Ösung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ösung
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
གནམ་ལྡེ་འོད་སྲུང et མངའ་བདག་འོད་སྲུངVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Fratrie

Ösung ou Ngadak Ösung (tibétain : མངའ་བདག་འོད་སྲུང།, Wylie : mang' bdag vod-srung, THL : Ngadak Ösung ou Namdé ösung (tibétain : གནམ་ལྡེ་འོད་སྲུང, Wylie : gnam lde 'od srung, THL : Namdé ösung)[1]. ; chinois : 安达·俄松 ; pinyin : āndá ésōng) est un des fils de Langdarma, dernier empereur de l'Empire du Tibet, assassiné par un ermite bouddhiste en 842[2]..

À la mort de son père, Ösung engage une guerre de succession avec son frère, Yumten (tibétain : མངའ་བདག་ཡུམ་བརྟན་, Wylie : mang' bdag yum-brtan, THL : Ngadak Yumten), c'est le début de l'ère de la fragmentation. Les successeurs d'Ösung contrôlent alors le Tö et le Ngari, qui devient le royaume de Gugé, tandis que ceux de Yumten contrôlent l'Ü[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Shakabpa 2010, p. 178)
  2. a et b (Shakabpa 2010, p. 177)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) W.D. Shakabpa, One Hundred Thousand Moons: An Advanced Political History of Tibet, vol. 1, Brill Publishers, (ISBN 9789004177888, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]