Angèle Delasalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Angèle Delasalle
Naissance
Décès
Nationalité
Française
Activité
Formation
Distinction

Mathilde Angèle Delasalle est une artiste peintre et aquafortiste française, née le à Paris 2e et morte à Saint-Martin-de-Ré le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Angèle Delasalle est élève à l'Académie Julian[2]. Elle suit les cours de Jean-Paul Laurens, Benjamin-Constant et Jules Lefebvre.

Elle est réputée pour ses nus, ses paysages de banlieue, ses félidés, ses scènes de travailleurs et ses eaux-fortes.

Elle commence à exposer d'abord des peintures au Salon des artistes français à partir de 1894. L'année suivante, elle obtient une mention honorable pour Caïn et les Filles d'Enoch. En 1898, Le Retour de la chasse lui vaut une deuxième médaille et la tableau est acquis par l'État. En 1899, son tableau Un soir à Saint-Cloud lui permet de décrocher une bourse de voyage : elle va peindre en Italie, du côté de Rome, puis à Amsterdam où elle découvre l'art de Rembrandt, surtout ses gravures, qui produisent sur elle une forte impression. Elle complète son voyage par un séjour en Angleterre en 1902 et expose à Londres, aux Grafton Galleries, des vues de la capitale anglaise.

Entre-temps, elle reçoit la médaille d'argent à l'exposition universelle de 1900, rejoint la galerie Georges Petit et la Société internationale de peinture et de sculpture (1901) et est nommée associée à la Société nationale des beaux-arts (1902).

Elle est signalée en 1930 comme ayant été nommée chevalier de la Légion d'honneur[3].

Son art est loué par la Gazette des beaux-arts qui publie d'elle plusieurs gravures en hors-texte (1909, 1912).

Tous ses travaux sont signés « A. Delasalle » et son atelier parisien se situait au 3 de la rue Jean-Baptiste-Dumas.

Conservation[modifier | modifier le code]

Quai des Grands Augustins avec vue sur Notre-Dame, Paris 1917
Quai des Grands Augustins avec vue sur Notre-Dame, Paris, 1917, coll. part.

Peintures[modifier | modifier le code]

Dessins et gravures[modifier | modifier le code]

Musée du Louvre, département des Arts graphiques :

  • Mineur endormi la tête appuyée sur sa main gauche (s.d.)[10]
  • Profil de vieil homme (s.d.), sanguine[11]
  • Tête de lion (s.d.)[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Livre d'or des peintres exposants, Paris, Bureau du livre d'or des peintres, 1906, p. 105-106.
  • Madeleine Bunoust, Quelques femmes peintres, Paris, Stock, 1936.
  • (en) « Delasalle, Angèle », notice du Dictionnaire Bénézit, lire en ligne, (ISBN 9780199899913) — avec mention décès « après 1938 ».
  • Pierre Sanchez, Le Salon d'Hiver, répertoire des exposants et liste de leurs œuvres, Dijon, L'échelle de Jacob, 2013, page 511 (ISBN 9782359680416).

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]