Camille Petit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petit.

Camille Petit
Illustration.
Fonctions
Député de la 1re circonscription de la Martinique

(19 ans et 27 jours)
Législature IIIe, IVe, Ve, VIe et VIIe
Groupe politique RPR
Prédécesseur Joseph Pernock
Président du conseil régional de la Martinique
Successeur Aimé Césaire
Maire de Sainte-Marie

(14 ans, 1 mois et 1 jour)
Successeur Guy Lordinot
Conseiller général du canton de Fort-de-France-1
Successeur Léon-Laurent Valère
Maire de Grand'Rivière
Successeur André Forestal
Conseiller général du canton de Grand'Rivière
Successeur André Forestal
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Esprit (Martinique)
Date de décès (à 81 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Française
Parti politique RS
UNR
UD-Ve/UDR
RPR
Profession Médecin

Camille Petit, né le à Saint-Esprit (Martinique) et mort le à Paris, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Camille Petit est médecin de profession. Sur le plan politique, il est le pionnier du mouvement gaulliste en Martinique. En 1958, il participe à la création officielle de la fédération de l'Union pour la nouvelle République (UNR) de la Martinique dont il deviendra le secrétaire départemental de 1958 à 1965. L'UNR de la Martinique va dès sa création défendre avec acharnement l'assimilation complète de la Martinique à la France et le statut de département d'outre-mer.

Camille Petit, grand admirateur du général de Gaulle et assimilationniste convaincu va notamment s'opposer aux autonomistes et indépendantistes, favorables à une évolution statutaire. Il montra durant toute sa carrière politique son attachement indéfectible à la nation française et aux valeurs républicaines[1].

Le , il est réélu président du conseil régional de la Martinique[2].

Il ne se représente pas lors des municipales de 1983[3].

Camille Petit, malade, meurt à l'âge 81 ans.

Il est le grand-père de Maud Petit[4],[5],[6],[7].

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Mandats parlementaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]