Ü-Tsang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Situation approximative de l'Ü-Tsang et des deux autres provinces traditionnelles tibétaines (Amdo et Kham)[réf. nécessaire][Quand ?] d'après user:Kmusser, superposées aux provinces de la République populaire de Chine
Carte des quatre provinces du Tibet en 1820.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ü et Tsang.
image illustrant le Tibet
Cet article est une ébauche concernant le Tibet.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Régions historiques du Tibet selon user:Gruschke

L’Ü-Tsang (tibétain : དབུསགཙང, Wylie : Dbus-gtsang, pinyin tibétain : ་Yü-Zang, chinois simplifié : 卫藏 ; chinois traditionnel : 衛藏 ; pinyin : wèizàng) correspond[Quand ?] à deux des quatre provinces centrales du Tibet, l’Ü (卫/wèi) ou Tsang avant (前藏), et le Tsang (藏/zàng) ou Tsang arrière (后藏) bordées par le Ngari (阿里/ālǐ) à l'Ouest et par le Kham (ཁམས ou kāng/康) à l'Est. Certains auteurs y ajoutent la région périphérique de l'Amdo. L'Ü-Tsang recouvre les parties centrale, centre-ouest et nord-ouest du Tibet. Le nord est constitué du Chang Thang, plateau désertique où se trouvent les plus hauts lacs salés du globe ; le sud, voisin de l'Himalaya, est plus fertile. À l'ouest de l'Ü-Tsang, se trouve le Ngari, qui fut le siège de royaumes indépendants absorbés ultérieurement par le Tibet. L'Amdo et le Kham sont situés respectivement au nord-est et au sud-est de l'Ü-Tsang. Ces deux provinces sont frontalières des provinces chinoises du Qinghai, du Sichuan et du Yunnan. La Région autonome du Tibet correspond à peu de chose près à l'Ü-Tsang-Ngari et au Kham occidental, le reste du Tibet historique ayant été annexé aux provinces chinoises frontalières.

L'Ü-Tsang s'est constitué par l'union du Tsang (gTsang), fief des sakyapa s'étendant du centre (Gyantsé - Rgyang-rtse) vers l'ouest jusqu'au Ngari, et de l'Ü (Dbus), fief des gelugpa situé dans le centre autour de Lhassa.

Notes et références[modifier | modifier le code]