Anni-Frid Lyngstad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anni-Frid Lyngstad
Description de cette image, également commentée ci-après
Anni-Frid Lyngstad en 1976.
Informations générales
Surnom Frida Lyngstad
Nom de naissance Anni-Frid Synni Lyngstad
Naissance (75 ans)
Bjørkåsen (Norvège)
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, jazz, musique légère
Instruments Chant, piano
Années actives 19671984
19962004
Labels EMI Group
Polar Music
Andersson Records
Atlantic Records (États-Unis)

Anni-Frid Lyngstad, surnommée « Frida », princesse de Reuss et comtesse de Plauen par son troisième mariage, née le à Bjørkåsen près de Narvik en Norvège, est une chanteuse surtout connue pour avoir été l'une des membres du groupe musical suédois ABBA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Frida Lyngstad, de son nom complet Anni-Frid Synni Lyngstad, est l'une des 12 000 enfants norvégiens nés des amours entre soldats allemands et femmes norvégiennes pendant l'occupation du pays par l'Allemagne, durant la seconde Guerre mondiale, de 1940 à 1945[1]. Après la guerre, ces femmes et leurs enfants sont devenus des parias de la société norvégienne : nombre d'entre elles furent violées par des résistants, enfermées dans des maisons closes, internées ou expulsées. Certaines d'entre elles et leurs enfants auraient servi de cobayes pour l'expérimentation de drogues comme le LSD par l'armée norvégienne et la CIA[1],[2]. Pour fuir ce rejet social, la mère d'Anni-Frid, Synni, émigre en Suède. Lorsqu'Anni-Frid a deux ans, sa mère décède et sa grand-mère l'élève seule à Eskilstuna.

Débuts musicaux[modifier | modifier le code]

C'est en 1958 qu'elle commence sa carrière musicale comme chanteuse de jazz, à 13 ans. Ses talents de chanteuse sont remarqués par tous ceux qui l'écoutent. En 1963, elle forme un groupe, Anni-Frid Four, qui comprend le bassiste Ragnar Fredriksson. Mariée à celui-ci, elle aura deux enfants avant de divorcer.

En 1967, elle gagne un concours télévisé de chant, et signe son premier contrat discographique avec EMI. Le répertoire jazz de la chanteuse lui vaut la faveur des critiques mais est difficile à vendre au grand public et le succès reste confidentiel. Elle enregistre surtout des singles et se produit dans des spectacles de cabaret.

En 1969, Lyngstad participe au concours visant à déterminer la chanson qui représentera la Suède pour la compétition de l'Eurovision. Elle y fait la rencontre de Benny Andersson. Rapidement, les deux deviennent amoureux. Lyngstad sort son premier album en 1971, produit par Benny Andersson et prépare le terrain pour la naissance du groupe ABBA. Elle obtient d'ailleurs son premier succès solo grâce au titre Min egen stad composé par Andersson, la même année. En 1972 paraît une compilation qui reprend, entre autres, ses titres sortis en singles depuis 1967.

Les années ABBA[modifier | modifier le code]

ABBA se forme au début des années 1970 alors que Frida et Benny se lient avec un autre tandem composé d'Agnetha Fältskog et de Björn Ulvaeus. De 1972 à 1982, le groupe ABBA enchaîne les succès et fait régulièrement des tournées mondiales. Au sein du groupe, Frida est co-interprète de nombreux succès comme Waterloo, Take a chance On Me et Voulez-vous ?. Elle est aussi l'interprète principale de chansons comme Fernando, Money, Money, Money, Knowing Me, Knowing You, Super Trouper ou encore When All Is Said And Done.

Tout en continuant à être membre du groupe, la chanteuse sort un troisième album solo en suédois en 1975 Frida Ensam (Frida toute seule), que produit Benny Andersson. Le disque propose des reprises en suédois de chansons populaires comme Wouldn't It Be Nice des Beach Boys ou Life on Mars de David Bowie. Il comporte aussi une première version du titre Fernando. L'album connaît un gros succès en Suède où il obtient un disque de platine.

