Karim Akouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karim Akouche
Karim Akouche au place Émilie-Gamelin.jpg

Akouche en 2016 au place Émilie-Gamelin.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Blog officiel

Karim Akouche, né le [1] à Boumahni, Maâtkas/Aïn Zaouia (Wilaya de Tizi Ouzou), Kabylie (Algérie), est un poète, romancier et dramaturge algérien. Il vit au Québec depuis 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karim Akouche est l’auteur de La Religion de ma mère (roman), de Allah au pays des enfants perdus (roman) et de Qui viendra fleurir ma tombe ? (théâtre). Une pièce, tirée de son recueil de poésie Toute femme est une étoile qui pleure, est jouée à la Place des Arts en 2013[2] et au Théâtre la Chapelle en 2016 à Montréal. Il a publié en 2014 un roman-conte, J'épouserai le Petit Prince.

Chroniqueur au Huffington Post et collaborateur à plusieurs journaux, dont Marianne, La Croix, Jeune Afrique, Le Devoir, La Presse, Le Journal de Montréal, El Watan, Liberté, il a notamment participé au documentaire Mon Algérie et la vôtre, diffusé aux Grands Reportages et à Zone Doc de ICI RDI, ainsi qu’à l’émission Les Francs-tireurs. Il a été invité à s’adresser à l’Assemblée nationale du Québec le . Son intervention consistait à défendre devant le parlement québécois, la Charte de la laïcité proposée par le gouvernement de Pauline Marois.

Il a pris part à des rencontres littéraires au Québec, en France, en Belgique, en Allemagne, en Espagne, aux États-Unis, en Algérie et en Haïti[3],[4].

La religion de ma mère est pour Jérôme Blanchet-Gravel de Causeur un « poignant récit », dans lequel Karim Akouche montre une Algérie profondément divisée, dirigée par un régime autoritaire qui fait payer aux habitants de la Kabylie son manque de légitimité[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Allah au pays des enfants perdus, Montréal, éditions Dialogue Nord-Sud, 2012 ; Algérie, éditions Frantz Fanon, 2016[6],[7],[8]
  • J'épouserai le Petit Prince, roman-conte, éditions Dialogue Nord-Sud, Montréal, 2014 ; Algérie, éditions Frantz Fanon, 2016
  • La Religion de ma mère, Paris, Archipel-Écriture, octobre 2017 ; Montréal, Michel Brûlé, avril 2017 ; Algérie, éditions Frantz Fanon, mars 2017

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Qui viendra fleurir ma tombe ?
  • Toute femme est une étoile qui pleure

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Toute femme est une étoile qui pleure, éditions Dialogue Nord-Sud, Montréal, 2013[9],[10]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Mon Algérie et la vôtre, Production Telimagin, Radio-Canada, 2011.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]