redéployé vers Helsinki. Il desservira pendant l'été la ligne Nådendal - Kapellskär avant de retourner sur Travemünde - Malmö.

En 2012, lors de son arrêt technique, le navire passe sous pavillon finlandais. Il est ensuite affecté sur la ligne Helsinki - Rostock.

Le 9 octobre, un semi-remorque chute dans le port de Rostock en sortant du navire.

En novembre le Finneagle retourne sur la ligne Nådendal - Kapellskär. À partir du 1er octobre 2013, une escale à Långnäs est réalisée en plus du trajet habituel.

En 2014, son port d'attache devient Mariehamn.

En août 2015, le navire est affecté à la ligne Hangö - Rostock jusqu'en septembre, puis revient sur les lignes Travemünde - Malmö puis sur Nådendal - Långnäs - Kapellskär d'octobre à novembre. Il est ensuite affrété par l'armateur italien Grimaldi Lines, propriétaire de Finnlines.

Après avoir quitté la Finlande, le Finneagle atteint Salerne en Italie le 22 novembre, puis est placé sur la ligne Salerne - Catane.

L'affrètement prend fin en janvier 2016 et le navire est placé sur la ligne Hangö - Gdynia, puis retourne sur Nådendal - Långnäs - Kapellskär en février.

En juillet, le navire gagne le port de Tanger au Maroc pour un nouvel affrètement par Grimaldi entre Tanger et Barcelone jusqu'en octobre. Il retourne par la suite sur la ligne Nådendal - Långnäs - Kapellskär.

En mars 2017, des travaux sont réalisés à bord et des scrubbers (dispositifs d'épuration des fumées) afin de s'adapter aux nouvelles normes écologiques en vigueur en mer Baltique.

En juin, il est affrété une troisième fois par Grimaldi et rejoint Savone en Italie pour desservir la ligne Savone - Barcelona - Tanger. Une fois l'affrètement achevé, il prend de nouveau la direction de la Pologne pour subir d'autres rénovations.

Le 4 octobre, il est transféré au sein de Grimaldi et renommé Euroferry Corfù. Il passe sous pavillon italien puis quitte Gdansk pour l'Italie le 20 octobre.

Le navire est alors placé sur la ligne Savone - Barcelone - Tanger à partir du 4 novembre, puis sur Brindisi - Igoumenitsa - Patras le 7 décembre.

En avril 2018, un contrat est signé entre Grimaldi et la compagnie française Corsica Linea pour l'affrètement de l‘Euroferry Corfù pour une durée de 5 ans. Cela va dans le sens des projets de la compagnie corse, voulant développer ses lignes vers la Sardaigne et le Maghreb. En effet, la desserte de Porto Torres n'est effectuée qu'une fois par semaine en saison, le dimanche, à l'aide du Jean Nicoli, principalement affecté à la ligne Marseille - Porto-Vecchio durant l'été. Quant aux lignes vers Alger et Tunis, Corsica Linea souhaitait, depuis sa création, acheminer du fret sur ces axes, cependant, les capacités de roulage des deux navires y étant habituellement dévolus ne le permettaient pas jusqu'à présent. L'arrivée de ce navire réglerait également, en partie tout du moins, un problème rencontré depuis peu par l'armateur sur les lignes de la Corse, à savoir l'évolution constante du trafic fret entre Marseille et les ports de l'île, celui-ci ayant augmenté de 18,57% en à peine un an[1]. Néanmoins, le contrat de délégation de service public ne permet pas à Corsica Linea d'exploiter ce navire en complément de ses quatre autres cargos. Avec sa capacité de 2 500 mètres linéaires de fret, supérieure à celle de la flotte actuelle de l'armateur, l‘Euroferry Corfù pourra se substituer à un autre navire afin d'absorber une partie supplémentaire du trafic. Enfin, le navire est équipé de scrubbers, confirmant pleinement le désir de la compagnie souhaitant s'inscrire dans une démarche environnementale de développement durable et responsable mais constitue aussi une anticipation de la réglementation internationale « MARPOL », qui imposera une baisse des émissions de soufre des navires de 3.5% à 0.5% à compter du 1er janvier 2020 en Méditerranée[2],[3].

Le 22 mai, le navire quitte Patras dans la matinée afin de rejoindre Marseille. Il arrive à destination le 24 mai aux alentours de midi et accoste à proximité de la forme 10. Le lendemain, il entre dans la forme 8 afin d'être mis aux standards de Corsica Linea[4]. Le 30 mai, il est rebaptisé Vizzavona et passe sous pavillon français.

