Ambiévillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambiévillers
Ambiévillers
Chapelle des martyrs.
Blason de Ambiévillers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Jussey
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Comté
Maire
Mandat
Christian Roux
2014-2020
Code postal 70210
Code commune 70013
Démographie
Population
municipale
75 hab. (2016 en diminution de 7,41 % par rapport à 2011)
Densité 6,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 35″ nord, 6° 09′ 37″ est
Altitude Min. 242 m
Max. 492 m
Superficie 12,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Ambiévillers

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Ambiévillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ambiévillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ambiévillers

Ambiévillers est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ambiévillers est la commune la plus dans le nord du département de la Haute-Saône.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Ambiévillers
Passavant-la-Rochère Hennezel (Vosges) Gruey-lès-Surance (Vosges)
Pont-du-Bois Ambiévillers Fontenoy-le-Château (Vosges)
Montmotier (Vosges)
Mailleroncourt-Saint-Pancras Le Magny (Vosges)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, Ambiévillers était un village industrieux où l'on fabriquait des instruments aratoires pour l'agriculture. Il comptait aussi deux verreries où l'on fabriquait notamment des couverts en fer forgé ou laminé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale montrant en rouge les communes de la communauté de communes de la Haute Comté.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Vauvillers[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Jussey.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes de la Haute Comté, créée le et qui succède à trois petites intercommunalités.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001[2] En cours
(au 21 décembre 2015)
Christian Roux DVD Retraité SNCF
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 75 habitants[Note 1], en diminution de 7,41 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
418363423448506487483499525
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
475492479447447453391390376
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
357343347280250230200180174
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
18615811599107106888683
2013 2016 - - - - - - -
8275-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Mausolée de la Libération inauguré en 1955 et construit à l'initiative d'un curé de la paroisse et dédié aux victimes de la Seconde Guerre mondiale. Ce mausolée a été érigé dans une région où se forma le maquis de Morillon, un des premiers maquis de Haute-Saône. Il comprend un mémorial et une chapelle vouée à Notre-Dame-de-la-Garde.
  • Église Saint-Barthélemy
  • Château de Freland

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Ambiévillers.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :
d’azur à la bande de gueules bordée d’or, chargée d’une cornière du même, accompagnée de deux fermaux en losange contournés d’argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Le premier édile passe la main », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Il effectue sa carrière professionnelle à la SNCF de septembre 1956 à mars 1993. Il fut promu agent de maîtrise en juillet 1978, à Épinal, et responsable des différents sites ferroviaires, Vosges, Haute-Saône et Haute-Marne.
    Il réside à Ambiévillers depuis avril 1979. Il fut élu conseiller municipal en 1983 et 1989. En 1995, il devient 1er adjoint. En 2001 et 2008, il est élu maire. »
    .
  3. « Christian Roux réélu pour la troisième fois », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.