Frida épouse Benny le , pour en divorcer trois ans plus tard. Durant cette période, elle a une révélation sur ses origines. Anni-Frid croyait que son père était mort lorsque son navire avait été coulé par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle découvre qu'elle est en réalité la fille d'un sergent allemand marié, Alfred Haase, et que son père est toujours vivant. C'est en 1977, lorsque le magazine allemand Bravo publie une biographie de Frida que la nièce d'Alfred Haase fait le rapprochement avec son oncle et prévient ce dernier. Le père et la fille se rencontreront.

Après le groupe[modifier | modifier le code]

Lorsque ABBA s'arrête en 1982, elle enregistre un album à succès produit par Phil Collins, Something's Going On, contenant la chanson I Know There's Something Going On ainsi qu'une chanson de Collins, You know what I mean. On retrouve sur cet album tous les musiciens de Collins, ce dernier joue la batterie et le clavier Prophet 5, il y a aussi Daryl Stuermer à la guitare, Mo Foster à la basse, J. Peter Robinson aux claviers et les Phenix Horns.

Le disque suivant, Shine, produit par Steve Lillywhite, n'obtient pas de bonnes ventes, ce qui l'incite à se retirer un moment de la scène musicale. L'album comporte un titre composé par Daniel Balavoine, The face.

Le , elle épouse le prince Ruzzo Reuss von Plauen, membre de la Maison Reuss ; elle devient ainsi princesse de Reuss et comtesse de Plauen, avec le prédicat d'altesse sérénissime. Le , elle perd sa fille Ann Lise-Lotte Casper (née Fredriksson), des suites d'un accident de voiture à Livonia (en), dans l'État de New York, aux États-Unis[3] tandis que son mari décède l'année d'après à l'âge de 49 ans.

Frida Lyngstad en 2013.

Après la sortie de l'album en suédois Djupa Andetag (1996), elle connaît un regain de popularité en 2004 en enregistrant la chanson The Sun Will Shine Again avec Jon Lord, ancien claviériste de Deep Purple.

En 2005, Polar Music International sort un documentaire sur DVD, Frida The DVD, retraçant toute sa carrière de 1967 à 2005 (durée h 25). Le film est commenté par Frida en personne.

Aujourd'hui, elle vit à Genolier en Suisse et s'occupe d'œuvres caritatives.

Retour d'ABBA[modifier | modifier le code]

En , 37 ans après le dernier album du groupe (The Visitors en 1981), le groupe ABBA annonce s'être retrouvé en studio pour enregistrer deux nouveaux titres : I Still Have Faith in You et Don’t Shut Me Down[4]. Les morceaux ont été enregistrés à l’été 2017[4]. Les membres du groupe, âgés entre 68 et 73 ans, n’envisagent pas pour autant de se réunir pour chanter en public[4] mais projettent de faire une tournée en hologrammes, prévue pour 2019[5]. La sortie des deux titres, initialement prévue pour , est repoussée à l'année prochaine[6].

En , Björn Ulvaeus annonce qu'il pourrait y avoir « possiblement un nouvel album. Ou alors quatre chansons ou quelque chose dans le genre. C'est possible »[5]. Le projet est finalement repoussé à 2020, puis à 2021 à cause de la crise du COVID-19. Le 2 septembre 2021, ABBA annonce officiellement son retour avec l'enregistrement d'un album intitulé Voyage, mais sans concerts en live. Les quatre membre du groupe ont enregistré en motion-capture leur performance, et ce seront des avatars digitaux rajeunis qui joueront sur une scène spécialement construite pour l'occasion sur le site olympique de Londres[7]. Les deux titres initialement annoncés en 2018 sont lancés sur différentes plateformes de streaming, et cumulent en quelques jours seulement plusieurs dizaines de millions de vues ou d'écoutes[8]. Le clip de I Still Have Faith in You présente des images d'archives du groupe, ainsi que les avatars en 3D. C'est essentiellement Anni-Frid qui assure le chant du titre, et c'est son avatar qui est le plus montré dans le clip.

Discographie en dehors d'ABBA[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Anni-Frid Lyngstad
  • 1975 : Frida Ensam #1 Suède
  • 1982 : Something's Going On #1 Suède, #18 G.-B., #41 É.-U.
  • 1982 : Frida
  • 1984 : Shine #6 Suède, #67 G.-B.
  • 1991 : På Egen Hand
  • 1993 : Tre Kvart Från Nu
  • 1996 : Djupa Andetag #1 Suède
  • 1997 : Frida 1967-1972

Singles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]