La Chapelle-devant-Bruyères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.

La Chapelle-devant-Bruyères
La Chapelle-devant-Bruyères
L'église paroissiale Sainte-Menne.
Blason de La Chapelle-devant-Bruyères
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Saint-Dié-des-Vosges
Canton Gérardmer
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Saint-Dié-des-Vosges
Maire
Mandat
Jacques Valance
2014-2020
Code postal 88600
Code commune 88089
Démographie
Gentilé Chapellois(es)
Population
municipale
586 hab. (2016 en diminution de 7,13 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 10″ nord, 6° 47′ 21″ est
Altitude 453 m
Min. 447 m
Max. 768 m
Superficie 20,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-devant-Bruyères

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-devant-Bruyères

La Chapelle-devant-Bruyères est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Chapellois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est très disséminée. Le centre, avec l'église Sainte-Menne, occupe une colline entre la Vologne et son affluent droit, le Neuné, venu de Corcieux. La vallée du B'Heumey, affluent gauche du Neuné, abrite les hameaux Yvoux et Saint-Jacques. Elle est encaissée entre quatre sommets : le Cours (727 m) et Moyennel (768 m) sur sa rive droite, les têtes de Colimont (703 m) et de Bringuet (722 m) sur sa rive gauche. Les lieudits Colimont, Devant le Cours, Lanaye se tiennent sur ces pentes. Le hameau de la Rosière est au contraire dans la vallée du Neuné, en aval du centre village.


Situation[modifier | modifier le code]

Étant donné sa superficie, la commune est limitrophe de onze autres :

Communes limitrophes de La Chapelle-devant-Bruyères
Bruyères
Belmont-sur-Buttant
Les Poulières
Biffontaine
La Houssière
Laveline-devant-Bruyères La Chapelle-devant-Bruyères Corcieux
Granges-Aumontzey Vienville
Barbey-Seroux
Arrentès-de-Corcieux

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune doit son nom à l'édifice religieux qui a précédé l'actuelle église Sainte-Menne, alors que l'église principale, beaucoup plus ancienne, était celle de Saint-Jacques-du-Stat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Si le plus ancien registre d'état-civil de la commune date 1613, le hameau de Saint-Jacques-du-Stat est bien antérieur. Lors de la reconstruction de l'église Saint-Jacques, en 1878, ont été trouvées des pierres tombales réemployées, datées de 1080, 1207 et 1319[1].

La Chapelle faisait partie, en 1594, du bailliage de Nancy, prévôté de Saint-Dié, ban de Moyenmoutier. En 1710, la commune appartenait au bailliage de Bruyères. Au spirituel elle était annexe de Champ-le-Duc et possédait deux églises, l’une à La Chapelle, dédiée à sainte Menne, l’autre à Saint-Jacques-du-Stat, dédiée à saint Jacques le Majeur.

Un arrêté départemental du 25 mai 1792 a réuni les communautés des Arrentès d’Yvoux et de La Chapelle en une seule municipalité.

Par arrêté préfectoral du 11 octobre 1862 et par décret du 25 juillet 1961, la commune de La Chapelle a pris le nom de La Chapelle-devant-Bruyères.

La ligne de chemin de fer Épinal-Saint-Dié a atteint la commune en 1874, avant de se poursuivre vers Saint-Dié en 1876. La station est aujourd'hui fermée, l'arrêt le plus proche étant celui de Laveline-devant-Bruyères.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de La Chapelle.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
An X 1808 Jean-Joseph Bocquel    
1808 1815 Jean-Baptiste Gremillet    
1815 1817 Jean-Joseph Bocquel    
1817 1820 André Jeandel    
1820 1826 Jean-Nicolas Noël    
1826 1834 Joseph Gremillet    
1834 1854 Jean-Nicolas-Grégoire Georgel    
1854 1866 Jean-Nicolas Vallance    
1866 1868 Jean-Nicolas Thomas    
1868 1892 Alexandre Mathieu (1829-1898)   Cultivateur
1892   Jean-Nicolas Thiriet ()   Papetier
         
mars 1971 mars 1977 Roger Stiker (1933-2015)   Aubergiste
mars 1977 juin 1995 Maurice Kammerer (1915-2009)   Retraité
mars 2001 mars 2008 Henri Nau    
mars 2008 En cours
(au 18 février 2015)
Jacques Valance   Retraité agricole

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2016, la commune comptait 586 habitants[Note 1], en diminution de 7,13 % par rapport à 2011 (Vosges : -2,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
8388049761 0811 1151 2491 2821 3321 286
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 2441 1911 1621 1101 0551 023955876887
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
879827812819727661639558506
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016 -
548609633611612620592586-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune La Chapelle-devant-Bruyères est rattachée à l'Académie de Nancy-Metz. Les écoles publiques de Biffontaine, Les Poulières et La Chapelle-devant-Bruyères forment un regroupement pédagogique intercommunal (R.P.I.). Les collèges les plus proches sont à Corcieux et Bruyères, bourg où se trouve également le lycée Jean Lurçat.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Menne a été consacrée par l'évêque de Toul le 17 août 1732 :

« L’an 1732, le 17 du mois d’août, Nous, Scipion-Jérôme Bégon, évêque, comte de Toul, prince du Saint-Empire, avons consacré l’église et le grand autel de ladite église de La Chapelle, annexe de Champs de notre diocèse, et y avons enfermé des reliques des Saints Martyrs Julienne, Fortunat et Gallican conjointement[6]. »

L'église Saint-Jacques, côté nord.

L'église du hameau de Saint-Jacques fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [7],[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De sinople, à la chapelle à dextre et à l'alérion à senestre d'argent ; au chef denté de cinq pièces d'or chargé d'une rose de gueules.
Commentaires : La commune tire son origine de la chapelle dédiée à sainte Menne, bâtie au milieu du cimetière. Dans le blason, cette chapelle est accompagnée d'un alérion qui symbolise la Lorraine. La rose, arme parlante, représente le hameau de la Rosière.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Chapelle - Situation des Communes à la veille de la Révolution, monographie de l'instituteur Rozot; La Chapelle; 10 août 1889
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Archives départementales des Vosges, registre paroissial de La Chapelle-devant-Bruyères de 1732
  7. Notice no PA00107103, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Coordonnées : 48° 10′ 06,02″ N, 6° 50′ 24,51″ E.