Brouteur (Internet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un brouteur est un arnaqueur opérant sur Internet, notamment sur les réseaux sociaux. Le phénomène du broutage est apparu dans les années 2000[1].

Le terme de brouteur provient de Côte d'Ivoire, « en référence au mouton, qui se nourrit sans effort »[2] et à l'expression « couper l'herbe sous le pied » qui signifie voler, tromper dans l'argot nouchi[1].

Les brouteurs se trouvent principalement en Côte d'Ivoire[3],[4],[5], au Bénin[4],[6], au Cameroun[4], au Nigéria (appelé Yahoo Boys)[4],[7],[8], au Ghana[4].

Ils peuvent utiliser des textes pré-faits pour discuter comprenant des questions à poser aux victimes pour pouvoir tenir une discussion ainsi que les réponses qu'eux peuvent donner à ces questions[4], ces textes sont appelés des "Formates"[4]

Techniques[modifier | modifier le code]

Escroqueries sentimentales et chantages sexuels[modifier | modifier le code]

Ces techniques consistent à séduire la victime pour lui extorquer de l'argent, parfois même à la convaincre de se déshabiller devant une webcam puis la faire chanter en menaçant de diffuser la vidéo[9]. Cette arnaque cible généralement les hommes en les attirant avec des photos de profil de femmes, comme celles de mannequins (utilisées sans leur permission), pour ensuite exiger de leur part de l'argent, pour de fausses raisons[10].

D'autres simulent des histoires d'amour afin de soutirer de l'argent[11],[4],[12].

Paiements de biens[modifier | modifier le code]

Des fausses annonces de biens à vendre sont placées sur Internet et le prétendu vendeur s'arrange pour être payé par un moyen approprié à l'arnaque, par exemple en coupons recharges de cartes bancaires prépayées[13].

Faux logements à louer[modifier | modifier le code]

Les arnaqueurs procèdent également par le biais de fausses annonces de logement à louer[13], en s'arrangeant pour obtenir un paiement avant la visite, visite qui ne se produira jamais. Ils peuvent aussi récupérer des papier d'identités, des quittance de loyer, des factures de téléphone, gaz, électricité, etc.[14]

Fausse convocation judiciaire[modifier | modifier le code]

Une technique très répandue utilise des e-mails aux apparences officielles, menaçant le destinataire d'une convocation judiciaire, notamment pour des accusations de pédophilie, détournement de mineurs, pédopornographie, etc. Un paiement est proposé pour éviter les poursuites et la supposée publication dans des médias de l'identité et des crimes de la victime[15]. Certains se font passer pour des faux policiers[16].

Faux comptes de stars[modifier | modifier le code]

Sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram[17], de faux profils usurpant l’identité de célébrités sont créés. Les victimes se font convaincre, voire menacer, d'appeler des numéros surtaxés pour recevoir un prix (par exemple un iPhone) qui ne leur sera jamais envoyé.

Les brouteurs sur Facebook et Twitter peuvent se faire passer pour des célébrités comme Kendji Girac[18], Jean Baptiste Guégan[19], David Hallyday[20], Cyril Féraud[21], Elsa Esnoult, Julien Doré[22], Patrick Bruel[23], etc. pour vendre des fausses cartes fans offrant des avantages et aussi faire de l'arnaque aux sentiments[4].

Arnaque à l'escorte[modifier | modifier le code]

Sur les réseaux sociaux, les brouteurs peuvent se faire passer pour des escortes et ils demandent une avance sur le payement[4],[24]. Beaucoup des escrocs faisant ce type d'arnaque sont au Bénin[4].

Moyen de paiement[modifier | modifier le code]

les brouteurs peuvent demander à être payé en coupons recharges de cartes bancaires prépayées[13] (PCS, Transcash, Néosurf, etc.), moyens de paiements peu traçables et discrets.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Lutte contre les brouteurs[modifier | modifier le code]

Sur les réseaux sociaux, il existe des croque-escrocs qui luttent contre ces escrocs : les plus célèbres sont le youtubeur Sandoz[3],[27],[28], David connu sous le pseudo de Métabrouteur sur Twitter[29],[30],[31], ou encore Victor Baissait[4],[32].

Il existe aussi des groupes Facebook qui luttent contre ce type d'arnaques en piégeant les brouteurs comme le « Neurchi de Brouteurs Broutés (NDBB) » comprenant plus de 16 000 membres[33],[34].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Yaya Koné, « Le travail mondialisé du jour et le travaillement local la nuit. Révolution numérique et revanche sociale des brouteurs du quartier de Koumassi », Journal des anthropologues. Association française des anthropologues, nos 142-143,‎ , p. 307–324 (ISSN 1156-0428, DOI 10.4000/jda.6327, lire en ligne, consulté le )
  2. Judith Duportail, « Les «brouteurs d'Abidjan», les nouveaux escrocs d'Internet », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  3. a et b « Entre Paris et Abidjan, la difficile traque des « brouteurs », ces cyberarnaqueurs ivoiriens », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. a b c d e f g h i j k et l « C'est quoi un brouteur? Avec Victor Baissait, enseignant expert de la tech » (consulté le )
  5. « Arnaques : entre CREDULITE et CUPIDITE », sur La France en Côte d’Ivoire (consulté le )
  6. « Bénin : plongée chez les marabouts escrocs 2.0 »
  7. « Les nouvelles « cyberarnaques » africaines », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Yahoo-yahoo: Experts tok why youths dey do internet fraud as Nigerian Court send seven go prison for cybercrime », sur BBC News Pidgin, (consulté le )
  9. François Rihouay, « Facebook, terrain de chasse rêvé des brouteurs du net », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne).
  10. Nicolas Berrod Berrod, « «Salu bel homme, sa va ?» : sur Twitter, le fléau des arnaques sentimentales », sur leparisien.fr, (consulté le )
  11. « Arnaque : méfiez-vous des "brouteurs" », sur Femme Actuelle (consulté le )
  12. « Arnaques en ligne : qui sont les "brouteurs" et comment ne pas tomber dans leurs pièges ? », sur actu.fr (consulté le )
  13. a b et c Arnaque : gare aux demandes de paiement par coupons PCS sur Internet - Dossier Familial
  14. « Locations fantômes, usurpation d'identité ... Les arnaques en vogue à éviter dans l'immobilier », sur Capital (consulté le )
  15. « Révélations sur les «brouteurs», ces arnaqueurs derrière les fausses convocations judiciaires pour pédophilie », sur leparisien.fr, (consulté le )
  16. 6medias, « De faux policiers sévissent avec l'arnaque aux coupons PCS », sur Capital.fr, (consulté le )
  17. Pierre Bafoil, « Faux profils de stars, numéros surtaxés : les arnaques explosent sur Instagram - Les Inrocks », sur https://www.lesinrocks.com/ (consulté le )
  18. Prisma Média, « Kendji Girac : sa mère victime d’une usurpation d’identité, le chanteur met sa communauté en garde - Voici », sur Voici.fr (consulté le )
  19. « Jean Baptiste Guégan victime d'une arnaque: il met en garde ses fans », sur Femme Actuelle (consulté le )
  20. « David Hallyday impliqué malgré lui dans une incroyable arnaque », sur ladepeche.fr (consulté le )
  21. Prisma Média, « Victime d’une usurpation d’identité, Cyril Féraud pousse un coup de gueule - Voici », sur Voici.fr (consulté le )
  22. « Julien Doré dévoile son échange surréaliste avec un usurpateur d'identité », sur www.rtl2.fr (consulté le )
  23. Annick Berger, « Patrick Bruel alerte sur les faux comptes Instagram qui réclament de l'argent à ses fans », sur Capital.fr, (consulté le )
  24. « Victime d’une fausse escorte sur un site de rencontres, un Montreuillois témoigne », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  25. « CONversations - Jorge Bernstein », sur Babelio (consulté le )
  26. « La BD qui se moque des arnaqueurs du Web »
  27. « Ces youtubeurs qui s’attaquent aux arnaques en ligne », sur leparisien.fr, (consulté le )
  28. Jean-Marc Verdrel, « “Grands Reportages” « Cyber-arnaques : la traque aux escrocs », dimanche 10 avril sur TF1 », sur Les coulisses de la télévision (consulté le )
  29. « « Méta-Brouteur », le compte Twitter qui arnaque les arnaqueurs », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
  30. « Arnaques en ligne. David rend les brouteurs fous : "Je jubile de les contre-escroquer" », sur actu.fr (consulté le )
  31. Guillaume Sergent, « Arnaques en ligne : ces justiciers qui protègent notre vie numérique contre les escrocs », sur lanouvellerepublique.fr,
  32. Etienne de Clerck, Wallès Jr Kotra, « L'œil et la main Trop beau pour être vrai », (consulté le )
  33. Fabien Soyez, « Arnaque en ligne : vis ma vie de chasseur de brouteurs », sur CNET France (consulté le )
  34. Élisabeth PETIT, « Sur YouTube, ce Vendéen a confié la création de ses vidéos à des intelligences artificielles », sur Ouest France

Article connexe[modifier | modifier le code]