Bataille de Bulair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Bulair

Informations générales
Date
Lieu Bulair (district de Gelibolu, vilayet d'Andrinople, Empire ottoman)
Aujourd'hui Bolayır (Turquie)
Issue Victoire bulgare
Belligérants
Drapeau du Royaume de Bulgarie Royaume de BulgarieDrapeau de l'Empire ottoman Empire ottoman
Commandants
Général Gueorgui TodorovBinbaşı Ali Fethi Okyar
Forces en présence
10 000 combattants
24 mitrailleuses
36 canons
37 355 combattants
12 mitrailleuses
78 canons
Pertes
114 morts
416 blessés[1]
Revendication bulgare :
plus de 6000 tués
10 000 blessés [1]

Première guerre balkanique

La bataille de Bulair (bulgare : Битка при Булаир, turc : Bolayır Muharebesi) eut lieu le entre la septième division d'infanterie Rila de Bulgarie, sous les ordres du général Gueorgui Todorov et la 27e division d'infanterie ottomane. La bataille s'est soldée par une victoire bulgare.

Contexte[modifier | modifier le code]

La forteresse d'Edirne était assiégée par l'armée bulgare depuis le début de la guerre en 1912. À partir de la mi-janvier 1913, le haut commandement ottoman prépara une attaque pour atteindre Edirne et traverser le blocus.

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'avancée commença le matin du quand la division Myuretebi est parti, sous le couvert du brouillard, sur la route de Bulair. Les positions bulgares ont remarqué l'attaque que lorsque la division ottomane se trouvait à moins de 100 pas. À 7 heures du matin, l'artillerie ottomane a ouvert le feu. L'artillerie auxiliaire bulgare ouvrit à son tour le feu ainsi que les soldats du 13e régiment d’infanterie ce qui ralentit l'avancée de l'ennemi.

À 8 heures du matin, la 27e division d'infanterie ottomane a commencé à avancer en se concentrant sur les côtes de la mer de Marmara. Du fait de leur supériorité, les Ottomans ont saisi la position de Doganarslan Chiflik et commencèrent à encercler l'aile gauche du 22e régiment d'infanterie bulgare. Le commandement de la 7e division d'infanterie Rila réagit immédiatement et ordonna une contre-attaque au 13e régiment d'infanterie Rila ce qui força la division Myuretebi à reculer.

Les forces ottomanes furent surprises des actions décisives des Bulgares et quand ils virent l'avancée du 22e régiment d'infanterie thrace, ils paniquèrent. L'artillerie bulgare a alors concentré son feu sur Doganarslan Chiflik. Vers 15 heures, le 22e régiment contre-attaqua l'aile droite des forces ottomanes et, après un combat intense mais court, l'ennemi commença à se retirer. Plusieurs combattants des troupes ottomanes en train de fuir étaient tué par les tirs de l'artillerie bulgare. Après cet épisode, l'ensemble des forces bulgares attaqua et vainquit l'aile gauche de l'armée ottomane.

Vers 17 heures, les forces ottomanes renouvelèrent leurs attaques et se dirigèrent vers le cœur des forces bulgares mais furent repoussées avec de nombreuses pertes.

La position fut débarrassée des forces ottomanes et la ligne de défense fut réorganisée.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Чолпанов 2007, p. 434 et 435

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Борис Чолпанов et al., История на Българите: Военна история, Sofia, Труд,‎ (ISBN 954-528-752-7)
  • А. и др. Пейчев, И1300 години на стража, Sofia, Военно издателство,‎
  • Г. Марков, ИБългария в Балканския съюз срещу Османската империя, 1912–1913 г., Sofia,‎
  • К. Косев, ИПодвигът, Sofia, Военно издателство,‎