Pinscher nain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pinscher nain
Pinscher Nain
Pinscher Nain
Région d’origine
Région Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Caractéristiques
Poids 4 à 6 kg
Poil court et soyeux
Robe Unicolore Rouge cerf / Rouge brun / Brun foncé / Bicolore noir et feu / Bleu / Lila
Tête Robuste et longue. Stop léger mais distinct.
Yeux Œil foncé
Oreilles Elles sont en forme de V, elles sont naturellement repliées ou droite, la coupe est interdite en Europe.
Queue Naturelle portée en sabre ou en faucille.
Caractère Tempérament vif mais équilibré
Nomenclature FCI
  • groupe 2
    • section 1
      • no 185
Pinscher nain

Le Pinscher nain est un chien nain qui, à l'origine, a été créé comme chien ratier, pour éliminer les nuisibles et, en particulier, les rats. Dans sa région natale, en Allemagne, ce chien est connu sous le nom de Zwergpinscher. Le Pinscher Nain est souvent confondu avec le Ratier de Prague, une race au physique proche du Pinscher. Aujourd'hui, il est largement élevé comme animal de compagnie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce chien nain appartient à une très ancienne race de chien de chasse d’Allemagne. Dès le 16ème siècle, ses ancêtres étaient utilisés pour chasser les rats et avaient la réputation de chiens de garde et d’écurie courageux et alertes[1]. Plusieurs œuvres picturales de la Renaissance et de la période baroque, dues au peintre flamand Jan Bruegel, Albrecht Dürer ou encore Carle Vernet, représenteraient ces chiens que l'on nomme aussi "Griffons d'écurie", et qui sont appréciés jusqu'à Versailles[2]. Cette race de chien naine a rapidement gagné en popularité parmi les agriculteurs en raison de leur intelligence, de leur petite taille et de leur agilité[3]. Le Pinscher nain est un modèle réduit du Pinscher allemand exempt de tout trouble de croissance du nanisme.

Déjà au début du XXe siècle, le nombre des Pinschers nains était important, et, en 1925, le livre des origines comportait déjà 1 300 inscriptions de cette race. À partir des nombreuses variétés de couleur, comme chez le Pinscher allemand, les chiens de couleur noire avec des marques plus claires et les unicolores d’un ton rouge à brunâtre sont sélectionnés.

La première exposition canine d'Allemagne se tient à Hanovre en 1878, et c'est en 1900 que l'on voit à l'exposition de Stuttgart des sujets de pinschers de petites tailles. Le premier standard est rédigé en 1880 par Richard Strebel[2].

En juillet 1955 la race est reconnue définitivement par la Fédération Cynologique internationale[4].

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Tout comme le pinscher allemand, sa morphologie s’inscrit dans un carré, ce qui signifie que la hauteur et la longueur de son corps sont à peu près de même proportion. La longueur totale de sa tête correspond à la moitié de la longueur entre le garrot et l’attache de la queue. le corps est très musclé et élégant. Le pelage est ras et lisse[5]. Sa couleur de robe est le plus souvent noir et feu ou marron et feu avec des poils courts, lisses, brillants et bien fournis[3].

Les Pinschers nains sont des chiens rustiques, qui ne présentent aucune fragilité du point de vue longévité ou reproduction; les portées comptent entre quatre et six chiots en moyenne, et les femelles ne doivent que fort rarement subir de césarienne[2].

Tempérament[modifier | modifier le code]

Le Pinscher nain est un petit chien très intelligent, plein d’assurance, d’énergie et friand de mouvement. Il a beaucoup de courage, d’assurance et de vigilance[1]. C'est un chien qui a un rapport poids/puissance intéressant ce qui en fait un chien très performant[6]. Cette race a une énorme prédisposition à l’apprentissage et, grâce à sa grande capacité de compréhension, elle est facile à éduquer. Ces chiens attentifs doivent laisser libre cours à leur curiosité et explorer le terrain qui les entoure[7].

Sociabilité[modifier | modifier le code]

Il est important, comme pour tout autre chiot, de sociabiliser convenablement le pinscher nain aussi bien auprès des humains qu'auprès des autres animaux et notamment les chiens. En effet, cela est tout particulièrement vrai pour cette race qui, malgré sa petite taille, est dotée d'une grande curiosité, de courage et surtout d'un tempérament très hardi souvent sur le qui-vive pour défendre son territoire.

Ce trait de caractère peut parfois lui causer des problèmes avec des chiens plus gros et plus costauds que lui et impatients. De plus, si son entrain n'était pas totalement maîtrisé, il peut arriver parfois qu'il se montre quelque peu désagréable avec des étrangers en voulant défendre son territoire. Il convient donc d'être ferme et constant dans l'éducation du pinscher car il est intelligent et a vite fait de jauger ceux à qui il a à faire. Cette race a besoin d'avoir à ses côtés une personne qui sache valoriser ses traits forts et qui a le temps et la volonté de s'y consacrer corps et âme[7].

Grâce à leur taille, ces animaux se sentent à l'aise dans un appartement, à condition qu'ils reçoivent la stimulation physique et mentale correspondante[7].

Santé[modifier | modifier le code]

Malgré sa petite taille, le pinscher est robuste et relativement peu sensible aux maladies. Cependant, ses pattes fines présentent une relative fragilité. Par ailleurs c'est un bon mangeur qui a une tendance à l'obésité ce qui accroît les risques pour ses petites pattes. Il est important d'être vigilant en surveillant son alimentation.

Il peut parfois arriver que le pinscher présente une faiblesse en termes de sensibilité oculaire et également de sécheresse de la peau.

Le toilettage est facilité par son poil très court qui nécessite peu d'attention. En contrepartie, il faut le couvrir lorsqu'il fait froid car son pelage ne lui donne pas toujours une protection suffisante[7].

Le Pinscher nain est une race de chien généralement en bonne santé avec une espérance de vie moyenne d'environ 15 ans [8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :