Arènes du Cailar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arènes du Cailar
Les arènes du Cailar en août, pendant la fête votive.
Les arènes du Cailar en août, pendant la fête votive.
Données générales
Nom officiel Arènes du Cailar
Coordonnées 43° 40′ 37″ nord, 4° 14′ 12″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Gard
Ville Le Cailar
Organisation
Statut Arènes publiques
Catégorie d'arènes 3e catégorie
Propriétaire Commune
Données historiques et techniques
Classées  Inscrit MH (1993)
Capacité d'accueil 1 100 places

Géolocalisation sur la carte : Gard

(Voir situation sur carte : Gard)
Arènes du Cailar

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Arènes du Cailar

Les arènes du Cailar sont les arènes de la commune du Cailar, dans le département français du Gard. Elles sont destinées aux novilladas et aux courses camarguaises. Elles ont été inscrites en 1993 aux Monuments historiques. Elles ont une capacité de plus de 1100 places[1].


Présentation[modifier | modifier le code]

Les arènes ont été construites entre 1900 et 1925 selon la fiche du patrimoine[2].

Selon l'étude de Frédéric Saumade « (..) les professionnels de la « bouvine » (…) la morphologie de chaque piste aurait des propriétés influant sur le déroulement de la performance tauromachique : par exemple, ils disent que les arènes de Marsillargues sont "bonnes pour les taureaux" que celles de Beaucaire sont "difficiles pour les bêtes parce que les raseteurs sont avantagés par la disposition des équipements de sécurité dans la contrepiste", que celles du Cailar sont "faites pour les taureaux jeunes" etc. Ici, la variabilité des espaces de jeu fait partie intégrante des savoirs et pratiques, débouchant sur une sorte de "théorie relativiste" de la tauromachie locale[3]. »

Elles sont inscrites sur la liste des monuments historiques à protéger depuis le 18 janvier 1993[4],[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont, (ISBN 2221092465)
  • Frédéric Saumade, Des sauvages en occident, les cultures tauromachiques en Camargue et en Andalousie, Paris, Mission du patrimoine ethnologique, 1994 et 1995, 275 p. (ISBN 2-735105-87-3)
  • Jean-Baptiste Maudet, Terres de taureaux - Les jeux taurins de l'Europe à l'Amérique, Madrid, Casa de Velasquez, , 512 p. (ISBN 8496820378), Annexe CD-Rom 112 pages
  • Jean-Baptiste Maudet, Terres de taureaux - Les jeux taurins de l'Europe à l'Amérique, Madrid, Casa de Velasquez, , 512 p. (ISBN 8496820378)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :