Mariana Otero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Otero.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant une réalisatrice image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une réalisatrice française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Mariana Otero
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Père
Antonio Otero (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Fratrie

Marine Otero (née à Rennes le 9 décembre 1963) est une réalisatrice française.

Elle est la fille des peintres Clotilde Vautier et Antonio Otero, la sœur de l'actrice Isabel Otero et la demi-sœur de l'acteur AntojO. Elle passe son baccalauréat en 1979, décroche une licence de Lettres à l'Université de Rennes 2, puis une maitrise à l'Université de Paris VIII en 1985 avec comme sujet de mémoire Valeurs de la Poésie dans Alphaville de Jean-Luc Godard. Elle entre en 1985 à l'Institut des hautes études cinématographiques dont elle est diplômée en 1988. Elle réalise des documentaires pour lesquels elle a reçu de nombreux prix. En 2003, elle raconte l'histoire de sa mère, morte des suites d'un avortement clandestin, dans son documentaire Histoire d'un secret.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Meilleur film documentaire des 5èmes Rencontres du Cinéma Documentaire de Lisbonne, obtenu en 1994 pour La Loi du collège.

Références[modifier | modifier le code]