Le 4 juin dans la soirée, le Vizzavona appareille à vide de Marseille et arrive le lendemain à Ajaccio sous grand pavois. Une cérémonie d’inauguration en présence des dirigeants du consortium et du ministre de l’économie Bruno Le Maire est tenue à bord[5]. Avant sa mise en service, le navire est utilisé afin de convoyer des véhicules de location vers Bastia. Le 12 juin, il quitte Marseille dans la soirée et réalise sa première traversée commerciale à destination d’Ajaccio. À partir du 20 juin, le Vizzavona entame son service régulier entre Marseille et Béjaïa en Algérie. Inutilisé pendant le reste de la semaine, le navire transporte des véhicules de location vers Bastia et Ajaccio et se substitue parfois à d'autres navires mixtes entre Marseille et la Corse. Le 13 juillet, il débute son service hebdomadaire entre Marseille et Porto Torres.

En octobre, le Vizzavona est affrété afin de transporter des troupes françaises et du matériel vers la Norvège dans le cadre d’un exercice de l’OTAN, le Trident Juncture 18[6]. Le navire quitte Marseille à vide le 9 octobre vers 6h00 pour La Rochelle[7]. Il arrive à destination le 14 octobre dans la matinée et accoste à La Pallice aux alentours de 8h00. 800 militaires embarquent ainsi que du matériel et des véhicules et le navire appareille pour la Norvège le 16 octobre à 21h20. Après avoir traversé la Manche durant 4 jours, le Vizzavona atteint Fredrikstad dans la matinée du 20 octobre.

Aménagements[modifier | modifier le code]

L‘Euroferry Corfù dispose d'un bar ainsi que d'un restaurant self-service situés sur le pont 7.

Le navire est doté de 191 cabines avec salles de bains sur les pont 8 et 9. La plupart d'entre elles comportent jusqu'à quatre couchettes, certaines deux et quelques unes un grand lit.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L‘Euroferry Corfù mesure 188 mètres de long pour 28,70 mètres de large, son tirant d'eau est de 6,21 mètres et sa jauge brute est de 30 114 UMS. Le navire peut embarquer 800 passagers et possède un garage de 2 500 mètres linéaires de roll accessible par une porte-rampe arrière et une porte rampe avant. Il est entièrement climatisé. Il possède 4 moteurs diesel Sulzer 8ZAL40S développant une capacité de 23 050 kW entraînant 2 hélices à pas variable faisant filer le bâtiment à plus de 22 nœuds. Le navire mixte est en outre doté de deux propulseurs d’étrave et de stabilisateur à ailerons repliables. Le navire est pourvu de quatre embarcations de sauvetages fermées de grande taille, complétées par deux embarcations semi-rigides ainsi que de nombreux radeaux de survie.

Lignes desservies[modifier | modifier le code]

De 1999 à 2009, le navire était dévolu à la ligne Kapellskär et Naantali. Il sera par la suite redéployé sur Travemünde - Malmö puis sur Travemünde - Helsinki en 2011 et Nådendal - Kapellskär pendant l'été. À partir de 2012, il est placé sur la ligne Helsinki - Rostock puis retourne en novembre sur Nådendal - Kapellskär avec, à partir d'octobre 2013, une escale à Långnäs est effectuée. À partir d'août 2015, le navire effectue la ligne Hangö - Rostock jusqu'en septembre, et retourne par la suite sur Travemünde - Malmö puis sur Nådendal - Långnäs - Kapellskär d'octobre à novembre.

De novembre 2015 à janvier 2016, le Finneagle assure la ligne Salerne - Catane pour le compte de Grimaldi Lines, il est ensuite placé sur Hangö - Gdynia puis de nouveau sur Nådendal - Långnäs - Kapellskär à partir de février. Il navigue une nouvelle fois pour Grimaldi sur la ligne Barcelone - Tanger de juillet à octobre puis retourne sur Nådendal - Långnäs - Kapellskär. Il naviguera encore pour Grimaldi de juin à septembre 2017 sur la ligne Savone - Barcelona - Tanger.

Transféré chez Grimaldi en octobre et renommé Euroferry Corfù, il dessert alors Savone - Barcelona - Tanger dans un premier temps. Depuis décembre, le navire est affecté à la ligne Brindisi - Igoumenitsa - Patras.

Affrété par Corsica Linea en juin 2018 et rebaptisé Vizzavona, le navire est principalement affecté sur les lignes Marseille - Béjaïa et Marseille - Porto Torres durant l'été et secondairement sur Marseille - Alger et Marseille - Tunis et parfois vers la Corse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]