Arènes d'Oran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arènes d'Oran
Image illustrative de l’article Arènes d'Oran
Données générales
Coordonnées 35° 41′ 09″ nord, 0° 40′ 01″ ouest
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Département Wilaya d'Oran
Ville Oran
Organisation
Données historiques et techniques
Date de construction 1908
Date d'inauguration 1910
Capacité d'accueil 10 000 places

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Arènes d'Oran

Géolocalisation sur la carte : Oran

(Voir situation sur carte : Oran)
Arènes d'Oran

Les arènes d'Oran sont un bâtiment circulaire destiné à son origine à l'accueil de courses de taureaux, situé au sud-ouest de la ville d'Oran. Il s'agit des uniques arènes d'Algérie et une des rares arènes du continent Africain[1]. Construit en 1890 en bois, suite à un incendie il fut reconstruit à sont état actuel en 1908 et inauguré en 1910.

Historique[modifier | modifier le code]

L'histoire de la ville d'Oran est marquée par une période de présence espagnole, de 1505 à 1791. Ceci explique qu'après la parenthèse ottomane, les Espagnols s'y soient rendus plus nombreux qu'ailleurs en Algérie après la prise d'Oran en 1831. Construites pendant la période de l'Algérie française, les arènes témoignent donc de l'influence culturelle hispanique restée vivace dans la cité.

Des arènes en bois primitives sont inaugurées le 27 mai 1890, avant d'être remplacées par le bâtiment contemporain construit en 1908 et inauguré le 14 juillet 1910[2]. Les courses données y sont nombreuses. Les corridas sont interrompues le 15 juillet 1936 au moment du déclenchement de la guerre d'Espagne. Elles reprennent en 1954, après une réfection, portant ainsi sa capacité d’accueil de 7 000 à 10 000 spectateurs[3]. Elles sont fermées en 1960 durant la guerre d'Algérie.

Les arènes ont reçus des matadors célèbres comme El Gordobès, Ordinez pepe , Miguel Matéo, José Garcia Lupion, les 3 frères Chicueleb.

En raison de leur acoustique de qualité elles ne furent pas utilisées que pour la tauromachie, mais également pour des tournois de football, des combats de boxe et de catch.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Dans leur état contemporain, les arènes ont un diamètre de 210 m, occupent 4 800 m2 et peuvent accueillir 10 000 spectateurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste historique complète sur (es) « Plazas de Toros de Africa ». Plusieurs ont été démolies.
  2. (es) « PLAZA DE TOROS DE ORÁN [La mayor wiki taurina] », sur www.portaltaurino.net (consulté le 9 septembre 2017)
  3. « http://www.archivodelafrontera.com/wp-content/uploads/2016/12/Plaza-de-toros-de-Or%C3%A1n-2016.pdf »

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Rachida-Hammouche Bey Omar et Emilio Sola (dir.), « La plaza de toros de Orán en el periódico Oran Républicain », Galeatus, Archivo de la Frontera,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]