Gazette des beaux-arts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gazette des beaux-arts
Image dans Infobox.
Gazette des beaux-arts. Première année, volume III, 1er juillet 1859.
Histoire
Fondation
Dissolution
Cadre
Type
Pays
Organisation
Direction
Site web

La Gazette des beaux-arts est une revue française de critique et d'histoire de l'art, fondée en 1859 et disparue en 2002.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Gazette des beaux-arts est fondée par Édouard Houssaye, avec pour rédacteur en chef Charles Blanc, en . Son sous-titre est courrier européen de l'art et de la curiosité.

En 1863, Émile-Louis Galichon la rachète[1].

De 1861 à 1922, un supplément intitulé La chronique des arts et de la curiosité paraît le samedi matin, que les abonnés à la Gazette reçoivent gratuitement[2].

En 1873, Eugène Véron est nommé secrétaire de rédaction : deux ans plus tard il fonde L'Art.

Cette revue est pendant près de cent cinquante ans une référence mondiale dans le domaine de l’histoire de l’art.

La famille Wildenstein achète la Gazette en 1928.

De 1936 jusqu'à 1960, la secrétaire de rédaction, sous la direction de Georges Wildenstein, était Assia Visson Rubinstein. Ses papiers y compris les exemplaires de la Gazette publiés durant cette période, sont déposés à l'université de Lausanne.

Jean Adhémar en a été rédacteur en chef de 1955 à 1987.

Son dernier représentant, Daniel Wildenstein, directeur depuis 1963, meurt en 2001. La revue disparaît l'année suivante.

Liste des directeurs[modifier | modifier le code]

DirigeantsVoir et modifier les données sur Wikidata
PortraitIdentitéPériodeDurée
DébutFin
Théodore ReinachThéodore Reinach
( - )
23 ans
Georges WildensteinGeorges Wildenstein
( - )
35 ans
Pas de portrait sous licence libre disponible pour Daniel Wildenstein.Daniel Wildenstein
( - )
38 ans
Pas de portrait sous licence libre disponible pour Guy Wildenstein.Guy Wildenstein
(né en )
1 an

Références[modifier | modifier le code]

  1. Émile Galichon, article dans la revue L'art, 1875. [lire en ligne] sur le site Gallica.fr.
  2. « La chronique des arts et de la curiosité : supplément à la Gazette des beaux-arts », sur gallica.bnf.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]