Brestot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Eure
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Brestot
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Pont-Audemer
Intercommunalité Communauté de communes de Pont-Audemer Val de Risle
Maire
Mandat
Jean-Michel Ollivier
2014-2020
Code postal 27350
Code commune 27110
Démographie
Gentilé Brestotois
Population
municipale
532 hab. (2014)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 21′ 09″ nord, 0° 41′ 10″ est
Altitude Min. 50 m – Max. 139 m
Superficie 8,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Brestot

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Brestot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brestot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brestot

Brestot est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Brestot[1]
Étréville Éturqueraye
Étréville, Cauverville-en-Roumois, Appeville-Annebault Brestot[1] Rougemontiers
Appeville-Annebault Appeville-Annebault, Illeville-sur-Montfort

Boisement[modifier | modifier le code]

Une partie sud et, dans une moindre mesure, une partie ouest de la commune de Brestot est couverte par la forêt de Montfort.

En novembre 2015, le Conseil départemental de l'Eure a acquis 6 ha de terrains en friche ou agricoles, répartis sur quatre parcelles, et a conventionné avec l’Office National des Forêts pour que celui-ci réalise des travaux de reboisement. Ces hectares, qui viennent agrandir la forêt de Montfort, seront, courant 2016, plantés de châtaigniers, de chênes, de charmes, d’aulnes de Corse, d’érables sycomores, d’alisiers et de cormiers.

Cette opération constitue l'une des mesures compensatoires à la construction de la déviation de Pont-de-l'Arche, dont le tracé avait nécessité d'empiéter sur 54 ha de la forêt domaniale de Bord. Le Département de l’Eure a été obligé de compenser trois fois plus et de réintroduire 163 ha de surfaces boisées, attenants à des forêts domaniales euroises[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Breto en 1040, Breitot en 1080, Brestot au XIIe siècle.

Formation de type scandinave composée avec les éléments breidr« large, vaste » et l'appellatif topt.

Un S, lettre qui marquait autrefois l'allongement et avait la valeur de notre accent circonflexe. La très fâcheuse addition d'un S à la fin du premier terme est relativement tardive (la carte de Cassini porte encore Brêtot) et conduit à une prononciation "bressto". Prononcez "brêto".

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Thierry Mellot    
mars 2014 en cours Jean-Michel Ollivier SE Ingénieur conseil
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 532 habitants, en augmentation de 11,76 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 002 893 1 024 971 909 868 854 789 745
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
736 721 676 624 598 576 558 504 462
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
432 416 376 301 281 320 293 288 283
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
284 267 294 337 424 404 465 501 532
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Brumare

La commune de Brestot compte un édifice inscrit au titre des monuments historiques :

Par ailleurs, de nombreux autres édifices sont inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • L'église Saint-Sauveur(XIe, XIIe, XIVe, XVIIIe et XIXe)[8] ;
  • Le presbytère (XVIIIe)[9] ;
  • Une croix de cimetière du XVIIe siècle dans le cimetière de l'église Saint-Sauveur[10] ;
  • Deux manoirs : l'un du XVIIe siècle au lieu-dit les Roussettes[11], l'autre du XVIe siècle au lieu-dit le Quesney[12] ;
  • Cinq fermes : deux du XVIIIe siècle au lieu-dit les Godebouts[13],[14], une du XVIIIe siècle au lieu-dit les Bourguignons[15], une du XVIIIe siècle au lieu-dit le Mont Rôti[16] et une dernière du XVIIIe siècle au lieu-dit les Chèvres[17].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

ZNIEFF de type 1[modifier | modifier le code]

  • ZNIEFF 230030406 - Le chêne à la Vierge[18].

ZNIEFF de type 2[modifier | modifier le code]

  • ZNIEFF 230009170 – La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort[19].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. « La forêt de Montfort pousse de 6 hectares », sur Le site de la préfecture de l'Eure (consulté le 12 novembre 2015)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. « Château de Brumare », notice no PA00099358, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Église Paroissiale Saint-Sauveur », notice no IA00019623, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Presbytère », notice no IA00019625, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Croix de cimetière », notice no IA00019630, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Manoir », notice no IA00019633, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Manoir », notice no IA00019624, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Ferme », notice no IA00019626, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Ferme », notice no IA00019632, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Ferme », notice no IA00019629, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Ferme », notice no IA00019628, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Ferme », notice no IA00019627, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Le chêne à la Vierge », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 8 avril 2016)
  19. « La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 8 avril 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]