Bataille de Prévéza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire image illustrant la mer image illustrant la Turquie
image illustrant l’Espagne image illustrant l’Italie
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire, la mer, la Turquie, l’Espagne et l’Italie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bataille de Prévéza
Description de cette image, également commentée ci-après

Bataille de Prévéza (Ohannes Umes Behzad)

Informations générales
Date 28 septembre 1538
Lieu Prévéza
mer Ionienne
Issue Victoire désicive ottomane
Belligérants
Sainte Ligue :
Drapeau de la République de Venise République de Venise
Drapeau de l'Espagne Monarchie espagnole
Emblem of the Papacy SE.svg États pontificaux
Flag of Genoa.svg République de Gênes
Drapeau de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem Ordre de Saint-Jean de Jérusalem
Fictitious Ottoman flag 2.svg Empire ottoman
Commandants
Flag of Genoa.svg Andrea Doria. Fictitious Ottoman flag 2.svg Khayr ad-Din Pacha,
Fictitious Ottoman flag 2.svg Sinan Reis,
Fictitious Ottoman flag 2.svg Dragut Reis
Forces en présence
162 galères et galions,
140 barques,
60 000 hommes
122 galères et galiotes,
12 000 hommes
Pertes
13 navires détruits
36 navires capturés,
3 000 prisonniers
Environ 400 morts,
800 blessés

Guerre vénéto-ottomane (1537-1540)

Coordonnées 38° 58′ Nord 20° 45′ Est / 38.9592, 20.7503

La bataille de Prévéza, livrée le au large de Prévéza, sur la côte Ouest de la Grèce, oppose au cours de la guerre vénéto-ottomane (1537-1540), la flotte ottomane, commandée par Khayr ad-Din Barberousse, et la flotte hispano-vénitienne de la Sainte Ligue, commandée par l'amiral génois Andrea Doria.

Contexte[modifier | modifier le code]

Khair ad Din Barberousse

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'apport du pirate juif Sinan Reis au cours de la bataille est décisif.

En dépit de leur supériorité numérique, les alliés perdent 49 navires (détruits ou capturés) et battent en retraite.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Certains historiens soutiennent que la bataille de Prévéza est la plus grande victoire navale de l'histoire turque.

Ce revers du camp chrétien assure aux Turcs et aux corsaires barbaresques la suprématie en Méditerranée jusqu'à la bataille de Lépante en 1571. En effet, Venise décide d'adopter une attitude de neutralité, et dans ces conditions, Charles Quint (roi d'Espagne et empereur d'Allemagne) n'a plus la capacité de réunir une flotte suffisante.

Notes et références[modifier | modifier le code]