Banque d'Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Banque de l'Algérie.

Banque d'Algérie
بنك الجزائر
Image illustrative de l’article Banque d'Algérie

Siège Drapeau : Algérie 38 avenue Franklin Roosevelt
16000 Alger (Algérie)
Création 1962
Président Amar Hiouani (gouverneur par intérim)
Zone monétaire Algérie
Devise Dinar algérien
Code ISO 4217 DZD
Site officiel (fr) www.bank-of-algeria.dz

La banque d'Algérie est la banque centrale de l'Algérie. Elle a été créée en 1962. Elle est chargée par le gouvernement algérien de gérer la politique monétaire du pays. Elle est responsable de la mise en circulation du dinar algérien. Son siège est situé à Alger. Amar Hiouani est gouverneur par intérim.

Histoire[modifier | modifier le code]

Convention de transfert[modifier | modifier le code]

Le , est signé une convention de transfert du privilège d'émission de la Banque de l'Algérie. Cette convention comporte deux convenances financières signées entre Ahmed Francis (ministre algérien des finances) et Jean-Marcel Jeanneney, une franco-algérienne, concernant les relations entre le Trésor algérien et le Trésor français, l'autre concernant le transfert à la Banque centrale d'Algérie du privilège d'émission de la Banque d'Algérie avec l'assistance technique de la Banque de France (31 décembre 1962)[1]. Cette convention franco-algérienne a pour objet, l'organisation et le fonctionnement des services du trésor algérien futur état indépendant.

Unité monétaire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dinar algérien.

Le dinar algérien (code ISO 4217 DZD) est l'unité monétaire de la République algérienne démocratique et populaire depuis le . Le dinar remplace le nouveau Franc algérien « franc de la région économique d'Algérie », ancienne monnaie utilisée en Algérie de 1848 à 1964. Le dinar, divisé en cent parts égales dénommées centimes (cts), est constitué de billets de banque et de pièces de monnaie métallique. La monnaie fiduciaire appartient à l’État et le privilège de la frappe est délégué à la banque centrale d'Algérie[2].

Mission de la Banque d'Algérie[modifier | modifier le code]

La mission de la Banque d’Algérie est de maintenir sur le plan économique, le crédit, les changes, et les conditions pour un développement ajusté de l’économie. La Banque d’Algérie garantit les meilleures conditions pour que les banques et les établissements financiers et étrangers respectent en permanence les ratios de gestion bancaire , liquidités et l’usage des fonds propres[3].

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Début Fin Gouverneur Dates Notes Image Signature du gouverneur
28 décembre 1962[4] 30 juin 1981[5] Seghir Mostefaï[6] -
Importez le logo individu-fr.svg
Signature de Seghir Mostefai.svg
30 juin 1981 31 octobre 1982[7] Mahfoud Aoufi[7] 1930-
Importez le logo individu-fr.svg
Signature de Mahfoud Aoufi.svg
1er novembre 1982[7] ? Rachid Bouraoui[7] ?
Importez le logo individu-fr.svg
Signature de Rachid Bouraoui.svg
? ? Bader-Eddine Nouioua ?
Importez le logo individu-fr.svg
Signature de Bader-Eddine Nouioua.svg
1989[8] 1992[8] Abderrahmane Hadj-Nacer[8] 1951-[8] n’a jamais signé aucun billet lors de son mandat.
Importez le logo individu-fr.svg
1992 2001 Abdelouahab Keramane ? Réfugié en France et condamné à vingt ans de prison ferme par le tribunal criminel de Blida.
Importez le logo individu-fr.svg
Signature de Abdelouahab Keramane.svg
2001 31 mai 2016 Mohamed Laksaci ?
Importez le logo individu-fr.svg
Signature de Mohammed Laksaci.svg
31 mai 2016 31 mars 2019 Mohamed Loukal -
Importez le logo individu-fr.svg
20 avril 2019 en fonction Amar Hiouani (intérim) ?
Importez le logo individu-fr.svg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Farhat Othman, Les accords franco-arabes: des origines des relations bilatérales à nos jours, vol. 1, Harmattan, (ISBN 2747504840), p. 31.
  2. Banque d'Algérie – Loi fiduciaire
  3. Banque d'Algérie – Rôle et mission
  4. « Décret 62-150 du Portant nomination du gouverneur de la banque centrale d'Algérie », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 1,‎ , p. 5 (lire en ligne).
  5. « Les déclarations fallacieuses de Belkheir: Belkheir et les affaires », sur http://www.anp.org/ (consulté le 17 février 2014)
  6. Ali Farès, « L’histoire du dinar algérien revisitée: « L’Algérie premier pays arabe et africain à frapper sa monnaie » », Liberté,‎ (ISSN 1111-4290, lire en ligne).
  7. a b c et d « Décret du mettant fin aux fonctions du gouverneur de la Banque centrale d’Algérie », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 48,‎ , p. 1505 (lire en ligne).
  8. a b c et d « Abderrahmane Hadj-Nacer », sur http://www.editionsbarzakh.dz/ (consulté le 17 février 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]