Aymar III de Poitiers-Valentinois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Aymar III de Valentinois)
Aymar III de Valentinois
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Conjoint
Marguerite de Savoie (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Aymar III de Poitiers (1226 † 1277), comte de Valentinois et Diois depuis ca. 1232, est le fils de Guillaume de Poitiers (1202 † 1227) et de Flotte de Royans, dame de Saint-Nazaire-en-Royans[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1232, il succède à son grand-père Aymar II comme comte de Valentinois et Diois sous la tutelle de sa mère Flotte[2]. Pendant ce temps, les diocèses de Die et de Valence sont unis par décision du pape Grégoire X pour renforcer le pouvoir des comtes-évêques face au pouvoir des comtes de Valentinois[3][réf. à confirmer].

En 1270, il prend la croix et part pour la huitième croisade avec Saint Louis[réf. nécessaire].

Aymar III teste le 7 juillet 1277[4] et meurt peu après. Il est enterré, selon son testament, dans l'Abbaye Sainte-Anne de Bonlieu-sur-Roubion[5][réf. à confirmer].

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Vers 1241, il épouse en premières noces Sibylle de Beaujeu, fille d'Humbert V, seigneur de Beaujeu, dont:

En 1254, Aymar épouse en secondes noces Marguerite de Savoie († 1254), fille d'Amédée IV, comte de Savoie et veuve de Boniface II († 1253), marquis de Montferrat.

En 1268, il épouse en troisièmes noces Alixente de Mercœur († 1286), fille de Béraud VIII, seigneur de Mercœur.

Il a un autre fils par sa deuxième ou troisième épouse[2]:

  • Guillaume de Poitiers († vers 1315), seigneur de Saint-Vallier, marié vers 30 avril 1294 à Luce de Beaudiner, fille et héritière de Guillaume II de Beaudiner, baron de Cornillon; postérité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'historique | Saint-Nazaire-en-Royans », sur https://www.saint-nazaire-en-royans.com/ (consulté le 9 février 2019)
  2. a et b « Provence - Valentinois, Diois », sur http://fmg.ac/ (consulté le 9 février 2019)
  3. Maur-François Dantine, L'art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques et autres anciens monuments, depuis la naissance de Notre-Seigneur, A. Jombert jeune, (lire en ligne), p. 461-462
  4. [1]
  5. Maur-François Dantine, L'art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques et autres anciens monuments, depuis la naissance de Notre-Seigneur, A. Jombert jeune, (lire en ligne), p. 462

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]