Aïn Zaouia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec l'humoriste belge François Pirette.

Aïn Zaouia
Noms
Nom arabe عين الزاوية
Nom berbère ⴰⵣⴰⵖⴰⵔ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Grande Kabylie
Wilaya Tizi Ouzou
Daïra Draâ El Mizan
Chef-lieu Ain Zaouia
Président de l'APC ALI AMRANI
2017-2022
Code postal 15056
Code ONS 1525
Démographie
Population 25 000 hab. (2014)
Densité 439 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 32′ 54″ nord, 3° 53′ 39″ est
Superficie 56,887 km2
Localisation
Localisation de Aïn Zaouia
Localisation de la commune dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Zaouia

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Zaouia

Ain Zaouia (en kabyle Azaghar; Pirette pendant la colonisation française), est une commune de la wilaya de Tizi Ouzou en Algérie, située à 45 km au sud-ouest de Tizi Ouzou et à 115 km environ au sud-est d'Alger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune d'Ain Zaouia est située au sud-ouest de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Communes limitrophes d’Ain Zaouia
Aït Yahia Moussa Aït Yahia Moussa Maatkas
Draâ El Mizan Ain Zaouia Maatkas,
Boghni
Draâ El Mizan Frikat Boghni,
Bounouh

Villages de la commune[modifier | modifier le code]

La commune d'Aïn Zaouia est composée de vingt-neuf localités[1] :

  • Aïn Zaouïa chef lieu de la commune
  • Aït Bour Aboud
  • Aït Moh Ou Saïd
  • Aâzib Chikh
  • Bou Hamou
  • Ibrohame
  • Imahmouden
  • Iâamriwen
  • Ichlouchen
  • Aïn Zaouia village
  • Lamrani
  • Mechamel
  • Tizi N'Tedlest
  • Goudia 13
  • La cité Halwan A wid Chitah
  • les gazoui

Bou Mahni[modifier | modifier le code]

Les citoyens de Bou Mahni ont pris racine de Maâtkas.

Avant 1984 : Boumahni et Aïn Zaouia faisaient partie de la commune de Draâ El Mizan. C'est en 1984, que la commune d'Aïn Zaouia est créée.

Boumahni dispose notamment des infrastructures et services suivants :

  • La région de Bou Mahni dispose sur son territoire de deux huileries modernes
  • Bureau de poste Algérie Poste à Tighilt N'amar Aissa
  • Établissement Public de Santé de Proximité à Tighilt N'amar Aissa
  • 4 écoles primaires
  • 1 Collège
  • Mosquée à Tighilt N'amar Aissa
  • Bou Mahni dispose de deux clubs de Football : Club Sportif Amateur de TIZI AMEUR, Jeunesse Sportive de BOUMAHNI
  • Associations Culturelles Anadhi, Asurif, Tharewa, Izemouchen, etc.
  • L'Association Bou-Mahni à Montréal est une association à but non lucratif. Elle est créée le 29/01/2014[2].
  • Association des citoyens Izemouchen en France

Bouhmani contient 16 villages :

  • Adebagh
  • Aït Amar Moh
  • Aït M'hamed
  • Aït Saïd Ou M'hamed
  • Aït Mâamar
  • Bouakache
  • Bouhoukal
  • Boumadène
  • Ichelouchene
  • Ihamouthène
  • Iferhathène
  • Igharviyène
  • Ialallene
  • Ikobaïne
  • Izemouchène
  • Kantidja

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom d'Ain Zaouia est celui de la source « sidi Ali Moussa », qui existe toujours au niveau de l'oued qui traverse la commune. La légende rapporte que lorsque sidi Ali Moussa était de passage au village, ayant soif, il aurait, à l'aide de sa canne, fait jaillir de l'eau depuis devenu une source.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1889, lors de la colonisation, la ville est nommée Pirette et fait partie du département d'Alger[3].

Par décret en date du 7 mars 1889, le nom de Pirette a été donné au centre de population européenne créé à Aïn-Zaouïa village de la commune mixte de Draâ El Mizan, en hommage au colon qui résiste le 9 décembre 1839 à un millier de cavaliers « Hadjouth » qui attaquent la ferme Ben-Seman prés du camp de l'Arbah[réf. nécessaire].

Après l'indépendance, l'ensemble des localités formant l'actuelle commune d'Aïn Zaouia fait partie de la commune de Draâ El Mizan. C'est en 1984, que la commune d'Aïn Zaouia est créée[4] et a pour chef-lieu le village d'Aïn Zaouia.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune dispose sur son territoire d'une usine de stylos et d'articles scolaires, d'une limonadière, d'une usine de chewing-gum, de plusieurs unités de fabrication de poterie, de plusieurs moulins à huile répartis à travers les villages et d'un moulin à blé.

Le barrage hydraulique, construit dans les années 1980 au sud de la commune, favorise le développement de l'agriculture.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un bureau de poste au chef-lieu, d'un bureau de poste à Bou-Mahni, d'un lycée et de plusieurs écoles primaires et collèges.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Tizi Ouzou, page 1508.
  2. « Bou Mahni à Montréal », sur Boumahni,
  3. Atlas de l'Algérie 1830-1960, Éditions Archives & Culture, , 80 p. (ISBN 978-2-35077-157-1, présentation en ligne)
  4. Journal officiel algérien no 84-06 du 7 février 1984, loi no 84-09 du 4 février 1984, relative à l'organisation territoriale du pays, p. 101 et suivantes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]