Aumontzey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aumontzey
Aumontzey
Église Notre-Dame-du-Saint-Rosaire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Saint-Dié-des-Vosges
Canton Gérardmer
Intercommunalité Hautes Vosges
Statut commune déléguée
Code postal 88640
Code commune 88018
Démographie
Gentilé Asmontains
Population 481 hab. (2013)
Densité 143 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 10′ 04″ nord, 6° 46′ 33″ est
Altitude Min. 454 m
Max. 732 m
Superficie 3,37 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Granges-Aumontzey
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Aumontzey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Aumontzey

Aumontzey est une ancienne commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est. Elle est devenue le une commune déléguée de la commune nouvelle de Granges-Aumontzey[1].

Ses habitants sont appelés les Asmontains ou les Azmontains.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à l'entrée de la haute vallée de la Vologne.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Un plan de paysage intercommunal (validé en 2009) a été initié et mis en œuvre sur l’ancien périmètre de la Communauté de communes de la Vallée de la Vologne. Trois communes ne sont actuellement pas couvertes par un plan de paysage : Jussarupt, Aumontzey et Herpelmont. Elles peuvent toutefois être intégrées à cette entité paysagère. Les forêts communales de la commune de Aumontzey recouvrent 130,07 hectares[2].

La commune s'est opposée à l'installation d'éoliennes sur ses sommets[3].

Sismicité[modifier | modifier le code]

La commune se trouve en zone de sismicité modérée[4].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

  • La Vologne,
  • Aumontzey est traversée par un petit affluent, le ruisseau du Bois-du-Creux.

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat des Vosges.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village, Amonzei, est attesté dès 1393[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Aumontzey dépendait du bailliage de Bruyères depuis 1751. Au spirituel, la commune dépendait de la paroisse de Jussarupt.

Aumontzey appartient au canton de Granges en 1793, puis au canton de Corcieux en 1801[6].

En 1874, le chemin de fer relie Aumontzey à Laveline-devant-Bruyères, et le 28 juin 1878, la ligne est prolongée jusqu'à Gérardmer. Elle est fermée le 21 mars 1988.

Le 28 septembre 2015, suite aux délibérations respectives en ce sens des communes de Granges-sur-Vologne et Aumontzey[7], le préfet des Vosges arrête la fusion de ces deux communes en une nouvelle commune nommée Granges-Aumontzey à partir du 1er janvier 2016 avec institution de deux communes déléguées, reprenant le nom et les limites territoriales des anciennes communes[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie-école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Léon Balesteri    
1965 juin 1995 Yvan Homel (1924-2010) PS Agriculteur, conseiller général
juin 1995 août 2013 Maurice Jechoux PS[9] Retraité de la SNCF, démissionnaire
août 2013 avril 2014 Régine Guyot SE Secrétaire de mairie
avril 2014 décembre 2015 Philippe Petitgenet    

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[10] :

  • total des produits de fonctionnement : 266 000 , soit 532  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 238 000 , soit 475  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 36 000 , soit 71  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 179 000 , soit 358  par habitant.
  • endettement : 157 000 , soit 314  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 22,30 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 10,31 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 39,28 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 38,75 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 20,24 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2014 : Médiane en 2014 du revenu disponible, par unité de consommation : 19 367 [11].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 481 habitants, en augmentation de 1,69 % par rapport à 2008 (Vosges : -1,78 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
157142174197204228265257249
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
251335354379370407395486587
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
586501492500496444452469459
1975 1982 1990 1999 2008 2013 - - -
505450436442473481---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Établissements d'enseignements[15] :
    • Écoles maternelles et primaires[16],
    • Collège,
    • Lycées à Bruyères.

Santé[modifier | modifier le code]

  • Professionnels de santé à Granges-Aumontzey, Laveline-devant-Bruyères[17].

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Activités agricoles[19].

