Bréhat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec la commune de l'Île-de-Bréhat.
Bréhat
Enez Vriad (br)
Vue de la chapelle Saint-Michel vers le nord-ouest de l'île de Bréhat
Vue de la chapelle Saint-Michel vers le nord-ouest de l'île de Bréhat
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Archipel de Bréhat
Localisation Manche (océan Atlantique)
Coordonnées 48° 51′ 04″ N, 2° 59′ 52″ O
Superficie 2,90 km2
Point culminant Crec'h Simon (35 m)
Géologie Île continentale
Administration
Région Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Île-de-Bréhat
Démographie
Population 406 hab. (2013)
Densité 140 hab./km2
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+01:00
Site officiel http://www.iledebrehat.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bréhat
Bréhat

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Bréhat
Bréhat

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Bréhat
Bréhat
Île de France

L'île de Bréhat [bʁea] (en breton Enez Vriad) est située dans l'archipel de Bréhat, dont elle constitue l'île principale et l'essentiel du territoire de la commune de Île-de-Bréhat (plus de 90 % de celui-ci). Une distance de 1,7 kilomètre la sépare de L'Arcouest (commune de Ploubazlanec), sur la côte nord-est des Côtes-d'Armor.

Description[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 290 ha, longue de 3,5 km et large de 1,5 km maximum[1], est en réalité composée à marée haute de deux îles (l'île Sud et l'île Nord), séparées par l'anse de la Corderie, mais réunies entre elles au XVIIIe siècle, par un pont-chaussée (ou pont ar Prat c'est-à-dire « Pont de la Prairie », appelé aussi « pont-chaussée Vauban »)[2].
Le point culminant de l'île (et de l'archipel) est constitué d'un tertre rocheux, le Chrec'h Simon, haut de 35 mètres, situé dans la partie méridionale de l'île Sud.

La population de la commune se regroupe essentiellement sur l'île et compte 444 habitants en 2008[3], dont une grande partie se concentre autour du bourg situé dans la partie orientale de l'île Sud.

« Parler d’île est impropre car il s'agit en fait d'une multitude d'îlots et de roches, (…), un archipel.(…) A force de faire du « rase-cailloux », les marins d'ici sont devenus de redoutables manœuvriers. C'était aussi une île de fameux corsaires, surtout lorsqu'il s’agissait de faire la chasse à l'Anglais. Mais ils pouvaient aussi se faire contrebandiers (…). On déchargeait sur la côte nord une bonne partie de la cargaison et on rentrait côté sud l'air de rien. C’était de bonne guerre ! »[4].

Les deux îles se distinguent tant par leur physionomie que par leurs climats respectifs :

  • l'île Sud : d'un climat plus doux que sa voisine, a favorisé une très grande diversité de fleurs et de plantes, qui a valu à l'ensemble le surnom de l'« île aux Fleurs ».
    On y trouve, en effet, des mimosas, des figuiers, des eucalyptus, des céanothes, des echiums, des agapanthes, ou des hortensias ;
  • l'île Nord : balayée par les vents forts et salés, empêchant la végétation de croître, a développé un paysage aride de landes.

La commune ne fait partie d'aucune intercommunalité[5], bien qu'elle soit adhérente du Smitred Ouest d'Armor pour les questions relatives au traitement des déchets.

Article détaillé : Île-de-Bréhat.

Personnalités liées à l'île[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de l'archipel sur le site de la commune
  2. Présentation du pont-chaussée Vauban
  3. Populations légales 2008 de la commune : Île-de-Bréhat sur le site de l'Insee
  4. Marie Le Goaziou, "Les Îles de Bretagne", éditions Ouest-France, 1997, [ISBN 2-7373-2312-6]
  5. « L'île de Bréhat entre deux courants… », Ouest-France, 22 février 2014 (en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :