Berger d'Anatolie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Berger d’Anatolie
{{#if:
Image illustrative de l'article Berger d'Anatolie

Région d’origine
Région Drapeau de la Turquie Anatolie
Caractéristiques
Taille 74 à 81 cm (mâle)

71 à 79 cm (femelle)

Poids 50 à 65 kg (mâle)

40 à 55 kg (femelle)

Poil Court ou demi-long, dense avec un sois-poil épais, plus long en hiver et de tout temps au cou, aux épaules et aux cuisses
Robe Toutes les couleurs sont admises mais la couleur "boz" (du fauve au blanc en passant par le crème) la couleur des grandes steppes d'Asie centrale est la plus répandue.
Tête Large mais proportionnée au corps, stop légèrement marqué, truffe et bord des lèvres noirs
Yeux En amandes, bien espacés, de taille moyenne et de couleur marron
Oreilles De grandeur moyenne, triangulaires, arrondies à l'extrémité et tombantes contre les joues
Queue Longue, atteignant le jarret (calme) ou portée haut avec l’extrémité enroulée sur le dos (attentif)
Caractère Intelligent, protecteur, indépendant, courageux, docile mais très têtu, sage, fidèle et affectueux pour ses maîtres, d'une patience exceptionnelle avec les enfants mais méfiant avec les étrangers lorsqu'il travaille
Nomenclature FCI
  • groupe 2
    • section 2.2
      • no 331

Le berger d’Anatolie est une race de chien originaire, comme son nom l'indique, du plateau d'Anatolie en Turquie où le climat est de type continental, c’est-à-dire très chaud en été et très froid en hiver. Il est aussi appelé Kangal ou Karabash. La Fédération cynologique internationale le reconnaît sous son nom en turc, Çoban Köpeği, qui signifie simplement « chien de berger ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

L'origine du berger d'Anatolie reste floue puisqu'il n'y a que très peu de documents traçant clairement son histoire. Il existe de nombreuses rumeurs sur l'origine du berger d'Anatolie mais, à l'issue du premier symposium international sur le berger d'Anatolie, répété en 2005[1], organisé le 11 juillet 2003 en Turquie et réunissant des spécialistes de renommée internationale, il en ressort que c'est « une race de chiens venue en Anatolie avec les migrations turques d'Asie centrale ». Il s'agirait essentiellement de la migration des Qanglis (tr) (tribu turcique), terme d'où viendrait le nom de Kangal[2].

Un berger d'Anatolie au travail

Selon la Fédération cynologique internationale, le berger d'Anatolie descendrait « des chiens de chasse puissants qui existaient en Mésopotamie » et auraient évolué avec le climat de la région (climat continental), la façon de vivre des populations (sédentarisées ou nomades) et le travail que ces derniers demandaient à leurs chiens (protection de troupeaux)[3].

Rumeurs[modifier | modifier le code]

Il existe deux principales rumeurs sur l'origine du berger d'Anatolie[2] :

  • Un monarque indien aurait offert un chien gigantesque à un sultan ottoman qui serait fort probablement Sélim Ier. Ce chien se serait échappé dans le village de Deliktaş de Kangal. Introuvable, il serait l'ancêtre des bergers d'Anatolie actuels. Selon cette rumeur, le Kangal a donc une origine indienne[4]
  • Le berger d'Anatolie serait un chien de guerre, utilisé au sein des janissaires, originaire d'Anatolie. Cette rumeur s'appuie sur des récits de voyage de l'historien ottoman Evliya Çelebi qui indiqua que « des chiens aussi forts que des lions furent utilisés dès le XVIIe siècle par les troupes d'élite du sultan »[5]

Popularisation[modifier | modifier le code]

Expansion rapide[modifier | modifier le code]

En 1961, le docteur Charmian (Biernoff) Steel fit connaissance du berger d'Anatolie lors de ses études archéologiques en Turquie. Elle décida de ramener un couple de ces chiens au Royaume-Uni faisant ainsi connaître la race au monde entier et particulièrement au près des associations cynologiques. En 1985, ce sont les Américains David et Judith Nelson qui importèrent le berger d'Anatolie aux États-Unis. En France, la race est présente dès les années 1970 mais la première portée déclarée date de 1987. Rapidement, la race connaît un réel succès et des élevages fleurissent un peu partout pour satisfaire la demande venant notamment des cynophiles avertis et en particulier du monde pastoral américain, australien et africain.

Reconnaissance internationale[modifier | modifier le code]

Le 6 juin 1989, le berger d'Anatolie est reconnue comme une race par la Fédération cynologique internationale (FCI). Respectivement en 1993 et 1996, l'United Kennel Club (UKC) et l'American Kennel Club (AKC) le reconnaissent également. Puis, en 1998, c'est au tour de The Kennel Club et de l'Australian National Kennel Council (ANKC)[6]. Depuis sa création en 2006, la Fédération canine de Turquie le reconnaît également[7].

Un berger d'Anatolie primé

Protection gouvernementale[modifier | modifier le code]

Du fait de sa popularité forte et rapide, depuis 1998[8], la Turquie a décidé d'interdire l'exportation du berger d'Anatolie pour préserver la pureté de la race. Toutefois, il est possible de l'exporter seulement après une autorisation spéciale obtenue au près du Ministère de l’Agriculture turc [9].

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le berger d'Anatolie a deux autres noms : le Karabash (tête noire en turc) et le Kangal. Ses surnoms sont Le lion d'Anatolie ou Le chien le plus puissant au monde. Plus précisément, le Karabash est un type de berger d'Anatolie comme l'Akbash (tête blanche en turc). Le mot Kangal vient de la ville de Kangal qui se trouve dans la province de Sivas en Turquie. Ce dernier mot a été attribué au berger d'Anatolie notamment à cause du docteur Charmian (Biernoff) Steel qui, cherchant un nom à cette découverte canine, a communiqué le mot Kangal aux institutions cynologiques notamment parce qu'elle aurait fort probablement visité la ville de Kangal et surtout parce qu'elle aurait entendu des Turcs de Sivas dirent qu'on appelle également Kangal les bergers d'Anatolie de type Karabash[8].

Ainsi, par exemple, The Kennel Club reconnaît le Kangal comme une race avec effet depuis juillet 2013. Il précise également que les chiens actuellement enregistrés comme bergers d’Anatolie sont éligibles, le cas échéant, pour être enregistrés en tant que Kangal[10],[11].Au contraire, depuis le 1er janvier 2012, l'ANKC ne reconnaît plus le Kangal comme étant une race séparée du berger d’Anatolie[12].La Fédération canine de Turquie (KIF), elle, reconnaît le berger d'Anatolie sous le nom de Kangal[7].

Aspect général[modifier | modifier le code]

De forte taille, bien planté, grand, puissant de constitution ; chien de garde des troupeaux, à la tête large et forte, doté d’un poil double et dense. Il doit être à la fois grand et vigoureux. Peut être très rapide.

Santé[modifier | modifier le code]

Le berger d'Anatolie est un chien rustique vivant bien souvent plus longtemps que les autres très grandes races. Son espérance de vie se situe entre 11 et 13 ans. S'étant formé avec le climat continental de la région anatolienne, il supporte les froids et chaleurs extrêmes. La seule affection héréditaire qui peut parfois le concerner, comme pour presque tous les grands chiens, est la dysplasie de la hanche. Pour éviter ce problème, il suffit de s'assurer que les reproducteurs aient été radiographiés. Néanmoins, il faut souligner le fait que le berger d'Anatolie est moins touché que les autres grands chiens puisque sa taille au garrot limite l'impact de sa masse corporelle. Par ailleurs, la part d'hérédité liée à la dysplasie n'est pas totale puisqu'il y également le facteur environnement. Ainsi pendant sa croissance, il convient de ne pas nourrir trop richement le berger d'Anatolie comme il convient de ne pas lui faire exercer des activités intenses[13].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Après des siècles de sélection naturelle effectuée par les bergers turcs et favorisée par l'isolement des plaines d'Anatolie, la protection est un atavisme ancré et gravé dans le patrimoine génétique de la race, il n'y a rien à lui apprendre tant son instinct de protection est inné. Pour cette raison, le berger d'Anatolie est avant tout un chien d'utilité destiné à la protection de troupeaux d'animaux et en particulier de mouton. En Turquie, par exemple, il n'a généralement que ce rôle. En groupe, il surveille le troupeaux à l'extérieur des villages et villes alors qu'au sein de ces derniers il devient un chien de garde très efficace. Toutefois, dans une moindre mesure, le berger d'Anatolie peut être un chien de compagnie s'il est socialisé et éduqué pour cela dès sa naissance mais, dans ce cas, il faut accorder une grande place quotidienne à son activité physique. Cette race de chien ne conviendra pas toutefois à des novices ou comme premier chien tant son caractère est brut et lié à ses origines pures et primitives.

Un berger avec son Karabash

Le berger d'Anatolie dans la culture[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • En 1973 et 1996, la Turquie avait mis en place des timbres en l'honneur du berger d'Anatolie[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 2005 International Symposium for the Kangal Dog, and the Annual Kangal Dog Festival | Kangal Dog Club of America », sur www.kangalclub.com (consulté le 8 novembre 2015)
  2. a et b (tr) « Kangal Kaymakamlığı », sur www.kangal.gov.tr (consulté le 5 novembre 2015)
  3. (fr) « COBAN KÖPEGI », sur www.fci.be (consulté le 5 novembre 2015)
  4. (en) « Dogs of Turkey: Shepherd dogs - All About Turkey », sur www.allaboutturkey.com (consulté le 5 novembre 2015)
  5. (fr) « Histoire - Association P.A.CH.A », sur www.associationpacha.ea29.com (consulté le 5 novembre 2015)
  6. (en) « Spread Story of Kangal (Karabash) Shepherd Dogs in the World » (consulté le 4 octobre 2015)
  7. a et b (tr) « Köpek Irkları ve Kinoloji Federasyonu », sur www.kif.org.tr (consulté le 4 octobre 2015)
  8. a, b et c (fr) « Chien de protection de troupeaux », sur www.karabash.eu (consulté le 4 octobre 2015)
  9. (tr) Super User, « Sivas şehrinden satın aldığım Kangal köpeğimi yurtdışına götürmek istyorum yasak mı? », sur evcilhayvantasima.net (consulté le 4 octobre 2015)
  10. (en) Kennel Club, « Recognition of the Turkish Kangal dog » (consulté le 4 octobre 2012)
  11. (en) Dog World, « KC to recognise the Turkish Kangal Dog » (consulté le 4 octobre 2012)
  12. (en) Australian National Kennel Council, « Anatolian Shepherd Dog/Kangal Dog » (consulté en mars 2012)
  13. (fr) Philippe Caparroy, « Le berger d'anatolie,un chien à la santé de fer », sur www.bergerdanatolie.com (consulté le 4 octobre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]