Baudoncourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Baudoncourt
Baudoncourt
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Luxeuil-les-Bains
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Luxeuil
Maire
Mandat
Jean-Sébastien Bresson
2017-2020
Code postal 70300
Code commune 70055
Démographie
Gentilé Baudoncourtois / Baudoncourtoise
Population
municipale
549 hab. (2016 en augmentation de 1,29 % par rapport à 2011)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 43″ nord, 6° 20′ 46″ est
Altitude Min. 258 m
Max. 294 m
Superficie 7,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Baudoncourt

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Baudoncourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Baudoncourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Baudoncourt

Baudoncourt est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de Baudoncourt

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Baudoncourt
Breuches Saint-Sauveur
Éhuns Baudoncourt La Chapelle-lès-Luxeuil
Visoncourt Brotte-lès-Luxeuil

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays de Luxeuil.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Luxeuil-les-Bains, puis, lors de sa scission en 1985, la commune a été rattachée au nouveau canton de Saint-Sauveur[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est à nouveau rattachée au canton de Luxeuil-les-Bains, qui compte désormais 12 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes du Pays de Luxeuil créée le

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1906 1908 Jules Grosjean    
1908 1928 Joseph Bourgogne    
1928 1944 Charles Jeanparis    
1945 1953 Henri Favret    
1953 1965 Charles Burgey    
1965 1971 Robert Burgey    
1971 1983 Robert Chrétien    
1983 1994 Jacques Simonin    
1994 mars 2001 Xavier Eck    
mars 2001 mars 2008 Guy Chrétien[3]   Chauffeur-livreur
mars 2008[4] juillet 2017 Christophe Lejeune DVG
puis REM
Réélu pour le mandat 2014-2020[5]
Député depuis 2017[6]
juillet 2017 octobre 2017 Gaël Suty[7]   Maire par intérim
octobre 2017 En cours
(au 14 février 2018)
Jean-Sébastien Bresson[7]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2016, la commune comptait 549 habitants[Note 1], en augmentation de 1,29 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
530635615702850827825853867
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
831842824824833818821767712
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
739755716616593577545532520
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
490476502547532539534551552
2016 - - - - - - - -
549--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Sur la base du tableau affiché en mairie de Baudoncourt
  3. « Disparition de Guy Chrétien », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « Guy va participer pendant de longues années à la vie publique. Élu en mars 1971 au conseil municipal, il le restera pendant 31 ans, devenant adjoint en 1995 et maire de 2001 à 2008. Depuis, il était maire honoraire ».
  4. « Christophe Lejeune brigue un second mandat », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Élu conseiller municipal en 2001, puis premier magistrat en 2008, Christophe Lejeune est candidat à sa succession ».
  5. « Christophe Lejeune confirmé », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  6. « Christophe Lejeune élu », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  7. a et b « Jean-Sébastien Bresson, nouveau maire », sur L'Est républicain, .
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Le moulin à farine Henry, puis féculerie Perney, puis atelier de menuiserie », notice no IA70000258, base Mérimée, ministère français de la Culture