Arènes de Saint-Gor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arènes de Saint-Gor
Les arènes de Saint-Gor
Les arènes de Saint-Gor
Données générales
Nom officiel Arènes de Saint-Gor
Coordonnées 44° 03′ 17″ nord, 0° 14′ 23″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Ville Saint-Gor
Organisation
Statut Public
Catégorie d'arènes 3e catégorie
Données historiques et techniques
Capacité d'accueil 1 500 places
Principales dates Pentecôte

Géolocalisation sur la carte : Landes

(Voir situation sur carte : Landes)
Arènes de Saint-Gor

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Arènes de Saint-Gor

Les arènes de Saint-Gor, inaugurées en 1952, sont les arènes de la commune de Saint-Gor située dans le département français des Landes. Elles peuvent contenir plus de 1 500 personnes[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Arènes fixes, elles ont été construites en dur sur le modèle des anciennes arènes qui dataient du XIXe siècle. Elles sont dédiées à la course landaise, mais aussi à divers spectacles vivants ou à des concerts[2].

Avant leur inauguration en 1952, ces mêmes arènes plus rudimentaires, accueillaient déjà des spectacles taurins. Ainsi en 1908, l'écarteur vedette Camille Couralet[3] y avait fait ses débuts[4].

Tauromachie[modifier | modifier le code]

Le nombre de spectacles taurins à l'année peut atteindre 111 courses landaises, nombre remarquable pour une très petite commune[1] qui comptait en 2007 de 282 habitants[5]. La principale feria a lieu lors de la fin de semaine de la Pentecôte[6]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Maudet, Terres de taureaux - Les jeux taurins de l'Europe à l'Amérique, Madrid, Casa de Velasquez, , 512 p. (ISBN 8496820378), Annexe CD-Rom 112 pages
  • Jean-Baptiste Maudet, Terres de taureaux - Les jeux taurins de l'Europe à l'Amérique, Madrid, Casa de Velasquez, , 512 p. (ISBN 8496820378)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :