Yatedo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yatedo
logo de Yatedo

Création Novembre 2009
Fondateurs Saad Zniber, Amyne Berrada
Slogan Créateur de produits intelligents
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Saad Zniber, Amyne Berrada
Produits Yatedo Talent
Site web Yatedo About

Yatedo est un moteur de recherche sémantique de personnes qui permet aux utilisateurs de retrouver et contacter n’importe qui via le web.

Historique[modifier | modifier le code]

Premier serveur utilisé par Yatedo en 2009.

En 2007, Amyne Berrada et Saad Zniber, étudiants à Epitech développent un moteur de recherche de personnes.

Le service est disponible en novembre 2009, en version bêta privée jusqu'en août 2010.[réf. nécessaire].

En avril 2012, Yatedo effectue sa première levée de fonds : 1,2 million d'euros auprès d'investisseurs français.[réf. nécessaire]

En 2014, le moteur de recherche est décliné en solution de sourcing dédiée aux recruteurs : Yatedo Talent qui extrait les infos sous forme de profils. Des indicateurs prédictifs, basés sur l'Intelligence Artificielle et le Big Data, aident à la prise de décision, notamment quant au potentiel du candidat[1],[2].

En octobre 2015, Yatedo achève sa deuxième levée de fonds de 1,5 million d'euros auprès d'investisseurs français[3][source insuffisante].

En décembre 2016, Yatedo annonce une nouvelle levée de fonds de 2 millions d'euros[4].

Le 23 janvier 2018, Yatedo intègre l'AI Factory de Microsoft, située à la Station F[5].

Cadre juridique[modifier | modifier le code]

Avertissement de la CNIL[modifier | modifier le code]

Le 1er juin 2012, la CNIL adresse un avertissement au site Yatedo en raison de différents manquements à la Loi informatique et libertés de 1978[6][7]. Précisément, Yatedo a manqué à son obligation de mise à jour des données ce qui a permis « la diffusion de données périmées, provoquant des préjudices d’image et de réputation aux personnes concernées »[8]. En outre, l'entreprise n'a pas respecté le droit d'opposition. D'une part, pour exercer ce dernier, il était nécessaire de créer un compte alors même que l'on souhaitait ne plus apparaitre sur le site. D'autre part, quand bien même un individu peut accepter de divulguer certaines informations de façon publique sur un site, il n'a pas donné son accord pour que celles-ci se retrouvent agrégées sous forme de CV sur un autre site[9]. Enfin, Yatedo est fustigé au regard de son défaut de coopération avec l'autorité administrative, notamment pour ne pas avoir déféré à une convocation envoyée à deux reprises en recommandé avec accusé de réception[10].

Quelques jours plus tard, l'entreprise publie un communiqué en se défendant : « Les principaux reproches de la CNIL concernent les mois d’activité où Yatedo n’avait ni structure légale, ni les moyens financiers pour garantir un fonctionnement optimal, tout ceci n’est donc plus d’actualité »[11].

Requêtes en déréférencement sur Google[modifier | modifier le code]

Le Rapport de transparence de 2014 publié par Google montre que Yatedo figure parmi les sites les plus concernés s'agissant des requêtes en déréférencement, venant de France, au titre du droit à l'oubli[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Quand l'IA scrute le potentiel des candidats et salariés », sur JobSféric.fr, (consulté le 20 décembre 2017)
  2. « Alterway part à la chasse au talent avec un moteur de recherche - Le Monde Informatique », LeMondeInformatique,‎ (lire en ligne, consulté le 20 décembre 2017)
  3. « # Levée de fonds : Yatedo lève 1,5 million d'euros », sur www.alloweb.org (consulté le 23 janvier 2018)
  4. « La start-up Yatedo lève 2 millions d'euros », sur www.dynamique-mag.com (consulté le 20 décembre 2017)
  5. « Microsoft France annonce l’ouverture de quatre data centers en France - Hub Presse », Hub Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2018)
  6. « La Cnil avertit le moteur de recherche de personnes Yatedo », sur L'Obs, (consulté le 13 juillet 2020)
  7. 01net, « Yatedo dans le collimateur de la Cnil », sur 01net, (consulté le 13 juillet 2020)
  8. Xavier Berne, « La CNIL adresse un avertissement à Yatedo », sur www.nextinpact.com, (consulté le 12 juillet 2020)
  9. Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés, « Délibération n°2012-156 du 1 juin 2012 », sur Légifrance (consulté le 12 juillet 2020)
  10. « La Cnil avertit Yatedo, le moteur de recherche de personnes », sur ZDNet France, (consulté le 12 juillet 2020)
  11. « Avertissement de la CNIL à l'égard de Yatedo, entre mythes et réalités », sur www.journaldunet.com, (consulté le 13 juillet 2020)
  12. Julien Lausson, « Droit à l'oubli : en France, Google accepte une demande sur deux », sur Numerama, (consulté le 13 juillet 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]