Aymar IV de Valentinois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aymar IV de Valentinois
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Enfants
Anne de Poitiers (d)
Louis de Poitiers
Aymar V de Valentinois
Catherine de Poitiers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Aymar IV de Valentinois, dit de Poitiers (vers 1250 † 10/19 octobre 1329), est un comte de Valentinois et Diois depuis 1277.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aymar — ou Aimar, Adhémar — est le fils de Aymar III de Valentinois et de Sibylle de Beaujeu, fille d'Humbert V, seigneur de Beaujeu.

Le , il fait un hommage au roi Philippe III le Hardi pour ses territoires[1].

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

En 1270, il épouse Hippolyte de Bourgogne, dame de Saint-Vallier, fille de Hugues de Chalon, comte de Bourgogne, et d'Alix de Méranie. Ils eurent:

  • Aymar V de Poitiers († 27 septembre 1339/8 janvier 1340), qui suit;
  • Humbert de Poitiers;
  • Othon de Poitiers;
  • Alix de Poitiers;
  • Louis de Poitiers (après mai 1277 † 16 août 1327), évêque de Metz;
  • Constance de Poitiers († vers 1283), mariée à Hugues Adémar, seigneur de Monteil;
  • Sybille de Poitiers († 1309/12);
  • Polite de Poitiers.

Aymar a une fille de sa première ou de sa deuxième épouse :

  • Alésie de Poitiers († ), mariée à Giraud V Adémar, seigneur de Monteil.

Le , il est fiancé, à Vienne, à Marguerite de Genève, sœur du comte Amédée II de Genève[2],[3]. Marguerite est la fille de l'ancien comte Rodolphe, comte de Genève, et de Marie de Coligny[4]. Le , ils ont obtenu la dispense papale qui était requise à cause de leur consanguinité[5]. Ce mariage donna naissance à:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Provence - Valentinois, Diois », sur MedLands (consulté le 11 février 2019).
  2. Contrat de fiançailles du (REG 0/0/1/1266).
  3. Pierre Duparc, Le comté de Genève, (IXe-XVe siècles), t. XXXIX, Genève, Société d’histoire et d’archéologie de Genève, coll. « Mémoires et documents » (réimpr. 1978) (1re éd. 1955), 621 p. (lire en ligne), p. 210-211.
  4. Pierre Duparc, Le comté de Genève, (IXe-XVe siècles), t. XXXIX, Genève, Société d’histoire et d’archéologie de Genève, coll. « Mémoires et documents » (réimpr. 1978) (1re éd. 1955), 621 p. (lire en ligne), p. 189.
  5. « Provence - Valentinois, Diois », sur MedLands – Foundation for Medieval Genealogy (consulté le 11 février 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]