Boucé (Allier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boucé.
Boucé
Église Notre-Dame
Église Notre-Dame
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Saint-Pourçain-sur-Sioule
Intercommunalité Communauté de communes Entr'Allier Besbre et Loire
Maire
Mandat
Roseline Gourdon
2014-2020
Code postal 03150
Code commune 03034
Démographie
Population
municipale
518 hab. (2014)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 07″ nord, 3° 29′ 38″ est
Altitude Min. 246 m
Max. 310 m
Superficie 21,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Boucé

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Boucé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boucé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boucé

Boucé est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Jusqu'en mars 2015, Boucé faisait partie du canton de Varennes-sur-Allier. À la suite du redécoupage des cantons du département, la commune est rattachée au canton de Saint-Pourçain-sur-Sioule[1].

Sept communes sont limitrophes de Boucé[2] :

Communes limitrophes de Boucé
Montoldre Treteau
Rongères Boucé Cindré
Langy Saint-Gérand-le-Puy Montaigu-le-Blin

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Valençon, affluent rive droite de l'Allier long de 18,2 km prenant sa source à Cindré et se jetant à Varennes-sur-Allier[3].

Transports[modifier | modifier le code]

Les routes départementales 23 (liaison de Varennes-sur-Allier à Trézelles), 32 (vers Saint-Gérand-de-Vaux et Montaigu-le-Blin) et 568 (vers Treteau) passent par le centre de la commune[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Aux élections municipales de 2014, tenues au scrutin majoritaire, le premier tour n'a pas désigné suffisamment d'élus. Deux sièges manquaient. 62,62 % des électeurs ont voté au second tour contre 74,01 % au premier tour[4]. Le conseil municipal s'est alors tenu en avril 2014 et a désigné Roseline Gourdon, nouvelle maire, ainsi que trois adjoints[5].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mai 2012[Note 1] Roselyne Favier    
juin 2012[Note 1] avril 2014 Raymond Lustière    
avril 2014 en cours
(au 1er avril 2015)
Roseline Gourdon[Note 2]   Assistante sociale

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8],[Note 3].

En 2014, la commune comptait 518 habitants, en diminution de -7,5 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
608 769 854 822 819 874 853 840 773
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
778 752 909 960 1 008 1 023 1 013 1 060 1 029
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
995 1 004 982 830 822 843 792 759 748
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
686 648 600 575 532 512 556 523 518
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Boucé dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère l'école élémentaire publique L. Aimé et J. Jutier (40 élèves)[11].

Hors dérogations à la carte scolaire, les collégiens se rendent à Varennes-sur-Allier[12] et les lycéens à Saint-Pourçain-sur-Sioule[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Boucé sur le site de l'Institut géographique national (archive)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Roselyne Favier a démissionné ; elle a été remplacée par Raymond Lustière[14].
  2. L'association des maires et présidents de communautés de l'Allier écrit « GOURDON Roselyne »[6].
  3. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 2014-265 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Allier
  2. a et b Carte de Boucé sur Géoportail.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Valençon (K3136200) » (consulté le 16 novembre 2015).
  4. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 26 juillet 2015).
  5. « Roseline Gourdon revêt l'écharpe », La Montagne, Vichy,‎ , p. 16.
  6. « Liste nominative des communes de l'Allier » [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, (consulté le 26 juillet 2015).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « École élémentaire publique L.Aimé - J.Jutier », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 16 novembre 2015).
  12. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 16 novembre 2015).
  13. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 16 novembre 2015).
  14. « Les 25 communes qui ont changé de maire depuis mars 2008 », La Montagne,‎ .