Charente limousine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Confolentais)
Aller à : navigation, rechercher
Charente limousine
Image illustrative de l'article Charente limousine
Paysage à La Péruse.

Pays Drapeau de la France France
Région française Nouvelle-Aquitaine
Département français Charente
Villes principales Confolens
Chabanais
Chasseneuil-sur-Bonnieure
Géologie granite, schiste
Relief 100-370m
Production bovins
Communes 42
Population totale 28 749 hab. (1999)
Régions naturelles
voisines
Montmorillonnais
Pays de la Vienne (monts de Blond, pays de Rochechouart, pays des Feuillardiers)
Nontronnais
Karst de La Rochefoucauld
Ruffécois
Civraisien
Pays (div. territoriale) Pays de Charente limousine

Image illustrative de l'article Charente limousine
Localisation

La Charente limousine ou Confolentais est une région naturelle de France située dans la région Nouvelle-Aquitaine. Elle correspond à la partie occidentale du Massif central, au nord-est du département de la Charente dont elle occupe presque un quart de la superficie.

Zone rurale, peu densément peuplée, aux paysages vallonnés, elle couvre les contreforts granitiques occidentaux du Massif central, contrairement au reste du département, aux sols plus calcaires. Sa capitale est Confolens.

Avant 1790, ce pays faisait partie de la province de la Marche et du diocèse de Limoges mais n'a pas été inclus dans le département de la Haute-Vienne lors de la création de celui-ci. Il a au contraire complété l'Angoumois pour former le département de la Charente en 1790. Comme dans le reste de la Charente occitane (qui occupe le tiers oriental de la Charente), la langue traditionnelle est le limousin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La Charente limousine correspond approximativement à la moitié est de l'arrondissement de Confolens et comprend 42 communes[1].

Le Confolentais est entouré par les régions naturelles suivantes : au nord par le Civraisien, le Montmorillonnais et la Basse Marche, à l'est par le Pays de la Vienne (monts de Blond, Pays de Saint-Junien, Pays de Rochechouart), à l'ouest par le Pays d'Horte et Tardoire et le Ruffécois. Au sud, le Nontronnais n'est qu'à quelques kilomètres.

Géologie[modifier | modifier le code]

La Charente limousine fait partie du Massif central contrairement au reste de la Charente qui est calcaire (Bassin aquitain).

La nature de la roche sous-jacente est cristalline (schiste, gneiss et granite). Les paysages sont totalement différents dans cette partie du département : verdoyant, vallonné (vallées en V), prés et élevage de vaches limousines à la robe rouge, maisons de pierre brune[1].

C'est la géologie qui définit la partie limousine de la Charente, mais aussi l'histoire car les contours du Limousin depuis les Lémovices ont étrangement épousé ceux de cette région naturelle en Charente.

Relief[modifier | modifier le code]

La région de la Charente limousine est un espace de transition où les hauteurs du plateau du Limousin s'abaissent progressivement vers les plaines calcaires de l'Angoumois, avec une avancée au massif de l'Arbre.

Elle occupe un vaste plateau ondulé et accidenté dont l'altitude moyenne dépasse les 200 mètres, présentant une suite de collines élevées et de vallées profondes. Son altitude varie entre 150 et près de 370 mètres.

Dans cette partie du département le climat, plus rude, correspond à celui de la Haute-Vienne.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le tourisme est en plein développement avec les lacs de Haute-Charente (Lavaud et Mas-Chaban), le Festival de Confolens et le vélo-rail.

Histoire[modifier | modifier le code]

La limite du diocèse de Limoges, héritée des Romains, épouse parfaitement cette limite naturelle.

Jusqu'à la Révolution, l'actuelle Charente limousine a plus souvent fait partie de la Marche que de l'Angoumois. À la création des départements, elle constitue la Charente avec l'Angoumois, une partie de la Saintonge, du Périgord et du Poitou.

Linguistique[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Langues de la Charente et Charente occitane.

La dénomination « Charente limousine » est aussi bien touristique qu'historique et géologique, ayant été reprise par le pays de Charente limousine et par nombre de guides touristiques. Pour mieux cerner l'aspect historique et culturel de la zone, on adopte l'appellation de « Charente occitane » dont la Charente limousine est une partie importante, qui met en relief la caractéristique linguistique sous-entendant les différences dans l'histoire entre cette partie de la Charente et l'autre (partie ouest de l'Angoumois et Sud Charente, où le saintongeais est la langue depuis les repeuplements à la suite des ravages de la guerre de Cent Ans).

Les définitions que l'on semble habituellement accoler aux appellations de Charente limousine et de Charente occitane diffèrent donc un peu, car la notion de Charente limousine se réfère davantage à la zone délimitée par la communauté de communes de Haute-Charente, à laquelle on ajoute le territoire des communauté de communes du Confolentais et communauté de communes Seuil Charente-Périgord, et correspondant globalement au territoire du pays dit de Charente limousine. En choisissant de définir le territoire en fonction de la langue occitane, on peut résumer et simplifier la limite ouest de la zone par une ligne passant bien plus à l'ouest[2].

Ainsi, la Charente limousine semble bien se restreindre à la zone occitanophone mais directement accolée au territoire limousin, et donc laisser de côté la zone allant du nord au sud de Montbron à Aubeterre-sur-Dronne, proche, elle, du Périgord, et réunie dans le pays d'Horte et Tardoire. Pour résumer, la Charente occitane, occupant un tiers est du département, comprend dans sa moitié nord le territoire de Charente limousine.

Liste des communes[modifier | modifier le code]

Abzac - Ansac-sur-Vienne - Brigueuil - Brillac - Chabanais - Chabrac - Chassenon - Cherves-Châtelars - Chirac - Confolens - Écuras - Esse - Étagnac - Exideuil - Eymouthiers - Genouillac - Hiesse - Lésignac-Durand - Lessac - Lesterps - Le Lindois - Manot - Massignac - Mazerolles - Mazières - Montembœuf - Montrollet - Mouzon - Oradour-Fanais - La Péruse - Pressignac - Roumazières-Loubert - Roussines - Rouzède - Saint-Christophe - Saint-Germain-de-Confolens - Saint-Maurice-des-Lions - Saint-Quentin - Saulgond - Sauvagnac - Suris - Verneuil - Vitrac-Saint-Vincent

Le Pays de Charente limousine est légèrement plus étendu (64 communes), principalement à l'ouest.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte géologique sur Géoportail (consulté le 4 avril 2010).
  2. Langues de la Charente.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]