Aïn Zaouia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ain Zaouia)
Aller à : navigation, rechercher
 Ne pas confondre avec l'humoriste belge François Pirette.
image illustrant la Kabylie image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant la Kabylie et une commune algérienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Aïn Zaouia
Noms
Nom arabe عين الزاوية
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Wilaya Tizi Ouzou
Daïra Draâ El Mizan
Président de l'APC Merzouk Haddadi
2012-2017
Code postal 15420
Code ONS 1525
Démographie
Population 17 320 hab. (2008[1])
Densité 304 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 32′ 54″ nord, 3° 53′ 39″ est
Superficie 56,887 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tizi-Ouzou.
Localisation de la commune dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Zaouia

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Zaouia

Ain Zaouia (anciennement Pirette pendant la colonisation française), est une commune de Kabylie, dans la wilaya de Tizi Ouzou en Algérie, située à 45 km au sud-ouest de Tizi Ouzou et à 115 km environ au sud-est d'Alger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune d'Ain Zaouia est située au sud-ouest de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Communes limitrophes d’Ain Zaouia
Aït Yahia Moussa Aït Yahia Moussa Maatkas
Draâ El Mizan Ain Zaouia Maatkas,
Boghni
Draâ El Mizan Frikat Boghni,
Bounouh

Villages de la commune[modifier | modifier le code]

La commune d'Aïn Zaouia est composée de vingt-neuf localités[2] :

  • Aïn Zaouïa
  • Adebagh
  • Aït Amar Mouh
  • Ait m'hemed
  • Ait said u m'hemed
  • Aït Bour Aboud
  • Aït Maamar
  • Aït Mouh Ou Saïd
  • Azib Chikh
  • Bou Hamou
  • Bouakache
  • Bouhoukal
  • Boumadène
  • ihamouthen
  • Ibrohame
  • Imahmouden
  • Iferhathène
  • Iamriwen
  • Ichlouchen
  • Igharbiyène
  • Ialallene
  • Ikobaïne
  • Izemouchène
  • Kantidja
  • Laabid
  • Lamrani
  • Mechmel
  • Tizi Ameur
  • Tizi N'Tedlest

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom d'Ain Zaouia est celui de la source « sidi Ali Moussa », qui existe toujours au niveau de l'oued qui traverse la commune. La légende rapporte que lorsque sidi Ali Moussa était de passage au village, ayant soif, il aurait, à l'aide de sa canne, fait jaillir de l'eau depuis devenu une source.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1889, lors de la colonisation, la ville est nommée Pirette et fait partie du département d'Alger[3].

Par décret en date du 7 mars 1889, le nom de Pirette a été donné au centre de population européenne créé à Aïn-Zaouïa village de la commune mixte de Dra-el-Mizan, en hommage au colon qui résiste le 9 décembre 1839 à un milliers de cavaliers « Hadjouth » qui attaquent la ferme Ben-Seman prés du camp de l'Arbah[réf. nécessaire].

Après l'indépendance, l'ensemble des localités formant l'actuelle commune d'Aïn Zaouia fait partie de la commune de Draâ El Mizan. C'est en 1984, que la commune d'Aïn Zaouia est créée[4] et a pour chef-lieu le village d'Aïn Zaouia.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune dispose sur son territoire d'une usine de stylos et d'articles scolaires, d'une limonadière, d'une usine de chewing-gum, de plusieurs unités de fabrication de poterie et d'un moulin à huile et à blé.

Le barrage hydraulique, construit dans les années 1980 au sud de la commune, favorise le développement de l'agriculture.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un bureau de poste et de plusieurs écoles primaires et collèges.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Evolution intercensitaire de la population sur le site de la wilaya de Tizi Ouzou. Consulté le 25/02/2011
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Tizi Ouzou, page 1508.
  3. Atlas de l'Algérie 1830-1960, Éditions Archives & Culture, , 80 p. (ISBN 978-2-35077-157-1, présentation en ligne)
  4. Journal officiel algérien no 84-06 du 7 février 1984, loi no 84-09 du 4 février 1984, relative à l'organisation territoriale du pays, p. 101 et suivantes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]