Claudine Kauffmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kauffmann.

Claudine Kauffmann
Illustration.
Fonctions
Sénatrice française
En fonction depuis le
(1 an, 2 mois et 14 jours)
Élection 28 septembre 2014
Circonscription Var
Groupe politique RASNAG
Prédécesseur David Rachline
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Nationalité Française
Parti politique FN (jusqu'en mars 2018)
Profession Cadre retraitée de l'industrie pharmaceutique

Claudine Kauffmann, née le , est une femme politique française.

En 2014, peu après avoir adhéré au Front national (FN), elle est élue conseillère municipale d'opposition à La Celle (Var). Elle devient sénatrice en 2017, en remplacement de David Rachline ; aussitôt, l'exhumation de certains de ses propos conduit à sa suspension du parti, qu'elle quitte quelques mois plus tard.

En 2018, elle rejoint Les Amoureux de la France, mouvement lancé par Nicolas Dupont-Aignan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors des élections municipales de 2014, elle est élue conseillère municipale d'opposition à La Celle, où elle s'est installée en 2011. Alors adhérente récente du FN, elle a été recommandée par Laurent Lopez à Frédéric Boccaletti, dirigeant de la section FN du Var[1].

Aux élections départementales de 2015, elle se présente avec Laurent Lopez sur le canton de Brignoles mais, avec 47,1 % des voix, le binôme est battu au second tour[2].

À la suite de la décision de David Rachline, frappé par la nouvelle réglementation sur le non-cumul des mandats, de quitter le Sénat pour rester maire de Fréjus, elle dévient sénatrice le . En effet, elle figurait en deuxième position sur la liste Front national du Var aux élections sénatoriales de 2014. Elle devient ainsi la première femme sénatrice de l'histoire du FN[3]. Elle affirme avoir reçu des pressions pour renoncer à ce poste afin que Frédéric Boccaletti, président du groupe FN à la région Provence-Alpes-Cote d'Azur, hérite du siège de sénateur à sa place[4]. Celui-ci la poursuit en justice pour diffamation en raison de ces propos ; elle est condamnée en juin 2018[5].

Au moment de sa prise de fonction, certains de ses propos publiés sur Facebook font l'objet d'un article sur le site du média BuzzFeed : en mai 2017, elle aurait comparé l'arrivée de migrants en France à l'occupation nazie[6]. Avec la polémique qui s'ensuit, elle est suspendue du FN[7]. En mars 2018, elle annonce avoir « décidé de ne plus compter parmi les adhérents du Front national ». Var Matin indique qu'« au cœur de cette rupture, il y a aussi une brouille – très forte – entre deux hommes : le secrétaire départemental du FN varois, Frédéric Boccaletti et Laurent Lopez, ex conseiller général FN de Brignoles, et proche de Claudine Kauffmann dont il est d'ailleurs l'attaché parlementaire »[8].

Elle se rapproche ensuite de Nicolas Dupont-Aignan dans la perspective d'une « union des droites »[9]. Elle rejoint le mouvement Les Amoureux de la France et soutient sa liste aux élections européennes de 2019[10].

Positions[modifier | modifier le code]

Selon BuzzFeed, elle adhère à la théorie du grand remplacement[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Municipales à La Celle: Claudine Kauffmann veut porter haut les couleurs bleu Marine », sur varmatin.com, (consulté le 5 octobre 2017).
  2. « Résultats des élections départementales 2015 - canton de Brignoles », sur Ministère de l'Intérieur (consulté le 3 octobre 2017).
  3. « EXCLU. La Varoise Claudine Kauffmann, devient la première femme sénatrice de l'histoire du FN », sur Var-Matin, (consulté le 2 octobre 2017).
  4. Sylvain Chazot, « Le président du groupe FN à la région PACA va porter plainte contre la sénatrice ex-FN du Var », lelab.europe1.fr, 5 octobre 2017.
  5. « La sénatrice du Var Claudine Kauffmann condamnée pour diffamation », sur varmatin.com, (consulté le 9 septembre 2018).
  6. a et b « Sur Facebook, la sénatrice FN Claudine Kauffmann compare les migrants aux nazis », sur Buzzfeed, (consulté le 3 octobre 2017).
  7. Ludovic Galtier, « FN : Claudine Kauffmann suspendue après avoir comparé les migrants à l'Occupation nazie », rtl.fr, 4 octobre 2017.
  8. Philippe Zamari, « EXCLU. La sénatrice varoise Claudine Kauffmann quitte le FN et se paie Marine Le Pen », sur varmatin.com, (consulté le 9 mars 2018).
  9. Paul Laubacher, « "Allez, vous le savez déjà !" : Dupont-Aignan se lance dans le cirque des européennes », sur nouvelobs.com, (consulté le 28 octobre 2018).
  10. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/11/22/97001-20181122FILWWW00173-var-dupont-aignan-obtient-des-ralliements-d-ex-fn-a-sa-liste-europeenne.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]