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Commerces et services de proximité à Granges-Aumontzey[20].
  • La filature et tissage d’Aumontzey[21].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-du-Saint-Rosaire[22].
  • La chapelle d'Aumontzey, à l'architecture de temple oriental, a été voulue par les patrons de l'usine voisine. Plusieurs objectifs ont présidé à cette construction. D'abord le souci d'offrir un lieu de culte plus accessible que l'église de Jussarupt dont la route était dangereuse en hiver et souvent immergée à la fonte des neiges. Ensuite, joindre l'utile à l'agréable en construisant une salle agrémentée d'une scène sous la chapelle pour réunir les jeunes du pays et faire du théâtre... les costumes - fabriqués sur place - ont hélas brûlé pendant la guerre. Pratique enfin, en utilisant le faux clocher pour y construire un château d'eau en béton, cube de 4 × 4 × 4 alimenté par une pompe puisant une eau potable dans la cour de l'usine, la distribuant à chaque ménage dans les cités ouvrières jouxtant l'usine. L'eau sans pression au robinet constituait pour l'époque un progrès considérable. Ces installations ont servi jusqu'à l'arrivée de l'eau communale.
  • Monument aux morts[23].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Étienne Seitz. né en 1811. C’est en 1856, que le quinquaïeul de Dominique Walter, chanteur et humoriste vosgien[24], fonde à Granges-sur-Vologne la filature et le tissage de Namur. En 1860 il crée à Aumontzey une filature. En 1884, à la suite du décès, à 73 ans, d’Étienne Seitz, son gendre Didier Walter et son épouse héritent de l’entreprise familiale et la rebaptise « Walter-Seitz ». À partir de 1989, l’entreprise Walter Seitz et son site industriel intègrent la Société des Textiles de Granges-sur-Vologne (T.G.V.)[25].
  • Yvan Homel, résistant, maire d'Aumontzey de 1965 à 1995
  • Les différents protagonistes de l'affaire Grégory, notamment Jean-Marie Villemin et Bernard Laroche ainsi que leurs familles, habitent ou ont habité Aumontzey.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire et Jumelage
  2. Caractéristiques des forêts communales
  3. Schéma Régional Eolien Lorraine (SRCAE/SRE). Par Décision n° 397923 du 18 décembre 2017, le Conseil d’Etat annule le Schéma Régional Éolien de la Lorraine et rejette le pourvoi de la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat.
  4. Didacticiel de la règlementation parasismique
  5. Archives communales d’Aumontzey (1793-1997)
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. « Aumontzey : le panneau d’entrée de commune dérobé deux jours après la validation de la fusion avec Granges-sur-Vologne », sur www.vosgesmatin.fr (consulté le 8 octobre 2015)
  8. « Création d’une nouvelle commune vosgienne : Granges-Aumontzey / Actualités / Accueil - Les services de l'État dans les Vosges », sur www.vosges.gouv.fr (consulté le 8 octobre 2015)
  9. Annuaire des Mairies des Vosges (88), Par EIP/ Les Éditions Céline
  10. Les comptes de la commune
  11. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  15. Établissements d'enseignements
  16. Écoles maternelles et primaires
  17. Professionnels de santé
  18. Paroisse Notre-Dame de la Corbeline
  19. « maisons et fermes », notice no IA88000069, base Mérimée, ministère français de la Culture enquête thématique régionale (architecture rurale des Hautes-Vosges)
  20. Commerces et services de proximité
  21. L’histoire de la filature et du tissage d’Aumontzey
  22. Église Notre-Dame-du-Saint-Rosaire
  23. Monument aux morts Aumontzey. Conflits commémorés 1914-1918 et 1939-45
  24. Dominique Walter a notamment réadapté une chanson nostalgique « Le coton » sur « La crise de l’Industrie textile dans les Vosges », écrite sur la musique Les corons de Pierre Bachelet : Hymne officiel du club de football du RC Lens
  25. Filature et tissage d’Aumontzey