Éric Anceau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anceau.
Éric Anceau
Eric Anceau.jpg
Éric Anceau en 2015.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Éric Anceau, né le à Paris, est un historien français.

Il est maître de conférences à l'université Sorbonne Université, où il enseigne l'histoire du XIXe siècle et l'histoire des pouvoirs, de l'action publique et des sociétés en France et en Europe à l'époque contemporaine. Il a obtenu le Grand Prix de la Fondation Napoléon en 2000 pour ses travaux sur le Second Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur agrégé d’histoire en 1991[1],[2], docteur en histoire de Paris-Sorbonne en 1997[3], auteur d'une habilitation à diriger les recherches en 2012, Éric Anceau est maître de conférences (HDR) à l'université Sorbonne Université. Il enseigne aussi à Sciences-Po Paris et dirige le double cursus Histoire Sciences sociales entre les deux institutions. Il est chercheur associé au Centre d'histoire du XIXe siècle et à l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (IHMC) de l'Ecole normale supérieure. De plus, il dirige l'axe politique du LabEx EHNE (Écrire une histoire nouvelle de l'Europe). Il est aussi vice-président du Comité d'histoire parlementaire et politique, directeur adjoint d'Histoire, Économie et Société, membre du comité de rédaction de Parlement(s), Revue d'histoire politique.

En 2000, Éric Anceau obtient le Grand Prix de la Fondation Napoléon, catégorie Second Empire pour son Dictionnaire des députés du Second Empire (Presses Universitaires de Rennes) et pour Les députés du Second Empire. Prosopographie d’une élite du XIXe siècle (Éditions Champion)[4].

Spécialiste du Second Empire, Eric Anceau préside le jury du prix Mérimée de la meilleure thèse sur le Second Empire.

Son Napoléon III. Un Saint-Simon à cheval (Tallandier, 2008 et 2012) a obtenu le prix Drouyn de Lhuys de l'Institut de France et le Grand Prix du Mémorial.

Il s'intéresse aussi à l'État, aux pouvoirs, aux sociétés et aux politiques publiques en France et en Europe. Il a publié sur les politiques éducatives et sur la laïcité.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Éric Anceau a été membre du bureau national du parti Debout la France, en tant que délégué national à l'Ecole de la République et à la Cohésion nationale et également chargé du projet du parti et du programme présidentiel #NDA2017 qu'il a préparé avec plusieurs centaines d'experts de l'appareil d'Etat et acteurs de la société civile[5].

Pour le second tour de l'élection présidentielle de 2017 entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan apporte son soutien à la candidate FN, choix qui conduit alors Éric Anceau, comme trois des quatre vice-présidents (Dominique Jamet, Anne Boissel et François Morvan), à quitter le parti[6],[7]. En juin, il cofonde avec eux l'Unité nationale citoyenne qui se présente comme un groupe de réflexion souverainiste rassemblant des républicains des deux rives[8].

En septembre 2017, Éric Anceau décide de renoncer à toute activité politique[réf. nécessaire].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des députés du Second Empire, Presses universitaires de Rennes, Collection Carnot, 1999, 421 p. + X p.
  • Les Députés du Second Empire. Prosopographie d’une élite du XIXe siècle, Champion et Slatkine, 2000, 1018 p.
  • La Révolution française, Saint-Sulpice Éditeur, Tranches d'histoire, 2000, 189 p[9],[10].
  • La France de 1848 à 1870. Entre ordre et mouvement, Le Livre de Poche, références, collection La France contemporaine dirigée par Jean-François Sirinelli, L.G.F., 2002, 256 p.
  • Les Grands discours parlementaires du XIXe siècle de Benjamin Constant à Adolphe Thiers, Assemblée nationale et Armand Colin, 2005
  • Mémoires sur le règne de Napoléon III (1851 – 1864) par le comte Horace de Viel Castel, Texte intégral établi et annoté avec une préface, une chronologie, le dictionnaire des principaux personnages mentionnés et un index raisonné, Robert Laffont, Coll. Bouquins, 2005, XLIX + 1130 p.
  • Introduction au XIXe siècle, tome 1 : 1815 – 1870, Belin, Atouts, collection dirigée par Joël Cornette et Michel Puzelat, 2003, 224 p.
  • Napoléon. L’Homme qui a changé le monde, Librio, J’ai lu, 2004, 96 p.
  • Introduction au XIXe siècle, tome 2 : 1870 – 1914, Belin, Atouts, collection dirigée par Joël Cornette et Michel Puzelat, 2005, 256 p.
  • Napoléon III. Un Saint-Simon à cheval, Tallandier, 2012, 750 p[11].
  • L'Empire libéral, éditions SPM, 2 tomes, 2017, 1425 p.
  • (dir. avec Jacques-Olivier Boudon et Olivier Dard) Histoire des internationales, Nouveau Monde éditions, 2017, 320 p.
  • Qu’est-ce qu’une nation en Europe ? Presses de l'université Paris-Sorbonne, en collaboration avec Henri Temple, 2018, 280 p[12].
  • Ils ont fait et défait le Second Empire, Tallandier, 2019.

Autres publications[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur d'une centaine d'articles dans des revues scientifiques et de participations à des ouvrages collectifs. Par ailleurs, il intervient très régulièrement dans les médias français et étrangers : voir son CV.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]