Frikat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Kabylie image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant la Kabylie et une commune algérienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Frikat
Noms
Nom arabe فريقات
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Wilaya Tizi Ouzou
Daïra Draâ El Mizan
Président de l'APC Slimane Ouali
2012-2017
Code postal 15410
Code ONS 1514
Démographie
Population 12 791 hab. (2008[1])
Densité 331 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 31′ 07″ Nord 3° 52′ 59″ Est / 36.518535, 3.883152
Superficie 38,59 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tizi-Ouzou.
Localisation de la commune dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Frikat

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Frikat

Frikat est une commune de Kabylie, dans la wilaya de Tizi Ouzou en Algérie, située à 50 km au sud-ouest de Tizi Ouzou et à 115 km environ au sud-est d'Alger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Frikat est située au sud-ouest de la wilaya de Tizi-Ouzou. Son territoire est délimité :

Communes limitrophes de Frikat
Draâ El Mizan Aïn Zaouia Bounouh
Draâ El Mizan Frikat Bounouh
Wilaya de Bouira Wilaya de Bouira Wilaya de Bouira

Villages de la commune[modifier | modifier le code]

La commune de Frikat est composée de 24 villages[2] :

  • Aït Ali
  • Ait Mates
  • Aït Hakem
  • Aït Haniche
  • Aït Messaoud ou yahia
  • Aït Sidi Maamar
  • Bou Ighzer (Ilahlouthène,Iarbithène,Boussegassène,...)
  • Bou zermane
  • Beni Boumaza
  • Iaazouzens)
  • Ihamdiouène
  • Kalous
  • Mezrara (Imazgharenes)
  • Yamani
  • azaghar

Histoire[modifier | modifier le code]

Frikat faisait partie de la confédération des Geuchtoula (Iwajdhanes ou Igoujdal) qui était composée de six tribus : les Frikat, les Beni-Smail, les Beni Koufi, les Beni-Mendes, les Beni-Bou-R'erdanes, les Beni-bou-Addou. Les Frikats ont participé à côté des autres tribus de la confédération aux insurrections contre la colonisation française. La première insurrection remonte à l’expédition du général Blangini en 1849 dans les territoires des Guechtoula[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Evolution intercensitaire de la population sur le site de la wilaya de Tizi Ouzou. Consulté le 25/02/2011
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Tizi Ouzou, p. 1504 à 1510.
  3. Joseph Nil Robin, « Expédition de général Blangini en Kabylie en 1849 », Revue africaine, 29e année, no 173, septembre 1885, p. 321-350 disponible sur Gallica

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]