Action de l'Organisation des Nations unies en faveur du désarmement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Organisation des Nations unies est sans doute l'instance multinationale qui a œuvré le plus et surtout le plus efficacement au désarmement ou à la limitation des armes. Le désarmement et la non-prolifération sont la troisième priorité du Secrétaire général Ban Ki-moon, après le Darfour et le Moyen-Orient, présentées dans son premier discours au Conseil de Sécurité le 8 janvier 2007.

Mais le mouvement a émergé bien avant que ne naisse l'ONU. En particulier, les Conventions de La Haye de 1899 et 1907 s'attachèrent à réglementer l'usage de certaines armes dans les conflits armés. On pourrait même remonter plus loin, avec la Déclaration à l'effet d'interdire l'usage de certains projectiles en temps de guerre, signée à Saint-Pétersbourg le 11 décembre 1868.

Les traités internationaux et ceux de la liste "Mer et Ciel" ont été conclus dans le cadre de l'ONU tandis que les traités régionaux l'ont été généralement dans le cadre d'une organisation régionale supranationale (ex. l'Organisation des États américains).

Traités internationaux[modifier | modifier le code]

Armes nucléaires[modifier | modifier le code]

Armes chimiques[modifier | modifier le code]

Armes biologiques[modifier | modifier le code]

Armes classiques[modifier | modifier le code]

Autres armes[modifier | modifier le code]

Traités régionaux ou géospécifiques[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Amériques[modifier | modifier le code]

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Mer et Ciel[modifier | modifier le code]

  • Traité sur l'Antarctique (1959)
  • Traité "Ciel ouvert" (1992)
  • Traité sur les principes régissant les activités des États en matière d'exploration et d'utilisation de l'espace extra-atmosphérique, y compris la lune et les autres corps célestes (1967)
  • Accord régissant les activités des États sur la Lune et les autres corps célestes (1979)
  • Traité interdisant de placer des armes nucléaires et d'autres armes de destruction massive sur le fond des mers et des océans ainsi que dans leur sous-sol (1971)
  • Convention sur l'interdiction d'utiliser des techniques de modification de l'environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles (1977)

Structures[modifier | modifier le code]

Créé en 1998, c'est un département du Secrétariat des Nations unies à New York. Le Département a pour rôle d'encourager la non-prolifération et le désarmement nucléaire. Il œuvre également au désarmement de tous les autres types d'armes (ex. chimiques, biologiques, de destruction massive, etc.). Il possède trois Centres régionaux des Nations unies pour la Paix et le Désarmement à Lomé (Togo) pour l'Afrique, à Katmandou (Népal) pour l'Asie et le Pacifique et à Lima (Pérou) pour l'Amérique latine et les Caraïbes. Le département est dirigé par le japonais Nobuaki Tanaka avec le titre de Secrétaire général adjoint pour les affaires de désarmement.

Via des études et des analyses objectives et concrètes, il fournit à la communauté internationale des données plus diversifiées et plus complètes sur les problèmes relatifs à la sécurité internationale, à la course aux armements et au désarmement dans tous les domaines. Créé en 1980 et siégeant à l'Office des Nations unies à Genève, l'Institut est dirigé par la britannique Patricia Lewis.

Instaurée en 1979, elle est l'instance de l'ONU la seule autorisée à négocier les questions de désarmement au niveau international. Ses travaux ont également lieu à Genève.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]