Ca de Bou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gaya, femelle dogue de Majorque typique de la race

Chien de type molossoïde, le Dogue de Majorque est un chien de gabarit moyen, à la corpulence forte et épaisse. La tête est très développé, notamment chez le mâle. La race connait un renouveau depuis les années 1980-90 et se développe doucement à travers l'Europe. En France, l'année 2013 marque avec ses 181 naissances [1]

(inscriptions au LOF).

Aquiles, mâle bringé, gagnant de la Monographica 2014.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ca de Bou signifie chien à taureau en Catalan, une formation nominale identique à celle du Bulldog en anglais. En effet, la race servait à attraper le taureau par le mufle lors de l'abattage, en vue de l'immobiliser (les moyens de contentions que nous connaissons à l'heure actuelle n'étant pas présents autrefois).

Le Dogue Majorquin est né de croisements entre des molosses amenés par les espagnols (chiens de prise Alains Ibériques) lors de la conquête de Majorque, croisés avec des chiens de berger autochtones de l’île (Ca de Bestiar entre autres). Plus tard, lorsque les anglais débarquèrent sur l'île, en vue de se distraire, ils organisèrent des combats de chien ou bien des combat entre chien et taureau (bull beating) mais leurs bulldog (pas ceux que nous connaissons actuellement mais leurs ancêtres plus haut et plus athlétiques) étant peu performant sous la chaleur, ils les croisèrent avec l'ancêtre du dogue de Majorque pour créer la race que nous connaissons actuellement (malgré d'autres apports d'autres races au fur et à mesure des années).

Autres noms[modifier | modifier le code]

  • Perro Dogo Mallorquín
  • Dogue de Majorque
  • Dogue Majorquin
  • Chien de Combat Majorquin : premier nom par lequel la race a été reconnue à la SCC
  • Perro de presa Mallorquín : littéralement "chien de prise mallorquin"

Classification FCI[modifier | modifier le code]

Groupe II

  • Section 2 :
    • no 249

Le premier standard est rédigé en 1932. En 1964 la FCI a approuvé son prototype racial et connait officiellement la race internationalement.

Aspect général[modifier | modifier le code]

Chien de prise puissant de taille moyenne et agile. C'est le plus petit des dogues reconnu par la FCI.

Typiquement molossoïde, il est de taille moyenne, légèrement allongé, fort et lourd. La différence entre les sexes est marquée, surtout en ce qui concerne la tête qui est plus volumineuse chez le mâle que chez la femelle[2].

Ca De Bou noir

Couleur[modifier | modifier le code]

La couleur préférée est la robe bringée. Les autres couleurs sont le fauve et le noir. En bringée on préfère les tons obscurs et dans les fauves les tons intenses. Les tâches blanches sont admises et tolérées jusqu’à un maximum de 30 % de la surface du corps. Le museau noir est admis.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Ca de Bou Fauve

Actuellement dans nos sociétés occidentales, il se dévoue à la tâche de chien de garde et de défense. Anciennement il était un chien bouvier.

C'est également un excellent chien de compagnie, idéal comme première acquisition de molosse ou même de chien.

Caractère[modifier | modifier le code]

C’est un chien paisible qui aboie peu, très affectueux et fidèle avec ses maîtres pour qui il voue une admiration sans failles. De caractère équilibré ce qui fait de lui un agréable chien de famille. C’est un chien très obéissant et un excellent gardien, sûr de lui, dissuasif avec les étrangers et sans aucune agressivité gratuite.

Son éducation doit être ferme mais en douceur, il faudra veiller à bien le sociabiliser envers la gente canine pour éviter tout accident lors d'une éventuelle fugue.

Il peut se montrer dominant envers ses congénères du même sexe, particulièrement entre mâles.

Soins et santé[modifier | modifier le code]

C’est un chien à poil court, un simple brossage hebdomadaire suffit. Rustique, il supporte bien les intempéries à partir du moment qu'il a atteint le stade adulte. La dysplasie se rencontre fréquemment : un travail est en cours de par l'Europe en vue de l'amélioration de la condition osthéo-articulaire sur ce niveau.

Ca De Bou de 1907 bringé

Sélection[modifier | modifier le code]

On notera également la présence de maladies cardiaques, luxation des rotules, soucis respiratoires sur certaines lignées.

Évolution des Naissances en France[modifier | modifier le code]

La Société Centrale Canine[3] qui gère les pédigrée en France donne chaque année le nombre d'inscriptions au pedigree de toutes les races en France. Voici les chiffres en termes de naissance pour le Dogue de Majorque[4] :

Année 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000 1999 1998 1997 1996 1995
Naissances 181 131 83 74 50 47 20 11 17 32 2 15 7 0 14 0 0 48 10

On remarque que même si le dogue de Majorque a été reconnu en 1964, il aura fallut attendre 1995 pour voir apparaître les premiers sujets en France et ce n'est que depuis 2006 que la race connait une croissance continue en termes de naissance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistiques de 2013 SCC », sur http://scc.asso.fr/ (consulté le 20 janvier 2015)
  2. Fédération Cynologique International, Standard du Dogue de Majorque
  3. « Société Centrale Canine »
  4. « Statistiques des inscription au LOF de la ScC »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :