Caroline Vigneaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caroline Vigneaux
Defaut 2.svg
Naissance
(41 ans)
Nantes, Drapeau de la France France
Nom de naissance
Caroline Vigneaux
Nationalité
Activité
Formation
Licence et Master en droit à l'Université Paris-Sorbonne puis Cours Florent

Caroline Vigneaux, né le à Nantes, est une ancienne avocate, secrétaire de la conférence du stage, devenue humoriste en 2009[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et années de formation (années 2000)[modifier | modifier le code]

Après avoir été envoyée par ses parents dans des établissements privés catholiques[2], Caroline Vigneaux fait ses études à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne et décroche une licence en droit et un master II Assurances et Responsabilité civile. Elle décide ensuite de s'inscrire à l'EFB pour exercer la profession d'avocat.[réf. nécessaire] Après sa diplomation de l'EFB, elle s'inscrit à la troupe de théâtre de l'Union des jeunes avocats, une troupe qui écrit des sketchs sur la vie du barreau de Paris[3].[Quand ?]

Carrière d'avocat (2000-2007)[modifier | modifier le code]

En 2001, le cabinet d'affaires Granrut l’engage en tant qu'avocat collaboratrice ; elle y reste quatre ans[4].

En 2004, Caroline Vigneaux est élue 11e secrétaire de la conférence du stage à l'issue du concours d'éloquence de la Conférence du Barreau de Paris[5].

En 2005, elle intègre le cabinet américain Dewey Leboeuf et y reste pendant deux ans[6].

En 2006, elle fait partie des avocats intervenant à la fin des débats de l'émission L'Arène de France, sur France 2.[réf. nécessaire]

En 2008, elle présente sa démission auprès des associés du cabinet Dewey Leboeuf ; suspectant qu’elle le quitte pour un autre cabinet d'avocats, son patron va même lui proposer une augmentation[7].

Carrière dans le spectacle (depuis 2008)[modifier | modifier le code]

En 2008, elle s'inscrit au Cours Florent[8] puis débute en tant qu'humoriste en 2009 avec son one-woman-show, Il était une fée, au Festival d'Avignon, puis au Théâtre des Blancs Manteaux, à Paris, et tourne en province. Le spectacle évoque l'histoire d'une fée « déjantée » qui prend possession du corps de Caroline Vigneaux [9].

En 2010, elle est en tournée pour son deuxième spectacle, Caroline Vigneaux quitte la robe, au Festival d'Avignon[8]. Elle y fait état de son parcours en tant qu'avocate et de son changement de vie du barreau à la scène[10].

Stéphane Bern l'engage comme chroniqueuse dans son émission À la bonne heure sur RTL[8][Quand ?] dans laquelle elle fait des portraits d'invités et des chroniques humoristiques sur la sphère judiciaire.

En 2013, Anne Roumanoff lui offre un rôle dans sa série télévisée C'est la crise !, diffusée sur Comédie+. Elle est Isla Hildeu dans la série télévisée Lazy Company diffusée sur Orange Cinéma Séries. Elle joue également dans la série La Télé commande avec Élie Semoun, diffusée dans l'émission Jusqu'ici tout va bien.

En 2014, elle est chroniqueuse sur Europe 1, dans l'émission Samedi Roumanoff puis, en novembre, dans Les Pieds dans le Plat, sur la même antenne. Elle participe à la quatrième édition du festival international d'humour Marrakech du rire[11]. Elle participe également à l'ouverture du Montreux Comedy Festival, en compagnie de Jérémy Ferrari[12] et au festival Maxi-Rires de Champéry pour présenter son spectacle : Caroline Vigneaux quitte la robe[13]. Il est prévu que le spectacle Caroline Vigneaux quitte la robe soit de nouveau présenté à L'Olympia en [14].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • 2009 - 2010 : Il était une fée ;
  • 2011 - 2015 : Caroline Vigneaux quitte la robe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie de Caroline Vigneaux », sur youhumour.com
  2. Nathalie Simon, « Caroline Vigneaux coupable de rire », sur lefigaro.fr,‎
  3. Romain Musart, « Caroline Vigneaux à Lille : « Je joue de ma féminité parce que je n’ai pas d’autre choix » », sur laVoixdunord.fr,‎
  4. [PDF] Président Nasse, « Rapport de l'Autorité de la concurrence », sur autoritedelaconcurrence.fr,‎
  5. « Conférence des avocats de Paris : Promotion 2005 », sur laconference.net,‎ 2005
  6. « Employés Dewey Leboeuf », sur yatedo.fr
  7. Thérèse Courvoisier, « Caroline Vigneaux plaide coupable d'avoir choisi le rire », sur 24heures.ch,‎
  8. a, b et c Eric Ratiarison, « Les Extra-ordinaires (TF1) : qui est Caroline Vigneaux ? », sur programme-tv.net, Télé Loisirs,‎
  9. « Caroline Vigneaux dans Caroline Vigneaux quitte la robe »
  10. [vidéo] « "Caroline Vigneau quitte la robe" : du barreau à la scène », sur lci.tf1.fr,‎
  11. Anthony Verdot-Belaval, « Caroline Vigneaux : Comme un shoot d'adrénaline », Marrakech du Rire, sur parismatch.com, Paris Match,‎ .
  12. « Article du festival de Montreux » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur montreuxcomedyfestival.com, consulté le 12 décembre 2015
  13. Julienne Farine, « Une femme qui fait rire ne plaît pas aux hommes », sur 20minutes.ch,‎
  14. « Caroline Vigneaux quitte la robe », sur olympiahall.com
  15. Lazy Company sur Allociné
  16. À fond sur Allociné
  17. (en) Caroline Vigneaux sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :